Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Il faut écouter le professeur Raoult !

Pétition : Il faut écouter le professeur Raoult ! Mise à jour de la pétition

Il faut écouter le professeur Raoult !

222.192 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Patrice Gibertie
03/11/2021

VACCINATION DES ENFANTS/ EFFETS SECONDAIRES / VACCINATION DES FEMMES / ETUDES SUR LES VACCINS / LE DOSSIER NOIR DES « VACCINS »

222.192 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Claude - Le 03/11/2021 à 20:29:04
La peur des mots ?



Notre belle langue française est riche d’un vocabulaire étonnant. Pourtant certains mots sont proscris par les bien-pensants, les bien-parlants et les manipulateurs.



- Comment nommerions-nous un gouvernant qui dirait : « Nous sommes en guerre… » et, dans cette guerre, enlèverait à son peuple des armes pouvant potentiellement aider à réduire l’effet néfaste du conflit ?

Réponse : un TRAITRE !

En temps de guerre il serait traduit devant la cour martiale pour : HAUTE TRAHISON… Mais ne serions-nous pas en guerre puisque déclarée par ce haut responsable ?



- Dans un contexte épidémique si nous voyions une interdiction de soigner, imposée aux médecins ou si on rejetait l’utilisation de thérapies autres que l’isolement, associé au doliprane, pour soulager les patients atteints d’un virus. Si des centaines de gens décédaient dans l’indifférence générale, chez eux ou dans les EHPAD. Les derniers hommages seraient interdits à leurs familles, à leurs amis, ceci ne relèverait-il pas de la MALTRAITANCE ?... de la NON-ASSISTANCE à personnes en danger ?



- Aux journalistes qui craindraient pour leur emploi ainsi qu’aux médecins qui obéiraient aveuglément aux ordres absurdes de leur Conseil de l’Ordre et, qui n’oseraient pas user de leur devoir de désobéissance, je les traiterais peut-être de COLLABORATEURS.



- En attendant un « vaccin » salvateur, le pouvoir priverait le peuple de soins pour plaire aux laboratoires producteurs de ces substances, là je dirais : CORRUPTION, je dirais CONFLIT D’INTERRETS…et je réitèrerais : NON-ASSISTANCE à personnes en danger !



- Le choix de faire croire, sous les conseils de « scientifiques » corrompus, que la seule planche de salut serait d’atteindre une hypothétique immunité collective, relèverait de l’utopie par une INCOMPETENCE COUPABLE… ?



- De pseudo-vaccins non homologués seraient inoculés à grand renfort de publicité et par des volontaires de tous domaines, embrigadés par des personnalités cupides, vénales et prétentieuses qu’on pourrait accuser de TRAFIC D’INFLUENCE, CORRUPTION, CHANTAGE… ?



- La mise à l’écart de certains scientifiques de haut vol par des technocrates et des soignants à la botte du pouvoir, la dévalorisation de personnalités hors du commun, prouveraient que nos gouvernants ne reculeraient devant aucune manœuvre de basse politique par des INTIMIDATIONS… voire des EXACTIONS… ?



- Suite à la dissimulation des effets secondaires graves des « vaccins » je dirais TROMPERIE, MENSONGES, ABUS DE CONFIANCE et ASSASSINATS ?...



- Si l’idée venait de proposer un « passe sanitaire », sachant que les personnes, vaccinées ou non, pourraient véhiculer le virus de la même manière et, compte tenu que l’on imposerait les tests de dépistage qu’aux seuls non vaccinés, je dirais DISCRIMINATION dans le seul but de faire progresser la vaccination en arrachant les CONSENTEMENTS par la COERCITION.



- Et si la dictature commençait par la manipulation et la propagande effrayante, le dénigrement des opposants lucides que l’on traiterait de complotistes… Et si le message servi sur les ondes radio et télévision (organes du pouvoir) affirmait : « … on peut débattre de tout, sauf des chiffres… » nous paraissait inversé (car rien n’est plus discutable que les chiffres affichés par des autorités menteuses).

Le lavage des cerveaux par la voix des médias serait tellement grossier que nous serions étonnés par la servilité du citoyen moyen. Serait-il encore en dessous de la moyenne pour gober benoitement les mensonges d’état ?

Parmi nos amis certains affirmeraient, au regard de l’actualité internationale, que contrairement à ce qui se passe dans le monde, nous sommes très heureux dans notre pays actuellement. Ne faudrait-il pas les inviter à soutenir de tels propos devant les familles qui auraient perdu un proche, parfois trop jeune, du virus ou de la vaccination comme si ceci n’était rien de plus qu’un dégât collatéral au profit du plus grand nombre… ?



Je crois que les mots ont du sens et portent, souvent sous une anodine apparence, une profonde et lourde vérité.

Bien sûr tout ce que vous venez de lire n’est que pure fiction…
35
— 1 réponse de l'auteur
M et ch - Le 03/11/2021 à 20:34:52
Bravo, Claude, c'est exactement ça !

Que ceux qui le peuvent encore ouvrent les yeux !
16
— 1 réponse de l'auteur
Janick - Le 03/11/2021 à 21:28:03
Le jour où...a été annoncé le : " nous sommes en guerre "!...tout avait été dit ...confiance aveugle +.injections expérimentales.. + privation de liberté + peur du méchant virus +conformisme ...+ soignants suspendus ..etc...+médecins suspendus + pompiers suspendus + ambulanciers suspendus + fermeture de 5700 lits en 2020+..laissez passer + fermeture de services ..+ rétention d'informations .= défauts ..d'accès aux soins ,défauts.. d'assistance à personnes en danger...,???? victimes +++++++++toutes générations confondues!!!
15
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités