Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Que voulons-nous demain pour Houppeville?
Pétition

Que voulons-nous demain pour Houppeville?

Que voulons-nous demain pour Houppeville? Pétition
205 signatures
Plus que 295 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Auteur :
Auteur(s) :
Association pour le Respect du Bien Vivre à Houppeville
Destinataire(s) :
ARBVH, Mairie
La pétition

A l’intention des Houppevillaises et Houppevillais


Nous vous contactons au sujet du projet de construction de terrains de tennis couverts au cœur des habitations, entre les rues André Pican, Louis Pasteur et Albert Camus.


Le bâtiment en tôle mesurera 8m60 de haut et sera construit à 5 mètres des jardins de certains riverains. 17 maisons sont concernées (« dommages collatéraux » nous nomme l’ancien président du club de tennis). Et les dommages seront nombreux : perte de vue et de luminosité, fortes nuisances sonores, aller-retours sous nos fenêtres de chambres jusqu’à 23H00 (heure de fermeture du club house), perte de valeur des biens immobiliers…


Le coût du projet : entre 1 000 000 € et 1 200 000 €. La mairie emprunte 900 000 € et espère ne pas tout dépenser si elle obtient des subventions.


En 2021, le Tennis Club Houppevillais, compte 63 adhérents (31 jeunes et 32 adultes). Ceci veut dire que la dépense pour chaque personne utilisant ces courts sera comprise entre 15 000 € et plus de 19.000 €.


Nous avons fait plusieurs propositions alternatives à la Mairie, mais celle-ci est restée sourde à nos suggestions.


Initialement, nous proposions que ce projet démesuré soit modifié en projet plus modeste, et envisagé sur un autre terrain (près des jardins ouvriers, du stade, ou sur des terrains en friche dont la Mairie pourrait faire valoir son droit de préemption), dont le coût serait moins élevé et n’aurait engendré aucunes nuisances aux riverains. 


Arguments Mairie et Tennis Club Houppevillais : 



  • Pallier à la vétusté de la salle André Martin 
  • Montrer le dynamisme de la commune 
  • Libérer des créneaux au gymnase pour les autres associations 
  • Développer le tennis pour l’école 
  • Construire deux courts couverts afin d’organiser des compétitions 
  • Toutes les communes alentours ont leurs terrains couverts 

Arguments des riverains : 



  • Nuisances visuelles  
  • Nuisances sonores et des allers et venues sous les fenêtres des chambres de certaines maisons. Pour rappel, la mairie avait, en 2018, reconnu les fortes nuisances sonores sur ce secteur et avait investi 9 000 € pour la mise en place d’une barrière et d’un portail condamnant l’accès après 19h. L’ouverture du Club House jusqu’à 23h annulera les mesures (minimales mais plus que nécessaires) prises à cette époque.  
  • Perte de luminosité 
  • Perte de valeurs de nos biens immobiliers. A ce sujet, le dernier acquéreur d’une maison dans ce secteur (il y a environ un an) a demandé à la mairie avant son achat s’il y avait des projets de construction sur ce terrain. Il lui a été répondu que non alors que nous avons tous entendu parler de ce projet depuis bien longtemps. Madame la Maire en a personnellement parlé à certains membres de notre association depuis plus de deux ans. 
  • Coût exorbitant d’un tel projet pour une commune telle qu’Houppeville 
  • Coût de fonctionnement et d’entretien ensuite 
  • D’autres terrains de tennis couverts dans les communes avoisinantes d’Houppeville peuvent être mutualisés pour les associations, mais aussi pour les compétitions (Malaunay, Le Houlme, Isneauville, Maromme, Déville-les_Rouen, Notre-Dame de Bondeville…). Ces communes comptent d’ailleurs un nombre plus important d’habitants et n’ont pas placé ces constructions au cœur des habitations. 
  • Initiation au tennis des enfants de l’école en extérieur lors des mois d’ensoleillement ou en intérieur dans le gymnase lors des mois pluvieux.

Nous tenons dans cette communication à rappeler l’historique des nuisances et erreurs faites par la mairie dans ce secteur. La construction de la salle multisports a engendré exactement les mêmes nuisances visuelles et sonores. Le parking se trouvant devant est le lieu de réunions et de fêtes de certains adolescents de la commune et des communes voisines parfois jusqu’au petit matin et la police refuse aujourd’hui de se déplacer car elle considère la mairie comme responsable.


La construction du City Stade a engendré de telles nuisances sonores que certains riverains ont dû quitter leurs maisons ou renoncer à profiter de leurs jardins. Nous insistons ici à mentionner que nous ne tenons nullement pour responsable les jeunes qui jouent et font du sport. Il est bien normal qu’ils le fassent puisqu’on leur construit cet équipement. Ils sont d’ailleurs également victimes de cette erreur de jugement, car si le City Stade était construit à l’écart des habitations, il n’y aurait aucune restriction d’horaires. La pose d’un portail pour la somme de 9000€ permet de limiter le bruit le soir à partir de 19h00, mais cela sera remis en question avec l’ouverture du club house jusqu’à 23h00.


Un autre projet a récemment été dévoilé, tout aussi porteur de nuisances visuelles : la construction d’un bâtiment de deux étages à l’emplacement de l’ancienne maison de retraite et en bordure des jardins voisins. Grace aux actions d’une association de riverains (l’ACVE), la discussion a pu être ouverte.


Il nous semble également important de pouvoir avoir un avis écouté sur des dépenses aussi importantes dans notre commune sans que de tels projets soient imposés avant la moindre concertation. La mairie « vend » Houppeville comme la ville où il fait bon vivre. Ça ne semble pas être une devise reposant sur l’équité.


Que voulons-nous demain pour Houppeville ? Quelle image, quels paysages, quels aménagements, où sont les priorités ?


Pour toutes ces raisons, nous faisons appel à votre bon sens et à votre solidarité pour nous soutenir à faire évoluer ces projets autrement.


Vous pouvez également adhérer à notre association via notre Facebook Arbv Houppeville ou par mail à respectdubienvivre.houppeville@outlook.fr


Bien respectueusement,


ARBVH (Association pour le Respect du Bien Vivre à Houppeville)

205 signatures
Signez avec votre email
Plus que 295 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
81 commentaires
Aurélie - Le 29/04/2021 à 23:21:45
Ayant vécu toute mon enfance à Houppeville, j'aurais rêvé d'autre chose que d'un investissement démesuré à cet emplacement. Les écoliers a proximité auraient pu bénéficier d'un parc avec des jeux, espace qui a toujours manqué à Houppeville. Il y a d'autres espaces moins enfermés que cet endroit pour y construire une nouvelle salle qui sera source de nuisances pour les riverains. Un projet de ce type nécessite un espace large en limites de propriétés pour s'intégrer à l'environnement présent. De plus cela mérite un minimum de concertation. Ce n'est pas parce qu'on en parle depuis longtemps qu'il faut le considérer comme acquis. Je partage l'avis de ceux qui estiment que le tennis n'est pas un sport des plus accessibles au plus grand nombre et qu'un espace vert serait plus adapté à cet emplacement. Les riverains qui vivent à proximité méritent également un environnement calme, que ce soient les nouveaux arrivants pas forcément informés du projet que ceux qui y vivent depuis longtemps et aiment leur village. Une construction à usage collectif de cette taille au ras des habitations n'est pas respectueuse de son voisinage par essence. Une commune possédant une telle superficie devrait avoir une gestion d'ensemble et un projet global de développement urbain. J'ai adoré mon enfance à Houppeville : aussi aujourd'hui quand je regarde la commune où vivent encore mes parents, je ne comprends pas qu'on ait toujours ce centre commercial affreux sans opportunités de développement d'autres activités ou services centrés ; je ne comprends pas non plus qu'on n'ait pas de marché digne de ce nom et que l'espace devant les immeubles faisant face à la salle des fêtes n'ait jamais été mis en valeur, végétalisé pour le rendre plus agréable et acceuillant. Quid également de l'accès aux soins ?
La mairie ne pourrait-elle pas organiser des débats citoyens sur des projets aussi impactants ?
J'espère que l'accès aux sports en général pourra se développer dans l'intérêt de tous et dans la concertation, le respects des habitants, et à des coûts raisonnables économiquement et environnementalement.
5 0
Damien - Le 24/04/2021 à 22:11:05
Pour que ce projet aboutisse, tout comme pour le projet de la RPA je trouve l'argumentation assez incohérente. Globalement seul les riverains sont contre le projet parce qu'ils se trouvent à proximité de leur domicile mais la majorité silencieuse est pour le développement des infrastructures de la commune.
Concernant ce projet précisément, je peux comprendre que les riverains ne sautent pas de joie à l'idée d'avoir un bâtiment au pied de leur terrain qui en effet aura un impact visuel mais cela reste le seul point négatif.
Pour le reste:
- ayant fait le choix d'habiter à proximité d'infrastructures sportives au cœur d'une métropole qui se développe, il paraissait inévitable que ce projet voit le jour, d'autant plus que cela fait plusieurs années qu'il est dans les cartons, son aboutissement n'est donc pas une surprise.
- la mairie a été très(trop) à l'écoute des riverains concernant les nuisances sonores, le portail mis en place génère un flux de vehicules anarchique lors des entrées et sorties. Les licenciés, les jeunes ont difficilement accès aux infrastructures et ce sont finalement des centaines de personnes qui sont pénalisés pour quelques riverains. Ce jeudi, un riverain à d'ailleurs contacté la mairie en plein après midi, sous prétexte que les gestes barrières n'étaient pas appliquées sur le city stade parce que 9 jeunes étaient présents, on a bien compris que le covid n'était qu'un prétexte pour entraîner à nouveau sa fermeture.
N'oublions pas que la majorité des licenciés des associations utilisant ses infrastructures sont des actifs qui n'utiliseront que très rarement les créneaux allant jusqu'à 23h. La moitié des riverains étant également à proximité immédiate de la rue André Pican, je ne pense pas que la nuisance générée par les sportifs soient plus importantes que des véhicules.
- Concernant la perte de valeur immobilière, la moitié des maisons se trouvant à proximité du projet sont d'anciens logements sociaux vendu autour de 100 000€. Projet ou pas, ces maisons, au regard du marché immobilier,se vendront au delà de cette somme, donc aucune perte.
- Concernant l'emplacement, celui ci paraît idéal, au cœur des infrastructures existantes, en remplacement d'un terrain existant, a proximité des écoles, projet le moins coûteux. Comment peut on s'offusquer de l'urbanisation de la commune et proposer que ce projet soit déplacé à proximité des jardins ouvriers, sur une zone occupée par des chevaux, des ruches, où il faudrait créer un parking... bref ce serait une ineptie écologique.
- Concernant le coût du projet, celui-ci peut paraître important cependant, il ne se limite pas au tennis, dont je ne suis d'ailleurs pas licencié. Ce projet permettra de libérer de nombreux créneaux pour les autres clubs sportifs voir la création de nouvelles activités (basket, handball...), n'oublions pas que la richesse des associations Houppevillaise génère une diversité de loisirs pour ses habitants et une attractivité importante pour la commune. D'autre part que l'on soit favorable ou non à cette municipalité, le budget y est bien géré et l'endettement de la commune est quasi nul. Cet investissement n'aura donc que peu d'impact sur les contribuables que nous sommes.
- Concernant la mise en commun des infrastructures, on peut sur ce principe tout mutualiser, les équipements sportifs, de loisirs, les écoles et c'est la mort assuré du village.
Bref ce projet ne fait que ressurgir le côté aigris d'une faible minorité de personnes qui ne supportent ni la jeunesse, ni les sportifs...
Houppeville est une des plus importantes commune de la métropole en terme de surface, son urbanisation est plutôt modérée (+500 habitants en 30 ans), dans un contexte ou le besoin de logement est croissant ou la proximité de Rouen attire de plus en plus et où la pression foncière ne va cesser de croître, la commune se développe à un rythme tout à fait acceptable. Quelques uns de ses habitants ont bien été contents d'y trouver un terrain pour se loger mais à présent, ne tolèrent plus de développement pour satisfaire leur tranquillité.
La grande majorité des Houppevillais sont pour le développement modéré de leur commune, de leurs infrastructures, de leurs commerçants, de leurs associations tout en conservant ce bien vivre ensemble qui caractèrise ce village. A bon entendeur...
5 0
Solène - Le 25/04/2021 à 06:52:49
Je signe parce qu'il y a des personnes qui pensent que si des riverains se plaignent des projets de la mairie (ancienne rpa, terrain de tennis) c'est qu'ils sont aigris, égocentriques, qui n'aiment pas les jeunes... Le vrai problème c'est la réflexion de la mairie Houppeville, qui ne pense pas de façon globale les projets et surtout qui ment sur les projets en cours par peur des réactions de ses administrés. La mairie est là pour nous représenter et non pour faire passer des projets en douce qui ont parfois d'autres intérêts que ceux mentionnés!
3 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Que voulons-nous demain pour Houppeville?