Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Pour une rue qui marche : Pour que notre rue reste piétonne
Pétition

Pour une rue qui marche : Pour que notre rue reste piétonne

Pour une rue qui marche : Pour que notre rue reste piétonne Pétition
Victoire de la pétition
166 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Laetitia Pagnerre
Destinataire(s) :
les habitants de Saint Macaire
Victoire
La pétition

Bonjour je vous remercie d'avoir signé la pétition.

La terrasse pourra de nouveau être installée rue de l'Eglise à partir du 1 er Juin 2022. 

C'est une très bonne nouvelle pour tous les macariens qui ont envie de profiter de la douceur de vivre du village.

Merci d'y avoir contribué !

A bientôt !

Pour une rue qui marche !

Arrivée dans le village de Saint-Macaire pour quelque temps, j'y habite maintenant depuis 18 ans.
Dans mon village imaginaire, il y avait une fontaine sur une grande place pavée, des ribambelles d'enfants jouant ; des grands qui discutent en sirotant un petit quelque chose.
À Saint-Macaire, pas le bruit de l'eau qui chante dans mes oreilles, mais une fontaine du vivant.
Je vis à un carrefour, un des cœurs du village.
Toutes les grandes fêtes passent ici, vrombissantes d'énergie et de musique.

C'est qu'il s'en passe des choses ici !

Depuis belle lurette, des habitants ont œuvré pour mélanger les nouveaux et les anciens dans des orchestres imaginatifs. Ils ont mis de la musique et du beau dans les oreilles de tous les gens d'ici. Des fanfares qui courent dans les rues, des orchestres suspendus au milieu des étoiles, des feux d'artifice, où j'ai eu cinq ans dans la main de mon fils.
D'autres, anciens enfants du village, nous ont raconté son histoire, en tournant page à page chaque venelle.
Cette rue est devenue une machine à remonter le temps, à la fin août pendant de nombreuses années.
Il suffisait de passer la porte de l'horloge, et d'être transporté à "l'époque des chevaliers" comme disaient nos enfants, qui n'en dormaient plus d'émerveillement.

Au fil de ces mots, je sens toute la reconnaissance que j'ai pour la vie qu'il m'est donné de vivre dans ce village.

Et puis en mars 2020 les bruits se sont arrêtés comme les bougies que l'on souffle... Plus rien...

Je me posais parfois dans la vitrine de la boutique de Gilles, au milieu de ce chœur de rues et je ne voyais plus personne. Plus de chercheur d'or récemment débarqué comédiens, de copains artisans ; plus personne ne faisait retentir la sonnette de la boutique.
Le soir, parfois, on écoutait tout ce silence, comme si nous avions mis le pied dans une fiction pour de vrai.

Et puis au fil du temps et du soleil, quelques verres, puis quelques bouteilles se sont posés prudemment sur le rebord des fenêtres.
Un regroupement d'achats s'est imaginé pour continuer de bien manger en attendant le retour des marchés locaux. Le point de rendez-vous était donné au Pampaillet pour venir chercher sa cagette.
Que c'était bon de discuter ! Même à distance !
Une nouvelle histoire a bientôt poussé dans les têtes de Christelle et de Natacha. Faire sortir leur restaurant dans la rue pour ouvrir en respectant les distanciations humaines.
Et un jour une palissade fleurie avertissant qu' "Ici on se la coule douce!" s'est posée à l'entrée de la rue de l'Église.
Un petit salon, des tables et des chaises se sont installés;

En ouvrant mes fenêtres, j'entendais les voix contentes de se retrouver.
Ma rue était plus vivante que jamais !
Depuis, j'adore le bruit des glaçons qui se cognent doucement dans le seau à glace, le cliquetis des couverts dans les assiettes et les verres qui trinquent au vivant. Les enfants s'installent pour se repaître de glaces et de crêpes après la balade dans le village. Les vélos zigzaguent tranquillement.
Notre chat a été un peu déboussolé au début, mais tous les nouveaux promontoires et les dons réguliers de certains clients ont permis son adhésion rapide à notre rue estivale.

C'est vrai que le vivant ça fait du bruit ! Mais c'est comme ça que j'aime ma rue maintenant.
J'entends bien que l'on n'éprouve pas forcément le même plaisir en écoutant un concert de Jazz alternatif, de Rock, ou de la Musique Électronique… Mais pour moi, tout s'accorde, car c'est une expression du vivant !
Notre village est peut-être une opportunité de bien vivre ensemble ! D'expérimenter de nouvelles choses, même si le bruit du battement des ailes de moucherons au-dessus des composteurs peut terrifier au début...

Avoir une conscience écologique n'est pas très à la mode et parler de décroissance fait surgir des aphtes dans la bouche de certains. Mais je pense que nous avons une chance incroyable !
Pouvoir faire quelques pas et prendre un café ou une petite pression dans notre village sans toucher à la voiture ! Nos enfants peuvent aller à leur cours de musique tout seul en autonomie ; toutes ces activités génèrent des emplois et participent au dynamisme de l'activité locale.

J'ai encore envie de dire que nous ne vivons pas dans un musée, nous visons dans un "tiss-âges"de vivants, et de cultures où les aspirations de chacun doivent pouvoir éclore.

Je vous dis tout ça, car actuellement, des gens du village œuvrent, pour que la rue de l'Église ne soit plus piétonne désormais.
Je ne peux même pas l'imaginer !
Ce passage de la rue est devenu un lieu de sociabilité où il fait bon vivre.

J'ai reçu beaucoup de ce village et de ses habitants et, à ma manière, je souhaite prolonger ce souffle.

Ouvrir la porte de notre maison, sentir les bruits de la vie qui passe dans notre rue piétonne.
Du printemps à l'automne, et pourquoi pas un jour, pour toujours...

Laetitia Pagnerre
Victoire de la pétition
166 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
32 commentaires
Claire - Le 09/05/2022 à 09:33:09
Un village vivant c'est essentiel !!!Tout l'art consiste à maintenir l'harmonie entre les habitants, ce qui est le véritable défi.
0 0
Le 07/05/2022 à 18:10:38
Je fais-moi aussi parti des anciennes Macariennes qui aiment les rues de la cité " animees"
0 0
Aurelie - Le 06/05/2022 à 23:42:43
Il est temps de se la couler douce et de profiter de la rue en sirotant un café.
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Pour une rue qui marche : Pour que notre rue reste piétonne