Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Sondage

REVENDICATIONS adressées au Ministre de l'Agriculture, Emmanuel Macron, SPA . Est -ce que vous êtes d'accord ?

Sondage : REVENDICATIONS adressées au Ministre de l'Agriculture, Emmanuel Macron, SPA . Est -ce que vous êtes d'accord ? Sondage

REVENDICATIONS adressées au Ministre de l'Agriculture, Emmanuel Macron, SPA . Est -ce que vous êtes d'accord ?

12 653 participants
Auteur : Liliane



Comme promis voici la lettre que j'ai adressé en recommandé au Ministre Didier Guillaume , à E.Macron ainsi qu'à la SPA pour qu'ils prennent position face à nos demandes.

Un courrier n'est pas suffisant c'est la raison pour laquelle je vous le présente sous forme d'un nouveau sondage dont je lui ferai part également lorsque j'obtiendrai un certain nombre de votants.

MERCI UNE FOIS DE PLUS A TOUS CEUX QUI ONT DEJA PARTICIPE. Ne soyez pas découragés, la patience sera payante... On peut penser que rien ne bouge, que ce que l'on fait ne sert à rien...

Je pense le contraire si non j'abandonnerai moi- aussi... mais cela ne se voit pas encore concrètement c'est sur la table comme on dit. L'opinion publique compte ! Les sondages, les pétitions, ça les agacent alors poursuivons...

Bienvenue aux nouveaux participants !

Amicalement,
liliane

********************
     Monsieur le Ministre,

     Verbaliser les propriétaires de chats errants non identifiés est une bonne mesure pour les inciter à se mettre en règle mais quel sera le mode opératoire ? Qui va effectuer les contrôles et comment justifier le propriétaire d’un chat errant ? Par définition, il est livré à lui-même, il n’a pas de foyer. Un chat identifié pourra lui-aussi errer dans la rue, se reproduire sans contrôle afin d’identifier les chatons à leur tour. Tout cela aura peu d’impact sur l’abandon. La répression peut avoir un effet contraire également, la puce électronique est onéreuse pour un grand nombre de personnes qui s’expriment sur ce sujet.

     La pose de la puce électronique n’a pas fait ses preuves sur les chiens pour éradiquer l’abandon. Nombreux sont ceux qui ne sont pas identifiés. La SACPA, fourrière nationale ne désemplit pas d’animaux sans identité sans cela ils seraient restitués au propriétaire. Les euthanasies sont pratiquées en nombre alors que d’autres sont exploités ou transférés dans diverses fourrières ou refuges sans garantie d’adoption. Ce trafic ne devrait pas exister à grande échelle sur le plan national et devrait être surveillé.

     Afin de réduire l’abandon des chiens et des chats il me semble qu’il serait préférable de maitriser les naissances, d’exiger une déclaration en mairie en plus de la puce électronique. 

     Concernant les chiens, compte tenu de leur record d’abandon, nous demandons l’interdiction de reproduction au niveau des particuliers. L’autorisation actuelle est la porte ouverte à des dérives de reproductions illégales au niveau familial et à la facilité de former des élevages clandestins.   Nombreux sont les chiots non LOF issus de ces milieux, non identifiés par les propriétaires non déclarés qui seront vendus pour être soumis à la reproduction intensive à leur tour ou enfermés, battus, maltraités dans des lieux glauques, utilisés pour les combats par exemple ou abandonnés dès qu’ils ne sont plus utiles. Ces chiots sont en vente sur Le Boncoin et autres réseaux sociaux dont les annonces suspectes sont remarquables (pas de numéro de puce ou faux numéro, propositions de ventes de plusieurs chiots de différentes races au niveau familial...). Nous voulons l’interdiction des ventes sur internet.

      Nous transformons l’animal de compagnie en objet marchant. La vente en animalerie doit cesser également, et imposer des quotas pour réguler la reproduction des chiens et des chats chez les éleveurs professionnels immatriculés avec une déclaration des ventes en mairie afin de vérifier les quotas. Le côté financier des professionnels ne doit être pas être mis en compétition avec des êtres vivants.

      Le chien en particulier, être vivant, sensible et intelligent répondant à l’offre et à la demande doit être hautement considéré et protégé par l’humain. Il est sollicité pour nous aider, à notre tour de l’aider également sans distinction de race, LOF ou pas. Nous ne voulons pas des promesses ni des demi- mesures, mais des actes d’adultes responsables. L’abandon et la maltraitance sont des actes ignobles. Les contrôles sont inexistants en amont, ils permettraient d’éviter certaines dérives s’ils étaient mis en pratique.

 Voici les premiers résultats de mes sondages et de ma pétition en ligne sur mes opinions.com 

     -  95 % des 10 240 participants ont votés pour l’interdiction de la vente des chiots en ligne (réseaux sociaux, Le Boncoin).

     -  98 % des 17 190 participants ont votés pour l’obtention d’une police dédiée aux animaux, ville ou campagne afin d’effectuer des contrôles parallèles aux administrations responsables dans les départements (particuliers, lieux publics, fourrières, éleveurs, élevages professionnels et autres lieux dans lesquels les animaux sont sous la responsabilité des humains), afin de verbaliser les infractions à la hauteur des actes ou d’effectuer le retrait des animaux avec l’aide des associations de protection animale. Cette mesure est vivement sollicitée et attendue ! Un numéro vert gratuit serait utile pour dénoncer rapidement les mauvais traitements ou la souffrance animale que nous constatons au quotidien.

      - 23 100 participants ont signé ma pétition contre les 100 000 abandons et pour la règlementation de l’achat des chiens avec un permis d’obtention et une déclaration en mairie (courrier envoyé à Monsieur Emmanuel MACRON en 2019).

      Ces sont toutes ces mesures que nous attendons fermement pour le respect des animaux et réduire l’abandon. La puce électronique, indispensable pour la protection de l’animal en cas de perte ou d’errance n’a aucune utilité contre l’abandon. Cette identification, lorsqu’elle est à jour, évite le pire à l’animal, l’enferment et la souffrance durant des années en fourrière ou l’euthanasie dans l’indifférence absolue.

      Les animaux sont des êtres vivants avant d’être des animaux. À l’instar d’un humain, dès la naissance ils ressentent la douleur physique et morale et sont sensibles aux marques d’affection. Comment faut-il s’exprimer afin que l’homme puisse admettre que les sans- voix sont des animaux humains et non des choses inertes ? Ils n’appartiennent pas à une race inférieure mais différente et complémentaire à la race humaine. La planète n’appartient pas qu’à l’homme, il doit la partager et respecter les autres races ou espèces qui la peuplent ! (art.L.515.14 du code civil).

      Monsieur le Ministre vous êtes en charge de l’agriculture et de la consommation, force est de constater que les animaux domestiques n’entrent pas dans ces critères- là toutefois, vous en avez la charge également et nous attendons des changements. La Wallonie est un exemple qui correspond en partie à nos attentes.

45 000 personnes estimées sur plus de 50 500 participants regardent dans ma direction sans compter les avis favorables sur les réseaux sociaux dont j’en suis satisfaite. Ces résultats, obtenus en 7 mois sont parlants. Les commentaires circulant sur les réseaux sociaux (hors participation aux votes) sont aussi la preuve que 3 personnes /4 sont révoltés par tous les actes de maltraitance infligés gratuitement et lâchement à tous les animaux en toute impunité et dans l’indifférence totale de nos pouvoirs publics jusqu’à présent.

      Ne pas prendre conscience de cette réalité serait perçu telle une discrimination envers une espèce différente. Aider financièrement les SPA n’a pas réglé le problème de l’abandon, il s’est amplifié ! Les pensionnaires d’infortune, trop nombreux, sont expédiés dans des parcs exigus ou des box de fourrières insalubres, non conformes, dans le froid et l’humidité tel que nous le constatons à Toulouse.

      Le bien-être animal est un enjeu sociétal de grande ampleur. Dans les devoirs humains y a- t-il inscrit le droit à la maltraitance animale ? Le droit d’asservissement ? Le droit d’imposer son autorité sur des sans- voix sans défense pour privilégier les enjeux financiers des humains ?

      Dénigrer l’animal c’est dénigrer l’homme et c’est aussi entretenir la violence et le mépris qui animent l’humain. Dans cette situation les deux espèces, animale et humaine, sont impactées.

      Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma respectueuse considération.

Liliane   ....

12 653 participants
Partager avec vos amis Facebook
Partagez le sondage avec vos amis :
462 commentaires
Le 17/03/2020 à 14:37:50
Je suis d'accord avec tout çà sauf une chose, l’interdiction de reproduction au niveau des particuliers. Je suis consciente qu'il faut poursuivre les élevages illégaux et pour cela instaurer une surveillance stricte de cette pratique afin d'éviter les abus. Toutefois un particulier très attaché à son chien et qui désire garder une descendance de celui-ci ne doit pas être pénalisé. Il devrait donc pouvoir le faire une fois dans la vie de son chien. Restreindre la reproduction aux seuls chiens de race est selon moi "raciste", les croisés ont autant de valeur à mes yeux. Ce sont la plupart du temps des chiens extraordinaires. D'ailleurs avant les croisements faits par les humains eux-mêmes pour obtenir des standards, la notion de race n'existait pas chez les chiens.
3
Nadia - Le 07/03/2020 à 15:38:57
Il est temps d'agir pour les animaux qui sont les victimes préférés de certains humains!! Ces animaux sont AUSSI des êtres sensibles!
2
Le 10/03/2020 à 14:56:19
mil fois OUI !! mais pas à d.guillaume!
ce déchet in-humain s'en fout pas mal des animaux!! il aime chasse et corridas ... et vue sa "prestation" au salon .. qd il a arraché le micro des mains à un journaliste (ça a été filmé et il l'a nié en plus) concernant le SORDIDE abattoir de veaux, dévoilé par L214, il a RIEN trouvé d'anormal concernant la manière dont ces BEBES sont MASSACRES par d'horribles tueurs sans coeur !!! et sous la pression d'un peu de fumier devant son bureau, il a effrontement REOUVERT ce camp de concentration pour veaux au bout de 3 jours !! il n'a PAS TENU son engagement cette ordure !!!
cet odieux type n'a rien à foutre à l'agriculture NI au ministère dont
2
Voir tous les commentaires