Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sports Lettre ouverte aux membres du Comité Directeur de la LFO.
Pétition

Lettre ouverte aux membres du Comité Directeur de la LFO.

Lettre ouverte aux membres du Comité Directeur de la LFO. Pétition
Victoire de la pétition
157 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Arbitres Occitans Unis
Destinataire(s) :
L'ensemble des Arbitres de la Ligue de Football d'Occitanie
Victoire
La pétition

Chers collègues Arbitres et sympathisants, 

Vous avez été très nombreux (157) à signer cette pétition et ainsi emboîter le pas de ma prise de parole du 18 juin lors du rassemblement de fin de saison des arbitres occitans.  

Merci pour votre soutien, qui au-delà de me réconforter dans ma démarche contestataire, a surtout permis aux membres du Comité Directeur de la LFO de prendre toute la mesure de la situation sans imaginer qu'il s'agissait là d’une rancœur isolée. 

Comme nous l'encouragions, le Président de la LFO a fait voter récemment la destitution de la CRA, le gel des descentes, et a missionné 2 personnes en vue de constituer une nouvelle CRA et remettre les choses dans le bon ordre. 

Bien que toutes les errances de la CRA démissionnaire ne pourront être corrigées, il convient de se réjouir de la prise de responsabilité du Président de la LFO et souhaiter la réussite de la mission confiée à Eric Wattellier et Jérôme Boscari. 

Aussi j'estime que mon rôle dans cette affaire est terminé et que la nécessaire fronde que j'ai menée doit laisser place à un enthousiasme collectif des arbitres et sympathisants envers leur future instance dirigeante, à un retour au calme, à plus de rigueur et surtout à de plus nombreux échanges à tous niveaux, afin de renouer sans arrière-pensée avec notre passion commune. 

Encore merci pour votre soutien et à bientôt sur les terrains. 

Amitiés sportives,

Julien Daumas. 

Chers Collègues Arbitres, 

Vous avez été très nombreux à m'apporter votre soutien suite à ma prise de parole lors de la réunion bilan du 18 juin 2022 au cours de laquelle la CRA, par l'intermédiaire de son Président, 
- a dressé un bilan très mitigé de son action 2021/2022,
-  ne nous a présenté que des classements très partiels et
-  est resté très opaque quand à son fonctionnement,  

Je vous remercie de vos messages et soutiens. 

Dans la continuité de ma prise de position, trouvez ci dessous un courrier adressé aux membres du comité Directeur de la LFO, supposés valider début juillet les classements que la CRA refuse à ce jour de nous communiquer en intégralité.

JE VOUS PROPOSE DE COSIGNER  cette lettre en ligne afin de lui donner un maximum de poids.

Il s'agit là d'un geste courageux mais nécessaire à la juste défense de l'ensemble des arbitres occitans unis.      

Devant autant d'irrégularités réglementaires, d'amateurisme dans la gestion des arbitres et par voie de conséquences d'illégitimité à publier des classements cohérents, je m'inscris en chef de file de la contestation qui émerge d'un grand nombre d'entre nous. Au delà de mon classement personnel que je conteste, cette démarche est collective, n'a pas vocation à traiter de cas particuliers mais de faire prendre conscience au comité Directeur de la gravité des errances de la CRA.

Si les classements sont validés par le Comité Directeur chacun sera libre par la suite de faire un recours cette fois ci plus personnel et j'aurai plaisir à vous communiquer les informations en ma possession ainsi que des arguments d'ordre juridique. 

Il s'agit là d'une base déjà bien fournie relative à ce que j'ai découvert et à ceux que nombre d'entre vous ont porté à ma connaissance.
N'hésitez pas à me contacter afin de me faire part d'éventuelles autres irrégularités de fonctionnement, incohérences réglementaires et plus largement tout ce qui à votre interprétation remet en question l'équité entre arbitres et vous paraît contestable.

Vous avez là le moyen de contester concrètement le fonctionnement de la CRA. Ne vous privez pas de cette opportunité pour faire bouger les choses ! 

Je vous félicite par avance pour votre courage. 


Amitiés sportives, 
Julien Daumas 06 75 04 08 07  

-------------------------------------------



LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR DE LA LIGUE DE FOOTBALL D’OCCITANIE


 


Monsieur le Président de la Ligue


Mesdames et Messieurs les Membres Indépendants,


 


Également destinataires en copie : Messieurs les Présidents de District,


 


Cette lettre n’est en aucun cas diligentée par des personnes autres que des arbitres en activité exaspérés par les trop nombreuses défaillances de la commission régionale des arbitres.  N’allez donc pas imaginer que les arbitres signataires soient manipulés ou enclin à des manœuvres politiques à votre égard.  


 


 


Voilà 17 mois que vous avez été élu(e)s pour mener à bien le rayonnement du football sur notre Ligue.


Deux de vos promesses de campagne étaient d’associer toutes les composantes de notre sport au niveau de la région ET de favoriser la progression de l’arbitrage.


 


 


Il n’est pas seulement ici question de faire un bilan intermédiaire ou de juger telle ou telle décision mais plutôt de vous alerter sur la situation de l’arbitrage régional de football au moment où nous vous écrivons. Cette démarche est portée par de nombreux arbitres dont vous avez la responsabilité, administrative et technique, tous signataires de la présente, qui ont subi une profonde injustice pour certains ou sont simplement extrêmement déçus par la gestion de la Commission Régionale De l’Arbitrage (CRA) pour d’autres.


 


 


 


Lors de la réunion de fin de saison des arbitres organisée le samedi 18 juin 2022 à Alzonne (Aude), le Président de la CRA a préalablement dressé un funeste bilan des engagements pris au début de la saison par la Commission qu’il préside. En effet, Frédéric Hostains a expliqué à son auditoire en quoi la CRA n’avait pas été performante sur les principaux engagements pris en début de saison avant de diffuser partiellement les classements et affectations pour la saison prochaine.


 


Comment en est-on arrivé à ce que le Président d’une de vos commissions régionales présente un bilan annuel dans lequel il aborde les aspects défaillants de sa gestion pendant plus de 25 minutes et n’arrive à parler des choses positives que pendant 5 minutes à peine ? 


 


Afin d’étayer nos propos, nous allons ici vous détailler les différentes raisons de notre exaspération face à ce que nous nous permettrons de qualifier de management défaillant menant à de nombreuses irrégularités.


 1/ La composition de la CRA

Il semble inconcevable que la Commission Régionale de l’Arbitrage ne soit pas composée de plus d’arbitres fédéraux, actifs ou ayant arrêté l’arbitrage. De par leur expérience du haut niveau, ces derniers offrent une compétence technique et une légitimité irréfutable dans l’établissement des classements.


 


Frédéric Hostains n’aurait-il pas su suffisamment fédérer autour de lui lors de la composition de son équipe ? De nombreux arbitres auraient-il refusé de le rejoindre dans un projet auxquels ils n’adhéraient pas ?


 


Bien qu’on note la présence de certains arbitres de premier plan, la grande majorité des arbitres fédéraux de la Ligue de Football d’Occitanie n’ont pas répondu favorablement à la sollicitation du Président Hostains ou n’ont, selon les propos mêmes de certains intéressés, « jamais été sollicités » ! Nous pouvons donc naturellement nous interroger sur le potentiel sectarisme voire le manque de charisme de la part du Président et de ses proches de la CRA.


Dans le PV d’une réunion de la CRA de la saison dernière (mars 2021), alors que c’est encore Anthony Lewellyn qui présidait la CRA, Frédéric Hostains avait confessé n’avoir appelé que 9  arbitres fédéraux sur 35…. Pourquoi si peu ? Pourquoi ne pas avoir contacté d’anciens fédéraux ayant mis un terme à leur carrière ? Pourquoi autant de crainte et / ou de défiance lorsque l’on prône l’ouverture, et la technicité ?


Parmi la trentaine d’arbitres fédéraux en activité à ce jour, comment justifier le fait que seuls 5 d’entre eux ont contrôlé des arbitres de ligue durant la saison 2021/2022 ?


La présence de Nicolas Danos dans la CRA est louable mais semble être l’arbre qui cache la forêt. De surcroit, il n’a été impliqué que de très loin dans les travaux de la CRA et vous devez savoir qu’il ne renouvellera pas sa contribution la saison prochaine.     


Dans une vidéo en préambule de la réunion bila, du 18/06/2022, Frédéric Hostains a tenu toutefois à rendre hommage aux arbitres fédéraux mis à l’honneur ou promus cette saison allant jusqu’à diffuser une petite séance vidéo dans laquelle on a pu apercevoir nombre d’arbitres fédéraux qui n’ont pas voulu travailler avec Frédéric Hostains et sa CRA ou qui n’appartiennent même plus à la LFO ! S’agit-il là d’une maladresse ou d’une volonté de paraître plus soutenue ou soutenante que cette CRA ne l’est vraiment ?   


Pour compenser la non-adhésion massive des arbitres fédéraux au projet, la CRA a accepté en son sein nombreux arbitres régionaux EN ACTIVITE. Cela peut certainement se faire de manière marginale, avec capacité de justification en la matière, mais pourquoi risquer d’éventuels conflits d’intérêt en laissant le tiers de vos membres contribuer au pilotage de l’arbitrage régional ? Messieurs Demoustier, Dubroca, Fourage, Hingrand, Houguet, Nivalle, Recoché et Tourèche devaient-ils prendre une place aussi importante ? N’est-il pas incohérent voire risqué que la CRA soit composée d’autant d’arbitres en activité ?


 


Que devant la pénurie d’arbitre fédéraux disponibles et désireux de s’impliquer aux cotés de Frédéric Hostains, même a minima, un ou deux arbitres de ligue en activité, expérimentés et n’ayant aucun enjeu sportif à défendre, intègrent la CRA, c’est compréhensible…. Mais accepter le fait que tous ces arbitres puissent voter sur le nombre de montées et descentes au sein de leur propre catégorie lors de réunions importantes pose clairement un problème éthique, nuit à la légitimité des décisions prises et les rend très probablement contestables.


Enfin, la nomination de Messieurs Malige et Auriac, en qualité de Présidents d’Honneur, ressemblait à un atout incontestable… mais ils ne se sont pas du tout impliqués au sein de la CRA et le fait qu’il l’aient annoncé eux-mêmes est perçu comme un affront par beaucoup d’entre nous. Une mascarade pour cacher le manque de compétences, de standing et de légitimité de la CRA.


Pire, les deux CTRA, dont c’est le métier d’accompagner les élus, ont progressivement été tenus à l’écart au point d’être réduits à un très maigre avis consultatif sur toutes les décisions (même techniques) entérinées par la CRA. C’est même Nicolas Houguet, pourtant recruté pour la partie « incivilités », qui nous communiquait les instructions techniques.


 


2/ Les observateurs

Leur nomination pour la saison 2021/2022 a été marquée par une totale improvisation et a débouché sur ce que nous listerons comme de gros déboires et des erreurs manifestes de fond.


  • Le règlement intérieur de la CRA (article 28) indique que les observateurs de la catégorie Elite doivent « avoir officié en Fédération ». Il est également précisé de manière plus directe dans l’article 31 que les « observateurs régionaux sont classés au mieux au niveau maximal où ils ont officié ».

La CRA a choisi, pour la catégorie Elite Non-promotionnel, Messieurs Feuillade, Escaich, Hostains et Viguier. Sur les 4 noms cités, 3 n’ont jamais eu d’écusson fédéral d’arbitre central football à 11 et n’ont donc jamais officié au centre en catégorie N3 (anciennement CFA2). Monsieur Escaich ne se sentant pas légitime a eu la bonne idée de renoncer et a été remplacé au mois de janvier par Monsieur Fernandes qui n’a pas non plus officié dans cette catégorie.


Il s’agit là d’une faute majeure commise par la CRA, qui n’a sciemment pas respecté les prescriptions de son propre règlement. Que peuvent attendre des arbitres officiant en National 3 depuis plusieurs saisons de la part de 3/4 de leurs observateurs n’ayant jamais officié, au minimum, à leur niveau ?  Des contournements/formulations auraient pu être envisagés (bien que certainement irrecevables) mais que cela soit écrit noir sur blanc dans le RI et donc non appliqué constitue un premier manquement majeur.


 


  • Chez les R2 promotionnels, Charlène Laur, pourtant référente de la catégorie, n’a effectué aucune observation, laissant ainsi les jeunes arbitres se départager sur seulement deux prestations notées.
  • Les observateurs des AA R2 ont évolué en cours de saison sans la moindre information des arbitres concernés.
  • Alors que de nombreux observateurs manquaient à l’appel, nous avons découvert après quelques semaines de championnat que Frédéric Hostains était désigné avec son épouse sur les mêmes rencontres à de nombreuses reprises. L’un en qualité d’observateur de l’arbitre central, l’autre en qualité d’observateur d’un des assistants. Il convient de préciser que les arbitres en activité ont le plus grand mal à se faire désigner en duo central / assistant alors que c’est une doléance très fréquente et très appréciée de chacun.

Même si la gestion financière ne nous concerne pas, il n’est pas du tout choquant de nous interroger sur la perception des frais de déplacement de ces observateurs par la Ligue. De nombreux clubs ont d’ailleurs perçu cela de manière négative, certains n’hésitant pas à parler de « scandale ».


 


  • Autre manquement potentiellement majeur, comment uniformiser les connaissances techniques et sportives des observateurs ? Le règlement intérieur de la CRA prévoit cela dans son article 30 en précisant qu’ils « sont tenus de participer au stage de rentrée ET à la formation annuelle qui leur est dédiée ». Force a été de constater que seuls un très petit nombre d’observateurs étaient présents lors du stage de début de saison mais pire : la réunion dédiée n’aurait jamais eu lieu. Si une telle réunion a eu lieu, nous serions curieux de savoir quels sont les observateurs qui y ont participé et qui animait cette réunion si importante pour notre progression !

 


  • On note également que les exigences envers les arbitres (sanctions pour les différentes absences, indisponibilités de dernière minute, retard dans l’envoi des rapports, etc.) et qui sont somme toute légitimes, contrastent clairement avec l’exigence administrative et de disponibilité demandées aux contrôleurs supposé saisir sous les 5 jours les rapports dans myfff. Il serait intéressant de savoir quel pourcentage de rapport de contrôle sont communiqués aux arbitres dans le temps prévu à l’article. De surcroit, l ’absence de réception par les arbitres de leur rapport de contrôle endéans les délais prévus laisse forcément planer le doute d’éventuelles manipulations des classements en fin de saison et de trafics d’influence.

 


3/ L’équité entre les arbitres

 


Un des piliers mis en avant par Frédéric Hostains et son équipe lors de leur prise de fonction !


 


Le Président a reconnu lui-même qu’il y avait « encore des progrès à faire » sur cet aspect.


 


A notre entendement, l’équité est un principe fondamental sur lequel aucun progrès n’est à faire, l’équité est respectée ou elle ne l’est pas…


 


Ce constat est très largement sous-estimé et pour tout dire accablant au regard des éléments suivants :


  • La saison 21/22 a certes été délicate mais s’est déroulée dans sa totalité. Il est inconcevable qu’autant d’arbitres n’aient pas eu le nombre d’observations prévu et cela dans toutes les catégories. Lors l’AG du 18 juin 2022, le chiffre de 21 observations non effectuées a été avancé par la CRA qui se félicitait toutefois pour le travail accompli. Les faits trahissent ce chiffre qui serait largement sous-estimé. Le fait qu’autant d’arbitres (n’étant pas blessés sur de longues périodes) n’aient pas pu être observés relève du JAMAIS VU. Nous ne pouvons pas le quantifier avec précision à ce jour car le détail des classements n’a pas été rendu public.

 


  • Certains arbitres se sont vus affecter le même observateur à 4 reprises sans que celui-ci ne soit finalement disponible. Si un arbitre venait à faire ainsi défaut, des mesures administratives seraient probablement prises à son encontre...

 


  • Autre élément hautement anormal mais passé sous silence par la CRA (volontairement ou peut-être simplement par manque d’organisation et de sérieux) : les deux jeunes arbitres promus de R1 à N3 promotionnels n’ont pas passé les tests physiques pourtant obligatoires. (Cf. annexe 7-section 4- du RI de la CRA).

Tout porte à croire que ce manquement irrémédiable à cette obligation ne soit pas imputable aux arbitres mais plutôt à la CRA qui n’a pas reconvoqué les deux jeunes arbitres alors qu’ils n’avaient pas pu passer leurs tests lors du stage de rentrée. En cas d’échec ou de non-participation aux tests physiques la conséquence est « l’affectation à la catégorie inférieure » (section 6 de l’annexe susvisée).  Si nous nous en tenons à la projection bilan du 18/06/2022, deux arbitres n’ayant pas passé leurs tests physiques sont proposés à la promotion ! Comment est-ce possible ? Comment imaginez-vous que puisse réagir un arbitre qui a effectué ses tests en temps et en heure mais qui se voit rétrogradé en fin de saison ? Quel crédit pour la CRA ?


 


  • Afin d’illustrer toujours le manque criant d’équité entre arbitres, nous sommes amenés à nous poser la question suivante : pourquoi 4 montées dans un groupe d’arbitres R3 et seulement 2 dans l’autre groupe ? Les explications fournies par Frédéric Hostains lors de la réunion du 18/06/2022 ont fait fortement échos avec celles du Vice-Président Monsieur Hebrard qui a complété le propos initial (était-il mensonger ?) de son Président en précisant que les 4 montées avaient vocation à favoriser des jeunes arbitres. Que doit dès lors penser les 3èmes et 4èmes du groupe dans lequel seulement les 2 premiers sont montés ? Ne s’agirait-il pas d’une potentielle discrimination ?

 


  • Un des deux groupes R2 non promotionnels a vu son nombre descendre de 12 à 8 classés par le jeu partiel des non-renouvellements. N’y avait-il pas une possibilité d’éviter de faire supporter 4 descentes sur 8 en R3 pour un groupe et 4 sur 12 pour un autre groupe ?

 


4/ La communication et la transparence

Autre pilier incontournable venté par la CRA au début de la saison mais quel bilan catastrophique !


  • Tout d’abord il convient de vous notifier que le règlement intérieur de la CRA a été envoyé aux arbitres par email le samedi 11/09/2022 soit le lendemain du premier match de compétition R1 et que le championnat de N3 avait lui débuté depuis 2 journées. Le RI de la CRA avait été présenté par Frédéric Hostains en Réunion du Comité Directeur du 10/07/2021 mais sans faire l’objet d’un vote et sans que le RI n’apparaisse en annexe du PV de ladite réunion. Il convient de noter également que lors de la réunion suivante du comité Directeur, le 11 septembre un Membre du Comité Directeur a alerté « le comité de direction sur le fait que le règlement intérieur de la commission régionale des arbitres qui a été diffusé à l’ensemble du corps arbitral de la Ligue s’avère être en partie différente du texte qui a été validé par le comité de direction. Il est donc tout à fait regrettable qu’une partie du texte approuvé ait été par la suite modifiée et que ce règlement n’ait au final jamais été voté.

 


  • A ce jour, seuls 3 PV de réunions de CRA sont disponibles sur le site de la LFO et un a été envoyé par email alors que dans le PV de la réunion du 07 aout 2021 est présentée une liste exhaustive de 4 réunions plénières et 4 réunions du bureau. Le premier d’entre eux a d’ailleurs été publié plus de 2 mois après la tenue de la réunion.

  


  • Au mois d’octobre l’ensemble de la population arbitrale a reçu une lettre d’information CRA, sorte de « newsletter » synthétique résumant consignes techniques et informations courantes. Belle initiative pourtant jamais reconduite !

 


  • Lors de la réunion du 17/01/2022 la CRA a désigné des capitaines arbitres par catégorie. Ces personnes volontaires étaient supposées prendre part aux travaux de la CRA et représenter légitimement leurs collègues. Leur désignation par la CRA n’a pas été suivie des faits car aucune des personnes désignées n’a été contactée pour donner suite… Ce qui apparaissait à la base comme une bonne initiative n’a jamais fonctionné.   

 


  • Comble de l’absence de transparence, et fait révélateur de l’atmosphère délétère qui règne au sein même de la CRA : la visio-conférence a été refusée pour la réunion préparatoire de l’AG de fin de saison qui s’est tenue le mercredi 15 juin. Cela a eu pour effet d’écarter les membres de la CRA plus éloigné de Castelmaurou. Raison annoncée par le secrétaire de la CRA et arbitre en activité, Monsieur Recoché : la confidentialité… pour des personnes très attachées à la transparence avouez que cela est surprenant !

 


  • La note CRA est définie dans l’annexe 2 du RI de la CRA. Bien que discutable sur le fond, cette pratique est toujours applicable. Pourquoi dès lors la CRA sans pour autant communiquer de manière officielle a décidé de ne pas l’appliquer en optant pour une « neutralisation de cette note » comme l’ont précisé les personnes chargées de contacter les arbitres rétrogradés ?

 


  • Enfin et cela relève soit de l’incompétence soit d’un manque criant d’implication et de sérieux de la CRA, seuls les majors, promus et relégués ont vu leur nom apparaître sur les tableaux diffusés lors de la réunion bilan du 18/06/2022. Pourquoi la CRA n’a pas été en mesure, comme cela se fait depuis toujours, de diffuser l’ensemble des classements par catégorie avec le nombre de points obtenus par tous les arbitres et le classement par observateur ? Ne s’agit-il pas du service minimum à rendre aux arbitres qui, pour certains, ont parcouru des centaines de kilomètres pour connaitre leur classement ?

 


  • Cette absence de transparence ne cacherait-elle pas des manipulations ? De surcroit quand on sait que certains membres de CRA n’avaient pas pu assister à la réunion précédente en l’absence de visioconférence ?
  • Ce manque de considération envers les arbitres n’est-il peut-être tout simplement pas lié au fait que le CRA ne voulait pas communiquer l’intégralité des résultats car elle ne les avait pas elle-même ? Avait-elle un sentiment potentiel de gêne (honte ?) de montrer des classements avec autant d’observations non effectuées ?

 


 


Au-delà des classements, on peut se poser la question du projet porté à moyen / long terme par la CRA présidée par Frédéric Hostains.


Comment est-ce possible que plusieurs Jeunes Arbitres de la Fédération soient rétrogradés dans des catégories inférieures ? Une descente nuit gravement à leur parcours de JAF et porte un énorme coup d’arrêt à leur progression, leurs perspectives et leur motivation alors qu’ils ont été identifiés comme des talents futurs et parmi les meilleures chances de rejoindre l’Elite.


Plus surprenant encore, comment est-ce possible de ne pas avoir envoyé 3 candidats à l’examen théorique de la Fédération, alors que la ligue détient 3 candidatures ? Pourquoi ne pas avoir eu plus rapidement la présence d’esprit que Robin Hingrand, en sa qualité de JAF, ne voudrait pas altérer ses chances d’officier lors de belles rencontres de coupe Gambardella la saison prochaine ? Que doit ressentir l’arbitre qui ne s’est pas vu proposer à temps, par manque de rigueur de la part de notre instance dirigeante, la place laissée vacante ? Pour la énième fois, ceci sème le doute voire le dépit chez de nombreux arbitres et atteste probablement d’un manque criant de compétences que nous assimilons à de l’amateurisme alors qu’il n’en faut pas autant à ce niveau !     


 


 


 


En conclusion, dans un monde où les méandres de la politique semblent avoir pris le dessus, vous ne devez surtout pas percevoir notre démarche comme une menace qui aurait pour effet d’engendrer un rejet pur et simple. Vous aurez d’ailleurs remarqué que les comparaisons avec le passé ont été écartées et que toute précision à caractère individuel n’a pas été valorisée.


Il s’agissait pour nous d’initier transparence et communication que vous avez tant défendues.


Mesdames et Messieurs les Membres Indépendants du Comité Directeur de la Ligue de Football d’Occitanie, devant autant d’irrégularités réglementaires avérées, et au regard du manque de compétence partiellement confessé par le Président de la CRA lui-même, nous pensons que vous ne devriez pas valider les classements des arbitres de la LFO pour la saison 2021-2022. Vous en avez individuellement et collectivement le pouvoir !


 


Bien respectueusement, nous vous demandons de tendre la main à de nombreux arbitres en plein désarroi et qui se posent très concrètement la question de continuer à officier sous un tel management.


Veuillez honorer sans plus tarder votre rôle d’élu(e)s indépendants en procédant à une action corrective globale sans précédent mais tellement prioritaire.


 


Nous vous remercions pour votre clairvoyance et prompte action.


 


 


 


Lettre cosignée via la plateforme


 


https://www.mesopinions.com/petition/sports/lettre-ouverte-aux-membres-comite-directeur/181614?source=link&tmstp=1656197860&p=sharing





Victoire de la pétition
157 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
15 commentaires
François - Le 29/06/2022 à 10:39:19
Tout est dit, bravo Juju, nous avons connus le meilleur, nous connaissons le pire, quel dommage pour nos jeunes arbitres
0 0
Jose - Le 04/07/2022 à 12:44:05
Solidaire Julien
0 0
Trirat - Le 03/07/2022 à 09:30:08
On a le même problème district de Savoie, tous des voleurs, pire que la mafia
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sports Lettre ouverte aux membres du Comité Directeur de la LFO.