Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Urgence, ensemble sauvons les arbres et le parc du "Pré de Millet".

Pétition : Urgence, ensemble sauvons les arbres et le parc du Mise à jour de la pétition

Urgence, ensemble sauvons les arbres et le parc du "Pré de Millet".

26.442 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Gilles Gosselet
13/04/2021

Urgent, Ensemble sauvons les arbres et le Pré de Millet de Graulhet (Tarn)

Chèr-e-s pétitionnaire, voici des nouvelles fraiches de ce matin 13 avril 21. J'ai tenté en vain de consulter en mairie de Graulhet les différents dossiers s'agissant du projet de la municipalité et de l'hôpital d'Albi, d'implanter sur un quart de la surface du parc public, une extention de l'Ehpad déjà existant.

Je n'ai pu le faire et à mon grand étonnement et agacement alors qu'une telle démarche est légale et accessible à tous citoyen-ne-s, il m'a été quasi intimé par le directeur du cabinet du maire Mr Verdeil, au risque visiblement de ne pouvoir consulter les dossiers,  de prendre un RDV  officiel alors qu'au regard de la loi tout cela est public et transparent.

Plus de 26100 signataires de la pétition et les élu-e-s de la majorité ne nous ont toujours pas contactés, malgré l'engagement ferme de, tiens! encore Mr Verdeil, lors de notre première rencontre il y a presqu'un mois dans sont bureau, d'organiser une rencontre avec le maire, le maire-adjoint (EELV) qui porte le projet (nov-langue) et nous. Ce manque de respect envers notre démarche et notre engagement pour la conservation, la sanctuarisation, qui est notre objectif final, du parc, de ses platanes centenaires et de la surface encore épargnée du parc du Pré de Millet , qui je le rappelle, est sans équivalent dans Graulhet.

La seule documentation qu'il m'a été donné de consulter se résume à un plan de la parcelle déja en ma possession, et deux malheureux feuillets portant description sur les zônes cadastrales, et par lesquels j'apprend que le parc est en zone UB, signifiant par là qu'il est entièrement constructible, ce qui nous motive encore bien plus à faire en sorte et celà serait tout à son honneur, que la mairie de Graulhet déclare un fois pour toute, que ce parc soit reconnu d'utilité publique, non cessible et possession des Graulhetois-e-s.

On voit bien que l'espace vert du parc se réduit de décennie en décennie et qu'en raison du plan local d'urbanisation (PLU) qui est à l'initiative de la municipalité et voté au conseil, il pourrait advenir que dans quelques années cette dernière et ses élu-e-s, décident de construire que sais-je, un gymnase, un parking, un super-marché ou bien encore un hôtel et il en sera donc fini de notre toute petite Amazonie.

En revanche, la ritournelle des éléments de langage et leurs corollaires eux ne changent pas avec le temps, nous allons gagné des emplois, des services de proximité, une optimisation des moyens aux services de la population ou encore, vous êtes contre l'Ehpad donc contre nos ancienn-e-s, une réhabilitation coûte trop chère et puis vous râlez tout le temps, bla, bla, bla...

Au départ et quand nous avons mis en ligne la pétition, notre engagement tendait essentiellement à établir un dialogue avec la mairie et ses représentant-e-s élu-e-s pour les conscienciabiliser à ce qui nous apparaissait il y a un mois, comme une énorme erreur (elle est humaine). Depuis et devant l'évidence que le maire et ses adjoints (aux ordres ?) ne retiennent de la formule "Démocratie Participative" que le slogan de campagne, je vous propose d'aller en mairie, pour celles et ceux qui le peuvent, et d'exiger de consulter tous les documents (projet de réhabilitation de l'ancien Ehpad St François et l'étude sur son coût estimé, projet de l'extention de l'Ehpad  au Pré de Millet), auprès de Mr Verdeil encore, directeur du cabinet du maire, vous en avez parfaitement le droit.

Enfin et vu la tentation de passer en force de la mairie qui confère secrètement à laisser mourir notre contestation à l'endroit de leur projet puisqu'aucune concertation n'a eu lieu et qu'aucune n'ait projeté dans un avenir proche, je vous appelle à nous manifester de manière plus visible en allant bien sur consulter les dossiers des projets en mairie mais aussi pour nous faire entendre véritablement en donnant à voir notre attachement à la préservation de cet espace vital et essentiel, en allant par exemple accrocher au Pré de Millet, des cartons autour des arbres avec de la ficelle et clamant notre ferme et réelle opposition à leur disparition et à la préemption de notre parc par l'hôpital d'Albi. L'extension de l'Ehpad peut et doit se faire en dehors de cet endroit unique, profitable à toutes et tous, anciens comme plus jeunes, et qui est beaucoup plus attrayant, captivant et indispensable qu'un nouveau bâtiment avec tout ce qui découlerait de sa constrution, travaux prévus pour deux ans au moins avec son corollaire de nuisances et aussi par les obligations légales, parking (25 places au moins) et autres accés routiers.

La vraie question est : Graulhet sera-t-elle la seule ville de plus de10000 habitants du Tarn sans un seul parc public alors que Gaillac, Castres, Lavaur et Albi en possèdent ? Et pourquoi ne pas construire cet Ephad dans l'un d'eux, peut-être que Mr Serge Foursans, directeur des hôpitaux d'Albi et donneur d'ordre dans ce dossier ou bien encore Mr Carayon, docteur (en quoi ? on ne sait pas) pourrait nous éclairer ?

Rien n'est définif, Sivens dans le Tarn mais aussi Notre Dame des Landes et bien d'autres combats en France en sont les preuves, la gestion que comptable de nos vies n'a plus la priorité, l'humanité prime et doit-être la norme.

Bien à vous,

Gilles Gosselet.

 

 

 

26.442 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités