Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Réglementer l'achat des chiens, déclaration obligatoire. 100.000 chiens abandonnés par an c'est la honte de la France

Pétition : Réglementer l'achat des chiens, déclaration obligatoire. 100.000 chiens abandonnés par an c'est la honte de la France Mise à jour de la pétition

Réglementer l'achat des chiens, déclaration obligatoire. 100.000 chiens abandonnés par an c'est la honte de la France

Victoire de la pétition
23.018 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur
Auteur(s) :
Liliane

Le 18/11/2019

Bonjour à tous,

Je vous remercie pour votre soutien et vos commentaires.

Je n'ai malheureusement pas répondu à tout le monde mais sachez que je les lis tous.

Partagez encore si vous le souhaitez. Les avis de chacun sont tout aussi précieux lorsqu'ils sont ciblés sur les objectifs de cette pétition..

Belle journée à tous !


Le 26/08/2019

Bonjour à tous,

Voici la dernière lettre que j'ai envoyé à Mr MACRON  le 23 juillet dernier.

J'ai tenu compte des avis de chacun, j'espère que cela vous conviendra.

Certains pensent que c'est peine perdu mais non, il faut faire et faire sans cesse. Beaucoup agissent dans ce sens et l'union fait la force dit-on ... Cependant, les lois et les réformes ne se font pas en un jour alors il faut toujours insister et cela finira par payer! 

***************************

Monsieur le Président de la République,

 

          Je vous remercie de votre réponse apportée par Monsieur François-Xavier LAUCH.

          Le bien-être de l’animal semble attirer votre attention néanmoins Monsieur Didier Guillaume, Ministre de l’agriculture nous a enlevé tous nos espoirs. Sa présence à la corrida de Bayonne est une grave erreur pour un Ministre chargé de la protection animale. Assister à une mise à mort d’un animal choisit pour être tué en guise de divertissement de l’humain est indigne et contraire à sa fonction. Cette tradition ancestrale appartient à une génération du passé et ne correspond plus à notre temps mais elle pourrait se perpétuer sans tuer. Les avides du sang qui coule ne sont pas dans l’évolution pour un avenir meilleur.

          J’ai réalisé une pétition sur les réseaux sociaux pour évoquer les changements qui s’imposent à l’heure actuelle concernant l’abandon des chiens en France (100 000 par an, plus de 8000 chiens et chats en début d’été à la SPA sans compter les autres refuges) avec une tendance à l’augmentation de 20 % selon la SPA. Nous détenons les records d’abandons en Europe !

          Dans ma pétition j’ai publié, pour information, la lettre que je vous avais adressée récemment. À ce jour, moins de 2 mois de parution, 22 200 signataires ont approuvé ma demande et ma démarche. Des signatures et des commentaires encourageants en provenance des pays étrangers également : Belgique, Russie, Nouvelle-Zélande, Espagne, Italie, Canada, Brésil... preuve qu’ils ne sont pas indifférents à notre problème à travers le monde.

          J’ai réalisé un sondage également proposant une police animale. En quelques semaines sur 16 150 votants 98 % ont répondu favorablement à la création de cette police. Une grande majorité estime que c’est indispensable et qu’elle aurait dû être mise en place depuis fort longtemps. Je vous ferai part des prochains résultats ultérieurement.

          Il en ressort un mal être face à cette cruauté quotidienne et un désir profond que cela cesse. De nombreuses pétitions qui vous ont été adressées par diverses associations de protection animale ou par de simples particuliers engagés pour cette cause n’ont pas eu un véritable impact malgré votre volonté d’agir pour la protection animale. Un sondage en ligne depuis février 2019 vous concernant, indique que sur 54 240 votants 96 % ont le sentiment que vous n’en faites pas assez pour la maltraitance animale. En commentaire, vous donnez l’image d’une personne n’aimant pas les animaux. Sondage que je n’ai pas réalisé moi-même, je vous le précise.

          Nous, citoyens nous sommes sur le terrain, dans la vie quotidienne et nous sommes impactés par cette misère humaine qui entraîne la maltraitance animale. Le lien est existant.

          Nous sommes au cœur de toutes ces horreurs, nous voyons cette évolution et le triste reflet de cette société qui va mal. Nous aussi, citoyens français nous aimerions vivre dans un climat plus serein et nous sommes obligés de subir cette violence qui nous affecte tous. C’est nous qui sommes chargés d’agir auprès des chiens et des chats et bien d’autres animaux, de les sauver, de leur venir en aide, de les délivrer de leur milieu glauque et de les soigner ou de les euthanasier tellement leur souffrance est atroce alors qu’ils étaient jeunes et plein de vie.

         Monsieur MACRON, vous n’imaginez pas ce qu’est capable de faire un "humain" sur un animal. Vous ne pouvez pas approfondir la cruauté infligée à ces victimes innocentes sans la voir de vos propres yeux. La cruauté n’a pas de limite ! 

         Monsieur MACRON, vous ne ressentez pas notre douleur aussi face à ces atrocités lorsque nous sauvons un animal martyrisé, agonisant, brûlé à vif ou les yeux crevés, par sadisme et j’en passe... Vous ne pouvez pas vous rendre compte ce qu’est un corps décharné d’un chien ou d’un chat attaché sans nourriture, vous ne voyez pas des scènes d’horreur tel un chien trainé vivant à l’arrière d’une voiture ou d’une moto jusqu’à ce que mort s’en suive pour le plaisir de faire le buzz sur la toile. Vous ne voyez pas ces images insoutenables, nous oui !

         C’est cela notre quotidien dans notre beau pays, la France. Nous ne sommes pas obligés d’intervenir, me direz-vous mais jusqu’où irions- nous si nous n’étions pas mobilisés pour pallier ces horreurs sur des êtres vivants sans défense ?

Peut-on vivre sereinement dans l’indifférence, dans notre confort ?... Les auteurs de tous ces actes sont des criminels et doivent être jugés en conséquence et non leur infliger des peines minimales et des amendes dérisoires. Sévir durement afin de ne pas cautionner leurs gestes et dénigrer l’animal parce que ce n’est pas un humain. Les lois ne sont pas appliquées à la hauteur des actes !

        Par ailleurs, aider les plus vulnérables que soi est un acte citoyen, c’est un devoir avant tout. L’animal ne parle pas, mais l’humain n’a aucun droit sur lui, il n’en est pas propriétaire, il n’a que des devoirs envers lui et ce serait une erreur d’évoquer le contraire.

 

Qu’est-ce que nous attendons concrètement ?... Changer le regard sur le monde animal !

  • Que l’animal soit respecté au même titre qu’une personne et que l’on prenne en considération la souffrance animale.
  • Concernant le chien compte tenu qu’il fait partie de ma préoccupation, nous demandons la reconnaissance de la personnalité juridique comme pour tous les animaux avec la création d’un ministère dédié à la condition animale, indépendant de celui de l’Agriculture.
  • Nous voulons la création d’un service de police animale avec la possibilité de sanctionner certains délits, assistée de juristes ou pas et formation des candidats aux conditions de vie du chien et des autres animaux en ville et à la campagne.
  • Nous voulons la mise en place d’un numéro d’appel gratuit, facile d’accès pour dénoncer les cas de maltraitances avérés pouvant être affecté au service de police animale (une demande à déjà été déposée auprès de vous et de votre Ministre par une personne auteur d’une pétition).
  • Nous voulons que les lois en vigueur s’appliquent à tous les animaux, sans exception telles que pour les traditions locales, religieuse et autre... Les animaux sont égaux, ressentent la même douleur, la protection doit être égale à tous.
  • Nous voulons que les pénalités financières soient appliquées lourdement, 30 000 euros, que l’interdiction de posséder un animal soit prononcée à vie après un acte de maltraitance grave afin d’éviter la récidive et qu’aucun sursis de prison ne soit accordé, prison ferme pour les criminels.
  • Nous voulons un durcissement de la règlementation de l’achat des chiots. L’enregistrement en mairie ou en Préfecture dès l’obtention du certificat d’aptitude afin d’apprendre à éduquer et gérer son animal, présentation du certificat avant achat pour l’obtention tel que je vous l’ai évoqué dans mon précédent courrier.
  • Nous voulons le vote d’une loi pour la reconnaissance de la personnalité juridique de l’animal afin que tout soit possible. Nombreux spécialistes, psychiatre, chercheurs, le moine bouddhiste Mathieu Ricard, selon mes recherches, ont signé un manifeste dans le Monde pour la création d’un secrétariat à la cause animale dans lequel ils appelaient les hommes au respect de l’animal et à lutter contre la maltraitance.

 

         Le chien est lui, doué de sensibilité, doté d’intelligence et d’émotion. Il est doté d’une conscience également, c’est un être vivant semblable à un être humain tout en étant un animal. La différence entre les deux hormis l’aspect physique, se trouve dans la forme d’expression et le regard. Son absence de parole donne du pouvoir absolu à l’humain pour le manipuler, le considérer inférieur, l’avilir et de maltraiter. Or, l’intelligence de l’un pourrait être compatible avec l’intelligence de l’autre, utile, complémentaire et non comparable.

        Les animaux sont indispensables à notre survie, ils génèrent des milliers d’emplois à travers le monde hors l’agro-alimentaire, le chien aussi ! Cela peut paraître naïf, porter à sourire mais c’est la réalité. Ils ont une vie également et peuvent vivre sans nous, le contraire serait plus difficile. La planète n’appartient pas à l’humain, il n’est pas le seul à vivre et à respirer dans la nature, il occupe l’espace qui lui convient tels que le font les animaux également pour notre équilibre. L’harmonie du vivre ensemble ne peut s’effectuer que dans le respect de chacun quelle que soit la différence, humaine ou animale.

        Monsieur MACRON, je vous ai exposé mes préoccupations et celles de nombreux citoyens qui me soutiennent. D’autres pays ont compris la nécessité d’agir pour la protection des animaux de compagnie, ils ont progressés plus vite que la France. Je fais allusion aux Pays-Bas, à la Suède, à la Belgique, aux États-Unis qui ont tous créé une police animale. À noter que les Pays-Bas reconnaissent le lien entre la violence exercée sur les animaux et la violence sur les humains. Ils reconnaissent les problèmes familiaux des maîtres violents envers les animaux (source RTL). Prenons exemple !

        Le problème de l’animal est sérieux, le régler est urgent ! La violence est un reflet du mal-être de notre société. Protéger un animal dans son foyer peut sauver un enfant de la maltraitance ou éviter qu’une femme soit battue.  Nous sommes dans un cercle infernal de violence, vous en êtes protégé mais nous, citoyens français nous ne pouvons plus poursuivre dans l’inaction du gouvernement en 2020.

 

        Monsieur MACRON il vous appartient d’agir vite en acte. Ne mettez pas la cause animale de côté comme l’on fait vos prédécesseurs sans cela force sera de constater que le problème des animaux est secondaire pour vous aussi, que vous êtes indifférent envers leur souffrance et que vous vous moquez des états d’âmes de vos électeurs actuels et futurs.

Je termine par une citation d’Emmanuel KANT

"La cruauté envers les animaux est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même "

 

Je vous remercie, par avance, d’avoir consacré du temps à lire cette lettre.

 

     Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments très respectueux.


Le 19/08/2019

Bonjour,

Dans le cadre du suivi de mon action je tiens à vous informer que le Chef de Cabinet de Monsieur Emmanuel MACRON à répondu assez rapidement à la lettre que je publie dans ma pétition.

Avec beaucoup de sympathie et d'attention pour les préoccupations que je lui exprime, il m'assure que le Chef d'Etat en a pris connaissance et qu'il est déterminé à faire appliquer les lois existantes et à les renforcer. On n'en attend pas moins...

La réponse est faite, néanmoins je poursuis mon action afin de lui prouver que  ma demande, grâce à votre contribution, est urgente et qu'elle doit être mise en place avant les vacances de 2020. Il ne faut jamais désespérer...

Merci pour votre soutien, pour vos messages que je prends soin de lire régulièrement, soyez-en sûr (e).

Je vous souhaite une très bonne journée.

Cordialement,

Liliane

Le 12/07/2019

Bonjour à tous,

Ma pétition n'en est qu'à ces débuts, j'ai reçu beaucoup de commentaires qui me font énormément plaisir, vous vous en doutez certainement .

Je vous remercie infiniment pour vos appréciations, pour votre soutien par vos signatures à tous. C'est un début mais nous allons y arriver car je vais faire appel à des professionnels également, journalistes, associations mais il faut attendre un peu.

Vous avez exprimé le souhait d'interdire la vente des chiots et des chats en animalerie, sur les réseaux sociaux et en ligne via les annonces gratuites, et la vente des chiens entre particuliers afin de limiter au maximum le trafic, l'argent facile et l'abandon par la suite.

C'est une très bonne chose, l'animal est un être vivant et tout être vivant ne se vend pas sur internet ou dans un rayon en animalerie. La loi existe mais, comme toujours personne ne la fait appliquer avec sérieux, le dérapage continue...

JE N'OUBLIE PAS LES CHATS au passage tel qu'on me l'a demandé mais trop en mettre dans une seule pétition risque d'aboutir à rien.

J'ai déjà vu des pétitions pour eux, la stérilisation... il faut les protéger eux-aussi bien entendu.

Je suis consciente que Mr. Macron sera insensible à ma demande mais je ne lâcherai rien, c'est en persévérant qu'on y arrive, il y a un début à tout. Il faut faire !!!

Je suis consciente également qu'aucune loi bien ficelée soit-elle, éradique l'abandon des chiens, il y aura toujours des gens pervers, sans éducation et sans foi ni loi.

Mais la règlementation à l'achat et les tests d'aptitude à détenir un animal tel que je l'ai expliqué dans la pétition permettra de limiter tout de même l'abandon et cela se répercutera dans les SPA.

Des refuges moins surchargés à l'avenir pour mieux s'occuper des pensionnaires encore présents.

Ceci dit, je retiens l'idée d'interdire la vente en animalerie et cela fera l'objet d'une prochaine pétition. Laissez moi un peu de temps pour la peaufiner...

J'ai essayé de répondre un peu à la majorité des demandes et des commentaires jusqu'ici, je reviendrai vers vous pour vous informer de mes actions.

Merci encore, à tous pour votre gentillesse et votre partage ...

Cordialement,

Liliane

Victoire de la pétition
23.018 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Violette - Le 01/11/2020 à 15:38:40
Je ne comprend pas, victoire de la pétition? Pourtant je ne vois pas d'évolution malheureusement, est-ce que ces projets seront votés à l'avenir?
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur