128 805 011 signatures sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition : Non au futur stade Arnaune-Minimes (Toulouse)

Signez la pétition

Déjà 637 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...

Non au futur stade Arnaune-Minimes (Toulouse)

Auteur : SOS MInimes

Mise à jour

À l'attention : M. le Maire de Toulouse

Monsieur le Maire,


Nous vous demandons de renoncer au projet pharaonique d'agrandissement du stade Arnauné dont la capacité serait multipliée par 3 pour un coût de 13 millions d'euros :


-parce que ce projet nuirait significativement à la qualité de vie des habitants d'un quartier calme, à taille humaine, celui des Minimes, et pas seulement des riverains directs ;
-parce que ce projet remettrait en cause l'usage social et collectif de l'équipement actuel ;
-parce que ce projet privilégierait des intérêts privés d'investisseurs et non l'intérêt général ;
-parce que ce projet impliquerait les va et vient de 9000 supporters plusieurs soirs par semaine dans un quartier incapable de les absorber ;
-parce que ce projet reviendrait à implanter une muraille de béton Barrière de Paris équivalente à des immeubles de 6 étages, à la place du poumon vert que le stade est aujourd'hui.


Nous sommes en revanche favorables à l'amélioration du stade Arnauné pour le confort et la sécurité des usagers, à savoir les scolaires et les écoles de rugby en priorité, dans la mesure où ces améliorations restent en adéquation avec ce quartier populaire du vieux Toulouse que représente le quartier historique des Minimes et d'être associés suffisamment en amont de tous projets transformant notre quartier comme vous vous y êtes engagé. 


Au moment où vous décidez de lancer un vaste plan d'économies en augmentant nos impôts locaux, les tarifs des services municipaux (cantine, CLAE...) et en sélectionnant les investissements, vous déposez un permis de construire pour l'agrandissement pharaonique du Stade Arnauné des Minimes.


Au moment où vous décidez de la baisse des subventions pour 1400 associations (-25 % sur la durée de votre mandat), vous choisissez de dépenser nos impôts au bénéfice d'une société anonyme sportive professionnelle, la SASP TO XIII qui pourra ainsi, grâce à notre argent, avoir un outil sportif, faire des bénéfices pour rémunérer ses dirigeants et distribuer des dividendes à ses actionnaires... au détriment de l'intérêt général.


Au moment où vous décidez de fermer des piscines cet été et d'augmenter les tarifs des activités sportives, vous pilotez un projet de 13 millions d'euros pour la gloire d'un club de Rugby à XIII qui peine déjà à remplir l'actuel stade de 1720 places assises, cela malgré un grand nombre d'invitations distribuées et malgré la réussite du club au championnat de France qui n'a intéressé qu'un comité d'accueil de 60 supporters (photos à la disposition de ceux qui le souhaitent).


Au moment où vos adjoints essaient de nous faire croire qu'il n'y aura qu'un match tous les 15 jours et que c'est pour aider ce club de rugby à XIII à accéder à la Super League anglaise que vous construisez ce stade, nous constatons :

-que seules 5000 places assises couvertes sont exigées par la fédération anglaise de rugby
-qu'il y aura plus d'un match tous les quinze jours, puisque vous avez prévu qu'il puisse accueillir des clubs de ligue 2 de football.


Au moment où vous vendez des terrains municipaux, vous projetez de démolir le stade Arnauné et de reconstruire à la place un stade de près de9000 places, sans parking, en pleine zone urbaine, aux Minimes, dans ce vieux quartier Toulousain qui ne peut raisonnablement et en toute sécurité accueillir un tel afflux de supporters.


Au moment où vous prônez votre attachement à la démocratie de proximité, vous décidez d'un projet sans aucune concertation avec les habitants du quartier, et lancez l'enquête publique obligatoire de un mois, au moment des vacances scolaires pour un démarrage des travaux prévu dès la rentrée de septembre. La demande de permis de construire ayant été déposée en décembre par la municipalité, pourquoi n'en avoir pas fait mention lors du conseil citoyen du 4 décembre? Nous étions 180 présents et aurions pu alors vous y exprimer nos revendications. Les riverains n'ont été contactés que pour participer à une réunion d'information qui s'est tenue le 3 avril, veille du week-end de Pâques. A ce jour, aucune réponse n'a été apportée à leurs inquiétudes et interrogations.


La réalité de nos chiffres contre l'irresponsabilité de votre projet :


-18 mois de travaux qui dégraderont l'environnement et la qualité de vie du quartier pendant et après les travaux
-32000 habitants aux Minimes et près de 9000 spectateurs espérés! 1supporter pour 3 habitants!
-13 millions d'euros projetés pour presque 6500 places assises au lieu des 1720 actuellement comptées
-des millions à venir pour les coûts associés à ce projet (transports, stationnements, entretien, services de sécurité, infrastructures...) non chiffrés
-8 à 16 mètres de murailles de béton et de métal avenue des Minimes, rue Lambic, impasse Réal, avenue Frédéric Estèbe


Pour combien d'emplois durables?