Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions Contre le Gender et la suppression annoncée des droits de l'Homme
Pétition

Contre le Gender et la suppression annoncée des droits de l'Homme

Contre le Gender et la suppression annoncée des droits de l'Homme Pétition
69 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Anne des Calanques
Destinataire(s) :
Monsieur le Président de la République
La pétition
À l'attention : de Monsieur le Président de la République
A quand la suppression des "droits de l'homme" au nom de la lutte contre les violences faites aux femmes? Votre Ministre des droits de la femme expliquera que les "droits de l'homme" font croire que les femmes n'ont pas de droits incitant ainsi les hommes à tout se permettre.

Faut-il attendre ce jour-là pour enfin reconnaître et admettre le vrai visage du gender ? Mais ce jour-là, il sera trop tard, car cela signifiera que nous serons tous enfermés et englobés dans le même inéluctable d'une pensée unique au nom de l'égalité suprême.

En théorie, une théorie relève de l'hypothèse et appartient à la dimension des spéculations. En pratique, quand l'irréalisable ne peut pas se réaliser, alors la transformation d'une théorie en réalité, de l'abstrait en concret exige une redéfinition des réalités et la modification des repères normatifs. La volonté d'imposer à tous la théorie du genre conduit le gender à se placer comme idéologie.

L'idéologie se doit au préalable de s'ancrer dans l'arsenal législatif pour redéfinir les normes. Nos gouvernants ont laissé entrer le gender dans nos textes avec la loi TAUBIRA sur le mariage pour tous. Votre Ministre de la Justice ne cache pas ses intentions de modifier notre civilisation, de changer notre société en profondeur.

Le gender optimise sa propagande en pénétrant la cellule familiale. Le gender vise à rectifier l'éducation donnée aux enfants afin de mieux les formater, de mieux les embrigader. Votre Ministre de l'Education ne cache pas ses intentions d'arracher chaque enfant de tout déterminisme familial, religieux, ethnique.

Le gender désigne un coupable pour mieux réunir les foules. Au nom de la laïcité, discours, allusions et attitudes cathophobes n'offusquent pas ceux qui nous dirigent. Les opposants au gender sont qualifiés de délinquants activant l'homophobie qui trouble l'ordre publique, de détracteurs, de crédules instrumentalisés par l'extrémisme religieux, de moutons sous l'emprise des dogmes passés refusant le "progrès social". Les opposants sont stigmatisés par ceux qui se disent être les premiers défenseurs de toute forme de discrimination.

L’opinion est manipulée : le million de manifestants est réduit à une poignée d'hommes, une pétition de 200 000 signatures pour le mariage pour tous constitue la preuve d'une véritable attente de la société ; Mais une pétition de 700 000 signatures ne réunissant pas la moitié des français se voit non recevable. Comme tout régime totalitaire, le gender n'aime pas la contradiction, la différence des opinions et appelle à une répression disproportionnée.

Le gender utilise la censure pour mieux contrôler l'opinion. Aujourd'hui, il ne faut plus dire "gestion de bon père de famille" ou "classe maternelle". Plus grave encore, les mots "père" et "mère" sont supprimés et remplacés par le mot "parents" pour concilier droit à enfant et droit de l'enfant. Le principe d'égalité suprême se voit ainsi applicable aux enfants : égalité d'avoir deux parents contre l'inégalité de ne pas avoir un père et une mère. Au nom de l'égalité suprême, le gender efface les différences en vidant le dictionnaire. A quand la substitution du mot "mère Patrie" par "parent Patrie" ?

Monsieur le Président, c'est bien un régime totalitaire qui s'installe dans notre pays grâce à un arme redoutable : le terrorisme intellectuel. Le gender change de sens les mots pour semer le doute dans les esprits, supprime tous les repères existants afin de mieux imposer les siens, les seuls qui vaillent, au nom de l'égalité suprême. Le gender détourne les fondements de notre République pour imposer à tous son idéologie : pas de sexe, pas de race, pas de religion, et donc pas de discrimination possible.

Monsieur le Président, il vous appartient de stopper le gender qui progresse vite : balayée votre liberté de conscience ; Oubliée la parité parentale ; Exclue la primauté de la réalité biologique. Quel paradoxe : vos ministres "verts" se disent être les premiers défenseurs des écosystèmes tout en étant les premiers à promouvoir la modification de l'écosystème humain. Ne nous berçons pas d'illusions : au nom de l'égalité suprême, la PMA et la GPA deviendront rapidement un droit pour tous, quel que soit la situation sociale, comme cela a été pour le mariage.

Monsieur le Président, sortez de votre silence, car trop de silence signe la complicité. Sortez vite, car le temps et les historiens se chargeront alors de transformer cette complicité en collaboration.
69 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
7 commentaires
Le 05/02/2014 à 16:06:29
faut arretez pour nous prendre pour des benêts ,il y en a marre ,de ces philosophe ,des psy ,des essayistes ,des politologues etc.etc..toutes ces personnes improductifs ,qui vivent sur le compte de la société ,en nous bourrant le crane ,suivant la direction du vent
il faut que la télé arrête de les inviter ,car ils ne sont pas invités ,ils sont rémunérés ,et oui et grassement ,et nous on paye
trop c'est trop ,on nourrit assez de politiciens ,et maintenant tout ces improductifs
3 1
Marianne - Le 04/02/2014 à 20:26:22
Je voulais simplement vous dire merci, car vous avez trouvé les mots exactes pour décrire ce qui se passe aujourd'hui en France. Alors merci !
2 0
Guillaume - Le 04/02/2014 à 12:56:20
La doctrine de VOTRE (Frères maçonniques, comploteurs et autres vendus) république sataniste mise en place à partir de 1789 ne viendra JAMAIS s'immiscer dans l'éveil et l'éducation de mes enfants, dans l'organisation de ma famille et dans les valeurs humanistes que je transmet. Ma descendance ne se soumettra jamais à votre système, ni ne jouera de rôle dans votre grande pièce de théâtre...mieux encore, leur âme ne sera jamais vôtre. Il appartient à chacun de résister à ce qu'il ne cautionne pas (un devoir?), à fortiori lorsque cela tend au viol de l'humanité par un groupement policiofascistocommunistoliberticide.

Pour finir, ne laisser pas l'éducation nationale s'occuper de la croissance de vos enfants parceque vous n'avez que peu de temps à leur accorder (metro boulot dodo, vies de fous, en de tentations etc...)...prenez du temps avec eux et surtout TRANSMETTEZ leur vos valeurs, vos acquis, votre savoir. Notre futur à tous en dépend.
1 1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions Contre le Gender et la suppression annoncée des droits de l'Homme