Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Nous, usagers du train à la gare d'Arras avons un problème : stationnement en zone bleue derrière la gare !

Pétition : Nous, usagers du train à la gare d'Arras avons un problème : stationnement en zone bleue derrière la gare ! Mise à jour de la pétition

Nous, usagers du train à la gare d'Arras avons un problème : stationnement en zone bleue derrière la gare !

313 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Coppi

Le 29/05/2019

Bonjour ! Ça y est, la mairie d’Arras dévoile ce matin  dans la Voix du Nord, la nouvelle étape de son plan d’exclusion des usagers du train ouvrant les portes à nos futures galères !

Comme il fallait s’y attendre,  la zone payante (pour les non Arrageois) s’étend parce qu’il fallait bien contenter les autres résidents que ceux autour de la gare !

Monsieur Osseland l’affirme haut et fort «C’EST UN PROJET ARRAGEOIS POUR LES ARRAGEOIS »! On ne peut pas être plus clair!

Et pour nous, usagers du train, il a cette phrase qu’il assène en disque rayée « Le parking des Rosati va être agrandi cet été »... Bien évidemment, pour lui, les usagers du train ne sont plus  à 20 minutes de trajet près pour aller à la gare! L’essentiel étant que les électeurs de la mairie d’Arras puissent veiller sur leur voiture en un seul coup d’œil de leurs fenêtres !

A l’heure où la Région des Hauts de France met tout en œuvre pour penser la substitution de la voiture par le train avec des tarifs de folie (Carte à 30€/an qui ouvre droit à tous les trajets en Hauts de France à 50%, prise en charge partielle des abonnements de travail par la Région), la ville d’Arras nous remet sur la route! Superbe vision du développement durable ... Comme si les émissions de CO2 allaient rencontrer des péages dans le ciel pour ne pas venir polluer l’air des ARRAGEOIS, en nous empêchant d’approcher la gare !

Superbe vision « communautaire » de la CUA aussi! Où sont les mairies des autres communes de la CUA dans cette problématique d’accès à la gare d’Arras, qui n’est pas une problématique de résidents Arrageois, mais une problématique communautaire !  Ses enjeux dépassent les pures questions « du niveau de compétences » administratif.

Nous allons demander un rendez-vous à la CUA et impliquer la Région des Hauts de France! Il est impossible d’accepter cette vision étriquée !

D’ici là, comme disent certains usagers du train, puisque la ville d’Arras nous méprise dans nos considérations d’actifs faisant déjà beaucoup d’efforts tous les jours pour nous rendre au travail, nous saurons aussi aller dépenser nos salaires le week-end dans d’autres villes qu’Arras!

Nous vous invitons à partager vos visions sur la page Facebook que nous avons créée :

@usagerdu trainarras

 

Ca permettra d'être plus nombreux en direct à réfléchir, à enrichir un discours pour rencontrer les élus et se faire entendre

Marylène et Véronique


Le 20/05/2019

Bonjour à toutes et tous,

Les choses se précisent : la mairie d'Arras a distribué ce matin des Flyers pour informer les usagers du train de la mise en place effective le 3 de la zone bleue partielle derrière la gare... Et elle a précisé le fonctionnement ...

La zone bleue partielle est applicable du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00. Sur ces créneaux là, sans badge résident, on ne pourra stationner que 2h00 Maximun ! C'est dire que cette zone ne nous est plus accessible, à nous usagers du train, obligés de prendre la voiture pour venir à la gare !

Le fait qu’il n’y ait pas de règle pour le week-end confirme qu’il s’agit exclusivement de chasser les usagers du train (actifs) la semaine !

La mairie n'a eu quasiment aucune démarche de concertationa avec les usagers du train ! Elle se contente de nous informer a postériori de sa decision

La CUA a qui nous avons écrit dit que ce n'est pas de son ressort ! Les maires des communes de la CUA nous renvoient le même discours, pour les 2 réponses que nous avons eues !

C'est INCROYABLE ! C'est du PASSAGE EN FORCE

 

Nous avons créé une page sur Facebook USAGERS DU TRAIN A LA GARE D'ARRAS. L'idée est de créer un collectif de personnes préoccupées par cette decisione et de repérer des moyens de nous faire entendre pour des réponses alternatives. Nous avons pensé à certaines actions :  rencontre collective à la CUA ? petite manif à la mairie d'Arras ? Ne pas respecter la zone bleue le 3 juin?.

Que pensez-vous de ces idées ? en avez-vous d'autres ?

 

Nous vous invitons à vous exprimer sur cette page pour que nous puissions partager plus largement ... parce qu'à deux, on n'y arrive plus et le 3 juin, il sera trop tard

 


Le 05/05/2019

ZONE BLEUE ARRIERE-GARE D’ARRAS, ACTE 2

Usagers du train, non-résidents de l’arrière gare, une seule alternative s’offre à vous : prenez votre trottinette pour accéder à la gare d’Arras ou acheter une maison derrière la gare !

Nous avons été reçues, le 2 mai pendant 2 heures (19h15-21h15), avec beaucoup de courtoisie, par trois représentants de la mairie d’Arras (élu et techniciens). A l’issue de ce long entretien, nous avons reçu une fin de non-recevoir! Nos interlocuteurs nous l’ont précisé, s’ils nous ont reçues, ce n’est pas pour modifier leur décision même d’un iota, c’est simplement pour nous l’expliquer !

In fine, la mairie d’Arras, par son pouvoir de police du maire, a décidé de répondre en premier lieu aux riverains de l’arrière gare, qui sont ses électeurs! C’est un choix assumé! Tenez-le-vous pour dit, chères mesdames représentantes des 268 signataires de la pétition en ligne !

La mairie nous explique que ce choix s’inscrit dans un projet plus global où des solutions sont à l’étude pour faciliter la vie des usagers du train obligés de prendre la voiture pour se rendre à la gare ...

  • -  La mairie a déjà travaillé avec Artis pour permettre aux usagers des communes de la petite

    couronne d’Arras (dont Beaurains, Dainville, Saint Laurent Blangy,...) de prendre un bus avec une fréquence toute les 10 minutes. Si les usagers du train de ces communes substituent le bus à la voiture, cela devrait libérer des places autour de la gare pour ceux qui n’ont d’autre choix que de prendre la voiture!

  • -  Ensuite la mairie et la CUA travaillent pour trouver des solutions pour tous les autres usagers du train, sachant que le plus gros problème est à l’entrée nord d’Arras (côté Burger King, Aquarena). Nous n’aurons pas de précision puisque cela se construit sans nous, les principaux intéressés...

    En attendant, derrière la gare, dès le 3 juin, 600 places resteront en zone blanche pendant que 800 places en zone bleue seront réservées aux riverains qui pourront en disposer comme bon leur semblera !

Pourquoi ce choix? Très clairement pour répondre aux souhaits des riverains qui en ont assez d’entendre le tintamarre des voitures des usagers du train à 7h00 sous leur fenêtre, de ne pas trouver de place pour venir déjeuner chez eux, et de devoir eux aussi tourner le soir pour rentrer chez eux. Voilà explicitement exposées les raisons de ce choix!

Pour la mairie, il est tout à fait normal que chaque foyer (résident arrière gare) ait deux badges, y compris quand le foyer a déjà un garage privé... Car dans certaines familles, il y a parfois trois ou quatre voitures, dont celles des enfants qui débutent dans la vie active et qui ont besoin de mobilité... Au-delà de notre stupéfaction sur l’argument avancé qui laisserait penser que les enfants de l’arrière gare auraient des problématiques d’insertion professionnelle particulière, on imagine le bilan carbone de ce parc familial automobile...

Rien donc d’anormal pour la mairie à ce que potentiellement 2 emplacements réservés pour les résidents puissent rester vides les 3/4 de la journée pendant que père, mère, fils ou fille vont travailler... Pendant que les autres ont marché 20 minutes le matin pour se rendre à la gare. L’essentiel c’est, que les résidents arrière gare ne galèrent pas en rentrant chez eux le soir harassés par une dure journée de travail !

Quand on leur dit : « Et nous que fait-on, parce que même si vous avez créé 300 comme vous le dites avec le parking Mathus et l’extension du parking Bergaigne, il manque maintenant 500 places dans la journée » ?.... Les représentants de la mairie nous disent que la mairie y travaille... Comment ? A quelle échéance ? Dans quelles directions ?... Pas de précision... Les choses se réfléchissent, sans nous les principaux concernés, ... Nous laissant dans l’expectative, l’incertitude angoissante de ne pas savoir comment nous allons gérer ces nouvelles contraintes.

N’aurait-il pas fallu attendre de trouver des solutions pour ceux qui galèrent déjà avant de « privatiser » l’arrière gare, à supposer que cette « quasi-privatisation » de l’espace public soit acceptable ? La mairie nous répond qu’elle voulait déjà le faire il y a un an... Sous-entendu, nous avons eu un an de sursis!

Cette réponse ne nous satisfaisant pas... Qu’à cela ne tienne, la mairie semble en avoir une autre : aménager le parking Rosati... « Pardon », répond-on?! « Mais c’est à 15 minutes à pieds de la gare ! Vous ne vous rendez pas compte! »... La réponse de la mairie est sans appel : si ça nous paraît trop long à pieds, nous pouvons toujours prendre une trottinette !

La mairie d’Arras reconnaît qu’il y a un problème pour les usagers du train. Il y aurait aujourd’hui (selon elle) environs 1150 places de parking autour de la gare. Dans le même temps, il y a 1120 abonnements pour Paris, environs 800 abonnements pour Lille... Sans compter ceux pour Amiens, Douai, Dunkerque, Lens, Hazebrouck,... dont la mairie n’a pas pu nous donner les chiffres. Certes, tous ne sont pas obligés de prendre la voiture pour prendre le train... Mais beaucoup ! Arithmétiquement donc, le compte n’y est pas.

Ce problème va aller crescendo si aucune solution n’est trouvée, puisque la gare d’Arras va devenir un hub ferroviaire...
A ce titre on ne peut que féliciter la mairie d’Arras qui œuvre pour que la gare d’Arras devienne cette plate-forme de correspondances, avec de multiples dessertes, qui va proposer très rapidement un autre TGVR pour Lille... Mais quel est l’intérêt d’un tel déploiement d’efforts si les usagers ne peuvent pas se rendre à la gare ?

Pour l’heure, la mairie d’Arras nous présente un projet en construction, non abouti où le confort d’une minorité prime ...

Pour nous apaiser, nos interlocuteurs nous disent que cette zone bleue est une expérimentation... Nous n’en avons pas entendu parler ! Normal nous dit la Maire, la communication sur cette

expérimentation n’a été faite qu’auprès des riverains... Elle concerne pourtant TOUS les autres ! Le retour d’expérience se fera au bout d’un an. Quand nous questionnons sur la modalité du bilan de l’expérimentation, les réponses deviennent plus imprécises : des entretiens sans doute, mais la mairie se réserve le droit d’une enquête plus large,... auprès des riverains et peut être des usagers... Il est certain que si on demande au bout d’un an aux riverains s’ils sont satisfaits de disposer à leur guise, 24h/24, 7j/7, 364 j/an, de deux places de stationnement de l’espace public, sous leurs fenêtres, il y a fort à parier que le bilan sera à 100% positif...

Puis nous percevons un certain agacement dans le ton de nos interlocuteurs, les regards fixent de moins en moins discrètement les téléphones portables ou les montres... Il est vrai, il est 21h10, et l’explication de texte est terminée !
Concluons mesdames, ... soit dit entre nous, tout le monde a la possibilité d’acheter une maison derrière la gare... il y en a régulièrement à la vente...

Voilà comment a pris fin l’entretien

Et maintenant que fait-on?

La mairie assume son choix pour la mise en place de la zone bleue le 3 juin 2019, sans qu’on comprenne, a priori, cette précipitation puisque le problème existe depuis des années nous dit- on...
La mairie d’Arras oublie que la ville vit aussi des deniers des habitants de la CUA et que son attractivité dépend aussi des mobilités interurbaines hors d’Arras, des habitants de la CUA. Et c’est finalement avec une certaine arrogance qu’on nous renvoie dans nos buts, comme si nos requêtes étaient incongrues !

Alors vers qui nous tourner ?

Les communes de la CUA où nous résidons ? Et la CUA ?
La CUA est un territoire fait à 60% de ruralité, nos élus semblent l’avoir totalement oublié ! Nous avons d’ailleurs fait parvenir par mail notre tract à tous les maires et mairesses des communes composant la CUA. Seuls deux d’entre eux ont accusé réception de notre courrier. Les autres ont manifesté un silence criant ! Ils sont pourtant élus pour assurer l’homogénéité du territoire et l’égalité d’accès aux divers services !

Nous nous sentons aujourd’hui abandonnés par nos élus qui construisent un projet qui, sans nous exclure à terme, nous laisse pour l’instant sur le chemin... Aucun d’entre eux n’a entendu les 268 signatures qui soutiennent notre tract.

Il est certain que si nos communes et l’intercommunalité ne répondent pas rapidement à nos préoccupations de banlieusards, elles risquent de perdre de leur attractivité... Et comme d’autres l’ont déjà fait, nous risquons de les quitter pour des villes de plus grande taille dans lesquelles nous travaillons, peut-être plus chères en termes immobiliers, mais proposant une offre de service culturel et de soins plus denses. La soi-disant qualité de vie de l’Arrageois a des limites : au bout d’un moment tout est une question de coût/avantage d’une situation. C’est peut-être ce que souhaite la mairie d’Arras, retrouver « l’entre-soi » perdu...

Pourtant nous souhaitons être entendus et respectés dans nos attentes et surtout besoins ! Nous demandons à la mairie d’Arras de reporter le projet de la zone bleue derrière la gare jusqu’à la mise en place de solutions adaptées pour les usagers du train qui ne peuvent accéder dans Arras sans voiture.

Nous comptons sur nos élus communautaires pour nous aider à faire reporter la zone bleue de l'arrière gare d'Arras et à trouver des solutions, en mobilisant aussi les usagers du train concernés ! Nous sommes disposées à venir présenter nos besoins, à présenter quelques propositions (ce que ne nous ont même pas demandé les représentants de la mairie d’Arras) et à construire avec les élus et techniciens d’Arras et de la CUA.

Marylène Coppi & Véronique Lévêque, Usagères quotidiennes du train à la gare d’Arras

Si vous vous sentez toujouts concernés par cette problématique,  vous pouvez  vous  faire entendre sur le site de la CUA, continuer à faire circuler la pétition, l'annoter de propositions pour faciliter la vie des usagers du train...

313 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur