Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sports Un terrain de foot synthétique à ROMILLE ? Pourquoi pas, MAIS...
Pétition

Un terrain de foot synthétique à ROMILLE ? Pourquoi pas, MAIS...

Un terrain de foot synthétique à ROMILLE ? Pourquoi pas, MAIS... Pétition
172 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Habitants éclairés
Destinataire(s) :
ASR ROMILLE ; Mairie de ROMILLE
La pétition
Actualité(s)

La décision de d’aménager un terrain de foot synthétique a été annoncée par la presse dernièrement (Ouest-France du 6 mai) à l’occasion du Challenge du Printemps. Cette décision était attendue depuis très longtemps par nombre de bénévoles, joueurs, et dirigeants de la section. On comprend parfaitement l’avantage d’un tel terrain, praticable malgré les intempéries d’hiver. En revanche, la solution technique envisagée, les arguments avancés son impact financier et le mode de financement annoncé laissent perplexes et demandent quelques précisions, et certainement une concertation beaucoup plus large que celle réalisée par la municipalité.


 


Un terrain à base granulats de pneus recyclés


La solution retenue par l’ASR et la municipalité est le substrat en PUNR, soit en granulats de pneus usagés. Saviez-vous qu’un terrain de foot synthétique était composé d’environ 120 tonnes de billes en caoutchouc ? En plus de métaux lourds (plomb, Cadmium, Zinc, …), de perturbateurs endocriniens, ce sont surtout les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), substances cancérigènes reconnues, qui sont préoccupantes pour la santé. Leur concentration est de 1000 mg/Kg, quand elle est seulement de 0,5 mg/Kg pour les jouets. De fait, ces billes sont aux normes… des pneus, pas des usages au contact des enfants.


L’application du principe de précaution ?


Certes, les autorités et la FFF se veulent rassurants. Pourtant plusieurs études montrent des impacts non négligeables possibles sur la santé des pratiquants, (cf émission Envoyé Spécial du 22/02/2018 et dossier SO FOOT, 2017) : risques cancérigènes liées à l’inhalation de particules fines et poussières de caoutchouc, risques de surinfection après chutes sur ce type de terrain etc. Dans le doute, nous souhaitons que notre commune applique le principe de précaution pour le bien de tous. Partant de ce principe, de nombreuses communes comme VIGNOC proche de chez nous, mais également des villes comme ORVAULT, ARGENTEUIL ou encore PARIS ont décidé de renoncer à la mise en place de tels terrains.


Un terrain écologique, vraiment ?


Les défenseurs des terrains synthétiques avancent souvent l’argument écologique (pas d’arrosage, pas de traitements). Ils oublient de signaler que nombre de billes s’échappent, se retrouvent dans les vêtements, les chaussures, ou seront entraînées par les eaux de ruissellement vers la Vaunoise et viendront à terme augmenter la pollution déjà préoccupante des océans.


De plus, l’ennemi du terrain synthétique est la matière organique, susceptible de voir germer des mauvaises herbes dans le substrat de pneus. Que deviendront les haies bocagères autour du terrain de sport ? Avec quels herbicides seront traités les abords du terrain ?


Des solutions alternatives 


Des solutions alternatives existent : terrains hybrides, terrains avec des billes de coco ou de liège ou même avec des billes élastomères exemptes d’HPA (substances suspectées d’être cancérigènes), respectueuses des normes environnementales. C’est ce dernier choix qui a été retenu tout récemment sur la commune de VIGNOC. Bien sûr, un terrain plus « écologique » est un peu plus onéreux mais moins impactant pour la santé des pratiquants et l'environnement en général.


Parlons finances…


En l’état, le projet actuel est présenté pour un coût de 600 000€. Celui-ci semble sous-estimé au regard des chiffres annoncés sur d’autres communes. Selon l’article de Ouest-France, le financement serait couvert à hauteur de 580 000 € par des subventions. Ce chiffre laisse rêveur… On peine à imaginer un financement aidé à plus de 95 % … De plus, l’entretien correct d’un terrain synthétique reste assez proche en coût d’un terrain en herbe : brossage hebdomadaire, désherbage, soufflage des feuilles, décompactage annuel du substrat et apport de substrat. Ah oui, un petit détail qui n’est jamais annoncé : sa durée de vie n’excède pas 15 ans.


 


Alors vraiment, un terrain de foot synthétique à Romillé, pourquoi pas, mais...


Le choix technique retenu est-il le bon ? Cet équipement sera-t-il financé au détriment d’autres investissements profitables à une plus large part de la population ?



Compte tenu de l’ensemble de ces arguments, nous demandons l’ouverture d’un débat public permettant à l’ensemble de la population d’être informée et de se prononcer sur l’opportunité d’un tel projet.

172 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
45 commentaires
Emile - Le 23/05/2019 à 19:03:21
L’application du principe de précaution. Pour mes petits enfants.
0 0
Anne-josé - Le 27/05/2019 à 13:55:29
Pourquoi pas un synthétique ?
Pas d'accords pour des granulats de pneu.
0 0
Stéphane - Le 24/05/2019 à 15:38:18
Stop au synthétique !!!
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sports Un terrain de foot synthétique à ROMILLE ? Pourquoi pas, MAIS...