153 188 897 signatures sur MesOpinions.com

Soutenez mon projet de société pour retrouver le chemin du travail dans de nouveaux métiers

Sauvegarde en cours...
Pétition : Soutenez mon projet de société pour retrouver le chemin du travail dans de nouveaux métiers

Auteur : Sabine Taulèra

Destinataire(s) : Edouard Philippe (Premier Ministre)
Parlement européen

Mise à jour
C'est important pour que les personnes privées d'emploi puissent retrouver de l'emploi, dans un nouveau marché du travail, dans le domaine du développement durable.

Accompagnement des personnes vers l’emploi dans le développement durable:


L’économie du pays passe par l’accompagnement des personnes vers l’emploi dans le développement durable.


Durant des entretiens d'embauche, des employeurs avaient constaté des dysfonctionnements de la fonction publique et associations d’accompagnements, ils m'ont montré leur point de vue afin de remédier à la situation. Certaines personnes sont au chômage de longue durée, n'ayant pas trop de perspectives d'avenir, alors que leurs capacités sont inexploitées, en raison de leur manque de diplômes, expériences ou de leur handicap, doivent intégrer une structure qui les emmène, à se sortir des embûches de la vie. Donc, il leur faut se reconstruire pour n'être plus exclus de la société, tout en préservant l'environnement. Le projet a été travaillé en approfondissement, afin de parvenir à un accord pour tout le monde, en proposant des métiers novateurs.

Instaurer dans les ateliers : « l'épanouissement personnel et le bonheur au travail. » C'est un projet de société, dont deux coordonnateurs seraient désignés par le président de la République et les autres par les Directeurs des écoles de développement durable et les sous - coordonnateurs étant des employeurs de diverses entreprises viendront les épauler en changeant tous les 6 mois, dont deux seraient désignés par le Premier ministre et les autres par les Directeurs des centres de formations. Pendant 4 ans, les ateliers auront un statut particulier, avant de pouvoir prendre deux statuts juridiques distincts. Les coordonnateurs deviendront des employeurs, disposeront d’une entreprise, en plus d’un centre de formation; dans le but de tester tous les aspects des nouveaux métiers, les changements de tâches et leurs évolutions. Dans chaque région, ces derniers vont choisir cinq activités, dont l’une favorisera de nouvelles énergies renouvelables.

Le projet s’articule sur trois axes principaux : - le premier : donner l’opportunité à des futurs employeurs de diriger les ateliers, en étant accompagné par différents entrepreneurs (sous-coordonnateurs); - le deuxième : apporter des nouvelles compétences, savoir – faire et savoir - être à l'ensemble des salariés dans le domaine du développement durable, tout en cultivant leur estime de soi; - le troisième : pallier certains problèmes de conditions de travail en proposant des nouveaux outils pour les personnes handicapées ou sans – domiciles fixes.

Il permet à une diminution du chômage, tout en travaillant dans le développement durable et l’innovation. Il renforce les dispositifs existant, il accompagne les futurs employeurs, accompagnateurs, salariés à travailler avec un consensus et ne seront plus seuls pour résoudre leurs problèmes.

Les objectifs à atteindre et résultats attendus: - le premier est de baisser le CO2 à 60%, au fil des années; - le deuxième est de trouver une énergie qui remplace le nucléaire, tout étant économique et rentable, exemple : « Technicien(ne) de capteurs économiseurs d'énergies »; - le troisième est de créer de nouveaux métiers dans le développement durable afin de remplacer ceux qui vont disparaître dans les années futures, exemple : « Technicien(ne) en bacs contre les inondations et incendies »;

- il faut que les bénéficiaires évoluent, avant de les embaucher en CDI, tout en ayant reçu une formation qualifiante au sein des ateliers; - l’augmentation des entreprises, selon les régions touchées par la crise économique; - à nos futurs partenaires, nous nous engageons à qu’ils signent des contrats avec de nouvelles entreprises; si cela ne relève pas de nos attributions.
Concernant mes fonctions: c’est d’être sous – coordonnatrice au sein de deux ateliers, me former auprès d’un ergonome; tout en créant de nouveaux métiers dans le développement durable. Aussi, s’est de m’assurer avec un inspecteur du travail que le rythme et les nouvelles conditions de travail soient respectés, tout comme dans nos centres de formations. Je laisserais le soin au médecin du travail d'emménager les postes, en exposant nos travaux.


Caractéristiques du projet :

Le travail en équipe est primordial pour la bonne marche des ateliers, qui deviendront par la suite, des entreprises et associations à part entière, en y appliquant deux statuts juridiques. Le but est de renforcer  les institutions existantes pour améliorer le quotidien des citoyens, et d’être le pilier central pour régler les problèmes rencontrés en terme : « d’emploi, de justice, et de santé dans le respect de l’environnement ». Seuls des décrets de lois, amendements et arrêtés ministériels doivent être pris soit : << par le gouvernement, les députés et sénateurs >>. Par ailleurs, dans le domaine international, les banques ont un certains pouvoirs pour réclamer l’argent manquant pour financer les ateliers, tout étant flexible.

Voici les informations, synthétisés de l’importance du projet :

1. En ce qui concerne les coordonnateurs, l’intérêt c’est qu’ils puissent se former le temps que les sous-coordonnateurs les épaules afin d’éviter toutes nuisances ou intrusions néfastes et garantir la prospérité des futures entreprises, en y rattachant leurs collaborateurs;

2. les avocats d’affaires vont s’installer dans les ateliers pour signer des contrats spéciaux avec les entreprises ou partenaires, pour le regroupement de paiement solidaires;


3 -les chercheurs et ingénieurs seront intégrés dans les ateliers pour découvrir de nouvelles énergies pour se sortir du nucléaire. D’autre part, sur des outils ou matériaux de récupération, ils inventeront de nouvelles combinaisons de protection, dans le but de protéger les salariés et personnes vulnérables, de tous les dangers de la vie courante. Leurs autres missions seront de contrecarrer les risques naturels comme : «  les inondations… » et de concevoir des outils pour rendre opérationnelles les personnes non productives.

4. les divers accompagnateurs de différentes couleurs sont représentés par des métiers existants, cela leur permet de pouvoir repasser leurs diplômes, durant les quatre années et montrer leurs compétences acquises;

5. le métier de concepteur/conceptrice de nouveaux métiers dans le développement durable ; dont la particularité est aussi de créer des emplois, en y respectant le rythmes de travail des salariés en étant conseiller par des ergonomes, trouver des nouvelles technologies en y coopérant avec d’un côté les chercheurs, de l’autre les formateurs;

6. la liste présenter des outils, appareils, machines pour le recyclage n’est pas exhaustive, tout n’est pas détaillé, je laisse le choix à mes collaborateurs, après que les concepteurs auront inventés des nouveaux métiers;

7. pour ce qui est des prestations, nouvelle idée de recrutement ou de placement des chômeurs n’ayant aucune embauche, au préalable;

8. notre structure formera ses propres salariés comme la SNCF, en développant des CRP ouverts à toutes catégories d’handicaps.

953 signatures

Pétition soutenue par un Super contributeur

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition