Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Laissez à nos enfants le droit de reprendre leur sport à Tulle

Pétition : Laissez à nos enfants le droit de reprendre leur sport à Tulle Mise à jour de la pétition

Laissez à nos enfants le droit de reprendre leur sport à Tulle

235 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Handball Club de Tulle
16/12/2020

Réouverture des gymnases à Tulle

Bonjour à tous et à toutes,

Merci d'avoir signé la pétition qui a rencontré un vif succès, preuve que le besoin est réel et urgent.

Le Mairie de Tulle, M. le Maire, Bernard Combes, a reçu vos 232 signatures, mardi dernier. Il n'a pas souhaité commencer le début d'une réponse,  ignorant totalement notre interpellation citoyenne. Dont acte.

Nous avons donc encore quelques longues semaines sans sport. C'est désolant.

Sportivement

235 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Sandra - Le 03/03/2021 à 23:24:17
Si vous le désirez, signez aussi l'appel à la désobéissance sur http://liberanos.eu/ Nous allons y arriver tous ensemble! Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.
0
— 1 réponse de l'auteur
Sandra - Le 16/12/2020 à 13:22:26
En effet, désolant... Et sans aucune raison probante ou scientifique...



Soutien de la Belgique! Nous vivons tous des choses similaires A L'ECHELLE PLANETAIRE. Il est clair que les lois liberticides qui sont passées si facilement depuis mars dans l'indifférence générale ou presque ne vont pas disparaître comme par magie du jour au lendemain. La "troisième vague" est déjà évoquée! Nos gouvernements parlent désormais de maintenir les mesures jusque fin mars 2021 et même... été 2021. Bill Gates ne prévoit pas de retour à la normale avant 2022! On peut continuer dix ans comme cela! Cela ne peut plus durer. Le coronavirus (dont le taux de mortalité est de 0,05%) ne peut pas tout justifier. Les dommages collatéraux sont plus grands que les avantages reliés à l'état d'urgence sanitaire. Et il y a des traitements qui marchent mais refusés ou (volontairement) ignorés: protocole du professeur Raoult, ivermectine -Dr Kory- et d'autres aussi à qui on ne permet pas de s'exprimer. Je pense notamment au professeur Borody dont la réputation et compétences ne sont plus à démontrer.

A qui profite le crime? Jamais on n'a voulu vacciner la terre entière ni, au grand jamais, on a décidé de paralyser le monde et d'anéantir toutes nos Valeurs pour la grippe par exemple. Tout est détruit autour de nous, un vrai désastre, en seulement... neuf mois! Alors qu'il a fallu parfois des centaines d'années pour acquérir nos droits. Pendant encore combien de temps allons-nous accepter en courbant l'échine le fait que quelques personnes sur la planète nous disent arbitrairement et unilatéralement comment nous devons mener notre vie, soi-disant "pour notre bien"? Qui peut nous interdire de faire du sport, de voyager, de nous rassembler fraternellement, de vivre tout simplement? L'auriez vous cru et accepté il y a neuf mois? Honteux! Unissons-nous partout sur terre, tous les êtres humains, pour retrouver notre belle planète et la liberté dont on mesure seulement la juste valeur quand on l'a perdue...

Si cela vous interpelle, vous pouvez aussi signer la pétition: "PLAINTE COMMISSION EUROPEENNE LANCEE PAR ACTION 21 FRANCE, REACTION RHONE-ALPES ET LE RESEAU D'AVOCATS EUROPEEN ALPHALEX". Il y a aussi une pétition sur ce site pour soutenir le professeur Borody.
0
— 1 réponse de l'auteur
Sandra - Le 14/01/2021 à 11:29:10
A VOIR ABSOLUMENT et à partager de toute urgence pour faire bouger les choses:



"Vers un "Conseil scientifique" indépendant ? Avec Violaine Guérin"



https://youtu.be/giHQMAuWe2c (12 janvier 2021).
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur