47 206 300 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Sports

Signez la pétition

Déjà 6.675 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Appel pour un référendum sur la candidature de Paris aux JO de 2024

Appel pour un référendum sur la candidature de Paris aux JO de 2024

Auteur : N.P

Créé le 17/02/2017  

À l'attention : de Anne Hildago, maire de Paris, Valérie Pecresse, Présidente du Conseil Régional d'Ile-de-France

Nous, citoyens et citoyennes, n'acceptons pas que la candidature de Paris aux JO 2024 ait été prise sans nous. Les villes de Boston, Toronto et Hambourg ont déjà renoncé à leur candidature, et Hambourg l’a fait par référendum. La Maire de Rome, en retirant la candidature de sa ville, a dénoncé les "Jeux du béton". Les habitants de Budapest viennent d’obtenir l’organisation d’un référendum.


À Paris, ils seront aussi ceux de l'argent et du béton. La France doit-elle encore se soumettre à l'olympisme ?


Pas de «jeux » de l'argent, du béton et des sponsors !


Les Jeux olympiques ont toujours été ruineux pour les villes candidates.


Les Jeux olympiques ne seront pas la fête du sport mais des sponsors : Le CIO opère une prise de contrôle totale lors des Jeux. Les villes et Etats sont mis sous tutelle pendant la durée des Jeux. Ainsi, à Londres en 2012, une loi d’exception a été votée pour organiser une extraterritorialité en faveur des grandes marques, sponsors du CIO (Mac Donald, Visa, Coca-Cola...). Une véritable police de la propriété intellectuelle a été mise en place et des règles drastiques ont été votées spécialement pour garantir la protection commerciale de ces marques. « Le CIO est une ONG de droit privé suisse qui règne sans partage sur les villes et pour lesquelles l’essentiel est l’argent » (Maxime GOLDBAUM, Le Monde du 24/07/12). Cela s'est reproduit à Rio en 2016.


Les Jeux olympiques seront ceux du béton : Les JO détournent l'argent qui pourrait être utilisé pour des projets plus utiles. Si on veut investir pour les équipements publics, les logements, les infrastructures de transport, on peut le faire sans les JO.


Déjà nous constatons que les Jeux servent de caution nécessaire pour la réalisation matérielle de certains aspects du Grand Paris, projet lui-même pharaonique, mal pensé, anti-démocratique et anti-écologique. Les JO risquent d'être l'occasion d'une privatisation de l'espace public pour le plus grand profit des entreprises de BTP, pour les équipementiers sportifs, et l'ensemble des grandes entreprises sponsors de Jeux ; ils détournent les (déjà maigres) budgets publics dédiés au sport populaire ; ils donnent lieux à une véritable opération de propagande en direction des enfants des écoles ; ils sont vecteurs d'une distraction de masse destinée à masquer la réalité des problèmes sociaux actuels sous une flopée de paillettes sportives.


La décision de poser la candidature a été imposée à travers une « consultation » qui n'aura été que de façade . La Maire de Paris était contre les Jeux avant de devenir Maire, depuis elle a changé d'avis. Quel est son projet pour Paris ?


Si, comme la Ville et la Région le prétendent, la population soutient Paris 2024, alors il n'y a aucun problème à lui demander directement son avis.


Exigeons la tenue d'un référendum !