Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

LA FERME DE L'HORREUR

Pétition : LA FERME DE L'HORREUR Mise à jour de la pétition

LA FERME DE L'HORREUR

125.928 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Marion Pécher, École du Chat de Marcq-en-Barœul
04/01/2021

Remerciements et nouvelles informations

Chers signataires,

Un GRAND MERCI de votre mobilisation pour ces pauvres animaux. Je lis attentivement chacun de vos messages, même si je n’ai pas encore pu vous répondre.

Par ailleurs, je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année.

Des détracteurs nous menacent de mort. Ne faisons pas comme ces ignorants du dossier !

Soutenez le maire de Wambrechies qui peut nous aider à convaincre la DDPP et Monsieur le Préfet !

  1. le Préfet a répondu à l’un de nos contacts journaliste en lui assurant que la DDPP prenait très à cœur ce dossier … Il faut maintenant agir dans le bon sens.

___________________________________________________

Pour revenir sur les débuts de cette affaire :

Je suis arrivée sur ce dossier à la demande de notre Présidente de l’EDC : l’association devait trapper presque 30 chats sur le site des P.

Quand j’ai découvert que le cheptel des P. était menacé d’euthanasie pour défaut sanitaire (défaut d’identification), je me suis rapprochée de tous les acteurs : Fondation, administration, pour comprendre.

J’ai d’abord tenté de convaincre les P. de céder leur cheptel à la Fondation pour sauver les animaux.

Puis, j’ai constaté de plus en plus de problèmes concernant les conditions de détention des animaux et leur santé. Parallèlement, j’ai eu connaissance à la DDPP, de PV, témoignage de GRAVES MALTRAITANCES récurrentes et sur beaucoup d’animaux.

Des photos, PV de policiers, un jugement du tribunal correctionnel pour maltraitances, des Wambrecitains qui confient que les cris des bêtes qui ont faim les réveillent…

Les températures baissaient, l’herbe manquait. Les animaux restaient figés devant les clôtures en criant quand ils nous voyaient arriver avec les invendus de pain ou de légumes qu’on amenait pour tout le monde, se ruant sur les barbelés jusqu’à se blesser quand on approchait.

Des éleveurs, des vétérinaires spécialisés à qui nous avons demandé des avis nous ont montré les plaies, les maigreurs, les ventres gonflés par les parasites, le poil bouclé (signe de carences alimentaires importantes), un sabot fendu (source d’infection)…

Et les soupçons de trafic :  36 animaux en 2013, 36 aujourd’hui : alors que ces messieurs ne peuvent pas légalement les vendre et que taureaux et vaches évoluent ensemble dans la pâture !!

PAR AILLEURS, LE TAUX DE MORTALITÉ DOIT ÊTRE ALARMANT; MAIS COMMENT LE MESURER PUISQUE LES ANIMAUX DISPARAISSENT OU QUE LES P. LES INCINÈRENT (cf : PV de police) !

Comme la situation s’est aggravée, qu’aucune cession n’était voulue par les P. et qu’il y a une menace d’euthanasie des animaux et un mal-être animalier avéré, nous avons décidé d’alerter.

CAR SI NOUS NE FAISONS RIEN, ON RISQUE DE REBOUCLER (ré identifier) DES ANIMAUX AU BÉNÉFICE DES P. COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT, ET EN SACRIFIANT LES AUTRES !!

C’EST HORS DE QUESTION !! CES ANIMAUX N’ONT RIEN DEMANDÉ et NE SONT PAS RESPONSABLES des incapacités de gestion d’un élevage par leurs détenteurs !

UN TAUREAU AVEC UN VENTRE ÉNORME À CREVER, DES BOÎTERIES (films), UN BOVIN QUI RESTE COUCHÉ DES HEURES EN FOND DE PÂTURE, TÊTE SUR LA TERRE À TEL POINT QU’ON LE DIRAIT MORT ! (photo) DES BOVINS QUI ARRIVAIENT À PEINE À AVANCER DANS 30 À 40 CM DE BOUE (films)!

Une vie sordide de cruauté et de souffrances (découpés, incinérés, des témoignages de mères mortes en vêlant éventrées, d’animaux morts de faim, morts de froid, morts de canicule, enchaînés, affamés, blessés, non soignés...)

Une vie pour ces animaux sensibles dans les immondices et excréments, ET CELA DURE DEPUIS AU MOINS 20 ANS. Cette incapacité est INEXCUSABLE et donne de l’élevage une très mauvaise image de la profession.

Comme le dit le Président d’OABA : « Cessons d’entretenir l’idée qu’il n’y a que de bons éleveurs et de mauvais défenseurs d’animaux. » ______________________________________________________

Pour les bovins menacés d’euthanasie (la plupart des animaux du cheptel) :

La loi sur l’identification existe, c’est la traçabilité des bovins dits « de rente » : tests sanguins sur le veau et la mère, numéro de pâture et d’éleveurs, vaccinations…

On ne conteste pas la loi qui protège les consommateurs de viande, loi qui s’est durcie en 1999 avec la crise de la vache folle.

Mais compte tenu des multiples antécédents de maltraitance et de défauts administratifs de ce dossier P.

ON DEMANDE L’EXCEPTIONNALITÉ D’UN GESTE GRACIEUX ET L’APPLICATION D’UNE SOLUTION QUI EXISTE, EN SORTANT CES ANIMAUX AUX ANTÉCÉDENTS D’AU MOINS 20 ANNÉES DE SOUFFRANCE DE LA FILIÈRE VIANDE POUR TOUJOURS AFIN QU’ILS PUISSENT REJOINDRE LE CHEPTEL SANCTUARISÉ DE LA FONDATION BRIGITTE BARDOT.

C’EST LA SOLUTION QUI PERMETTRAIT À TOUS : Mairie, DDPP, Préfet, DE REFERMER CE DOSSIER DE MANIÈRE ÉTHIQUE, JUSTE ET POSITIVE, LA TÊTE HAUTE.

Le Préfet est favorable pour retirer TOUT le troupeau des P. et ne leur laisser aucun animal traçable ou non traçable pour le confier à une association.

La DDPP a le pouvoir d’utiliser cette solution, LA solution, au regard de la maltraitance et des défauts administratifs récurrents, qui est de les confier TOUS À une association au lieu de choisir l’abattage !

Car les animaux n’auront plus alors leur statut « de boucherie », ils ne seront plus obligés d’avoir cette traçabilité nécessaire à la viande pour la consommation,

Et pourront TOUS être confiés à la FBB.

Ce n’est pas contourner ni contrevenir à la loi car la finalité est différente ! C’est accorder une exception pour une finalité exceptionnelle : sortir de la filière viande pour SAUVER définitivement TOUS ces animaux.

Il faut que la DDPP choisisse cette solution pérenne et éthique qui ne serait que justice pour ces pauvres animaux en souffrance depuis si longtemps

et pour clore définitivement un dossier hors norme avec responsabilité et honneur.

 

D’AUTRES DDPP LE FONT : DDPP des Yvelines, le 06/02/2019 ; DDPP de l’Orne, le 16/02/2020 (on remarque sur la photo de l’article de presse que la vache décédée a le ventre gonflé et ne paraît donc pas squelettique France-Bleue Normandie du 18/02/2020) ; DDPP de la Manche, le 21 février 2020 ; DDPP du 49 le 20              février 2020 (les animaux avaient, eux, un abri)…

Pourquoi pas la DDPP du Nord ??????

ON REMARQUE QUE TOUS CES RETRAITS ONT EU LIEU EN FÉVRIER ALORS QUE LES ANIMAUX SONT AU PLUS MAL : POUR LE TROUPEAU QUE NOUS DÉFENDONS, IL Y A URGENCE !!

Pour la procédure, le Préfet retire tous les animaux et appelle une fondation,

et use, si besoin, de son droit de dérogation selon les infractions et les maltraitances récurrentes au sens du Code de Procédure Pénale : absence de soins, d’abri, de clôtures, divagations, abandon au sens CPP, etc…

Cette maltraitance, de toute manière, rendra la viande impropre à la consommation (infections, blessures, misère physiologique, ingestion d’objets ou herbes toxiques dus à la faim). Des témoins ont vu des vaches mortes dans le pré, des PV existent sur l’incinération sauvage…

Donc, bouclage ou pas, il faut retirer tous les animaux.

Et s’ils sont non bouclés : la loi nous offre la possibilité d’une dérogation préfectorale pour sortir les animaux de maltraitances si multiples ET pouvoir les changer de statut et de filière pour les sanctuariser à vie.

DONC :

NOUS DEVONS SOUTENIR le Maire de Wambrechies, qui peut appuyer notre demande.

Monsieur le maire, nous comptons sur vous pour convaincre le Préfet et la DDPP de choisir et appliquer cette solution !

Messieurs, Mesdames de la DDPP : acceptez, DE GRÂCE, d’user de votre pouvoir dans la gestion des élevages ET du bien-être animal : pour choisir et appliquer cette solution !

Monsieur le Préfet, qui semblez nous avoir ouvert la voie vers cette solution dans votre réponse par mail à notre journaliste : demandez à la DDPP de l’appliquer, NOUS VOUS EN SUPPLIONS !!

GRÂCE POUR LES ANIMAUX DE CETTE FERME, ILS ONT ASSEZ SOUFFERT !!!

 

Chers signataires toujours plus nombreux, surtout ne relâchez pas vos efforts et votre mobilisation et AMPLIFIEZ-LA, s’il vous plaît !

LA solution existe pour ÉVITER L’ABATTAGE DE CES ANIMAUX et n’en laisser AUCUN à ces personnes maltraitantes incapables de s’en occuper.

La décision des administrations va être prise d’ici peu : avant fin janvier le sort de ces malheureux animaux sera décidé.

 

J’aimerais enfin vous demander une faveur :

Pourriez-vous, s’il vous plaît, envoyer un petit mail COURTOIS à la DDPP :

florence.bouton@nord.gouv.fr

et à l’attention de M. le Préfet :

pref-secretariat-prefet@nord.gouv.fr

Pour leur demander la grâce des animaux de la ferme de Wambrechies et leur sanctuarisation.

 

Avec vos propres mots svp, sans faire un copier-coller de la pétition. Cela vous ne vous prendra que cinq minutes, s'il vous plaît.

Je vous demanderai ensuite de transférer votre mail sur le mien :

marion.pecher@dbmail.com

afin que je puisse en prendre connaissance.

MERCI infiniment de votre soutien pour sauver TOUS ENSEMBLE ces animaux merveilleux.

125.928 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Carole - Le 04/01/2021 à 15:50:48
je partage à fond
11
— 1 réponse de l'auteur
Pierrick - Le 04/01/2021 à 15:54:39
les lois n agissent pas assez vite pour ces barbares les gouvernements vos mains remplis de sang la race humaine pftt????
7
— 1 réponse de l'auteur
Pierrick - Le 04/01/2021 à 15:54:41
les lois n agissent pas assez vite pour ces barbares les gouvernements vos mains remplis de sang la race humaine pftt????
4
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités