64 908 015 personnes agissent sur MesOpinions.com

Victoire de la pétition : La pouponnière de nos bélugas est menacée par la construction d’un terminal pétrolier à Cacouna: sauvons-les !

La pouponnière de nos bélugas est menacée par la construction d’un terminal pétrolier à Cacouna: sauvons-les !

Victoire : La pouponnière de nos bélugas est menacée par la construction d’un terminal pétrolier à Cacouna: sauvons-les !

Auteur : Lorraine Dubé

13/04/2015

45.288 Signatures

Au nom de tous les citoyens du Québec, aux noms des environnementalistes dont monsieur Simard de Nature Québec, nos remerciements sincères à tous. Vous étiez près de 45,000 signataires à appuyer La pouponnière de nos bélugas est menacée par la construction d’un terminal pétrolier à Cacouna: sauvons-les sur le site Mesopinions.com.

Plus de 52,000 Québécois se sont joints à vous dans la mobilisation de Nature Québec SAUVONS NOS BÉLUGAS. Avec l'autorisation du président monsieur Christian Simard, les administrateurs du site m’ont permis que nos signatures soient cumulées, ce qui aura donné encore plus de poids à notre mobilisation citoyenne auprès des gouvernements de Philippe Couillard et Steven Harper qui ont reçu régulièrement des suivis de l'évolution de notre mobilisation afin que les dirigeants sachent que vos regards étaient constamment tournés vers eux.

Grace à une poursuite de Nature Québec, la Fondation David Susuki et la Société pour la nature et les parcs du Canada contre Oléoduc Énergie Est TransCanada pipeline, le Procureur général du Québec et le Procureur général du Canada, la Juge Claudine Roy avait ordonné l'interruption des forages dans la pouponnière des belugas. N'eut été de cette poursuite judiciaire des environnementalistes, la pétrolière albertaine continuait la supercherie sans avis scientifique. Les gouvernements complices les avaient inventés. TransCanada dépassait les normes de niveaux sonores, ce que nos environnementalistes avaient découvert.

Une victoire à Cacouna a des répercussions, c'est certain. Elle nous donne espoir même si nous ne sommes pas au bout de nos peines. Il y a longtemps que je ressens qu'on peut faire notre part en tant qu'individu, en tant qu'humaniste. C'est mon initiative auprès de vous. Votre solidarité aura été un appui majeur dans notre lutte.
La pétrolière albertaine TransCanada veut envahir notre territoire et notre fleuve St-Laurent sans notre autorisation, au risque de déversements et catastrophes environnementales. Il y a en effet un réel danger de voir la pétrolière nous imposer les sables bitumineux albertains. C'est très inquiétant. Il y a une forte opposition au Québec. L'essence de la démocratie est l'expression de la volonté du peuple. Nous nous inquiétons pour les espèces marines, notre environnement, notre eau potable. L'avenir de nos descendants est en jeu.

La lutte contre Énergie Est n'est pas terminée, loin de là. Compte tenu de leur dossier nébuleux depuis le début, nous n'avons aucune confiance. Nous avons besoin que ces individus se sachent observés. La cause était plus grande que chacun de nous individuellement, notre union fait notre force. Une nouvelle mobilisation au Québec récolte déjà presque 75,000 signatures de citoyens opposés aux sables bitumineux albertains sur notre territoire. J'aimerais bien poursuivre cette mobilisation éventuellement avec l'appui de la communauté internationale. Autrement, les gouvernements Couillard-Harper ne respecteront pas notre volonté. Dès l'élection du PLQ de Philippe Couillard à Québec en avril 2014, ce gouvernement libéral nous a imposé les forages dans la pouponnière des bélugas à Cacouna.

Le gouvernement Couillard est allé de l’avant sans aucun mandat du peuple. De plus, près de 83% de Québécois n'ont pas voté pour le premier ministre conservateur canadien Steven Harper en 2011. Ces premiers ministres veulent nous imposer la pétrolière albertaine sur notre territoire. Ils n'ont jamais été élus sous cet engagement, par conséquent, cette intrusion sur notre territoire est antidémocratique.

Le passé garant de l'avenir, ce sont encore nos environnementalistes qui défendront nos intérêts supérieurs à leur frais, c'est pourquoi il nous faut les seconder financièrement. Il aura fallu des poursuites judiciaires pour découvrir toute la vérité concernant cette arnaque. Nos environnementalistes sont revenus à la charge après plusieurs tentatives où les juges les trouvaient alarmistes, pour ensuite constater qu'ils avaient raison, avec preuves à l'appui. Les bélugas étaient même exposés à des sons trop forts.

Je crois profondément en nos mobilisations citoyennes. Ce combat contre le géant TransCanada sera beaucoup moins ardu si la communauté internationale avait le regard constamment tourné vers nous. Je tenais à vous prévenir que nous aurons encore besoin de votre vigilance pour la suite des choses.
Nos remerciements et salutations sincères à chacun de vous.

Lorraine Dubé

Partagez cette victoire avec vos amis :

Partager

Tweeter

Partager

Ensemble, tout devient possible !

64 908 015 personnes qui agissent. Des victoires chaque jour.

Lancer une pétition