86 129 723 signatures sur MesOpinions.com

Soutenons les lieux alternatifs à la guill’ soutenons le bruit de la vie !

Sauvegarde en cours...
Pétition : Soutenons les lieux alternatifs à la guill’ soutenons le bruit de la vie !
Par La bar fédératif Les Clameurs

Pétition adressée à Myriam Picot, maire du 7ème arrondissement Lyon

En tant que bar associatif sur la Guillotière, à Lyon, nous constatons ces derniers mois, une augmentation des pressions policières, administratives et politiques sur le tissu associatif et militant ainsi que sur les petits commerces de quartier.


Nous pensons que l’intérêt privé des investisseurs et de la partie la plus aisée de la nouvelle population installée depuis peu à la Guillotière en sont une des causes. En effet, après être venus s'encanailler dans les quartiers populaires en profitant de la dynamique culturelle des milieux associatifs, ces nouveaux habitants et promoteurs tentent d'imposer leur conception d'un (non) vivre ensemble, individualiste, sécuritaire et monoculturel.


De plus, nous sentons que le gouvernement Macron a décidé de mettre sous contrôle/pression les associations militantes, «  vivier » et soutien des luttes sociales, solidaires et écologiques de son temps (nucléaire, ZAD, accueil des réfugiés,droit au logement, préservation des droits sociaux, agriculture paysanne etc....)


Ici, au Bar Fédératif LES CLAMEURS, nous en avons fait les frais ces dernières semaines avec :


- Intervention et contrôle policier sans mandat, sans explication.


- Contrôles administratifs (URSSAF, douane, hygiène, Ecologie Urbaine) avec convocation au commissariat pour contrôle des adhésions.


- Plainte d'un voisin auprès du service de « l’écologie urbaine » entraînant l'arrêt immédiat des concerts amplifiés.


- Insinuations publiques et mensongères d'un élu local qui n'a pas apprécié d'être accueilli en chanson par des adhérents le soir de la fête de la musique et s'est vu stoppé dans sa tentative de récupération politique


Au final, après avoir bataillé pour construire avec les adhérents un espace commun que l'on pensait solide et pérenne (car dans le respect des habitants ET de la loi) avec plus de 5000 adhérents en deux ans, nous nous retrouvons assaillis de toutes parts. Nous risquons une fermeture administrative pour non présentation des cartes d'adhérents par des adhérents présents lors du contrôle. Nous nous voyons interdit de citer le terme bio car tous nos produits ne sont pas bios, alors que nous avons toujours été clairs sur le fait que nous favorisons le local, le bio et l'agriculture paysanne sans pour autant en faire une religion, ni supplier un quelconque label et surtout avec la volonté de servir des plats de qualité à des prix accessibles à tous.


On nous considère comme une source de "gêne" et nous devons sans cesse mesurer l'impact de notre nuisance :


Nous sommes contraints d'arrêter les concerts amplifiés tant qu'ils n'auront pas déterminé notre seuil de bruit "légal" car nous devons payer notre propre auto-contrôle de son et l'installation d'un limitateur de son par une entreprise privée (évidemment) dans une liste proposée au moment du contrôle (coût 7000€ pour l’asso…)


Nous savons bien que ceux que nous gênons veulent débarrasser le quartier de ce qui nuit à leur tranquillité, à leur enrichissement et à l’extension de leur mode de vie consumériste et sécuritaire.


Nous avons donc décidé, en guise de réponse, de «mesurer l'impact»... humain des lieux associatifs à la guill', de faire entendre l’avis de ceux qui vivent là, qui participent ou profitent de ce bouillonnement d’initiatives, de ces multiples brèches ouvertes dans un système qui nous isole et nous écrase.


Car, au delà de ce que nous vivons et partageons aux clameurs avec les adhérents depuis deux ans, c'est une autre conception du vivre ensemble, construite par les associations et coopératives actives sur la guill' depuis de très nombreuses années qui est aujourd’hui attaquée.


La guill' bouge, se transforme parce que c'est un quartier qui vit et cette vie nous la partageons avec ceux qui étaient là avant nous, dans le respect de leurs habitudes et de leur histoire et ceux qui s’installent et s’installeront ici avec cette même volonté populaire et fédérative.


Soutenons les lieux alternatifs à la guill’ soutenons le bruit de la vie !

697 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition