Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Renforcer l'aide alimentaire européenne

Pétition : Renforcer l'aide alimentaire européenne Mise à jour de la pétition

Renforcer l'aide alimentaire européenne

218 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Secours Populaire Français - Comité d'Embrun

Le 06/08/2019

Bonjour à tous,

Je viens vous rappeler les grandes lignes du contexte qui a entraîné la création de cette pétition par le Comité d’Embrun (05) du Secours Populaire Français (avant les dernières élections européennes) :

« Le Secours populaire français, comme les Banques alimentaires, les Restos du cœur et la Croix-Rouge française sont inquiets. En France, ces associations qui fournissent des vivres aux personnes vulnérables (chômeurs, allocataires de minima sociaux, retraités pauvres, etc.) s’inquiètent des menaces pesant actuellement sur le maintien du Fonds européen d’aide alimentaire (FEAD). Celui-ci représente pourtant moins de 0,4% du budget européen.

Sur le continent, ce sont 16 millions d'Européens, dont 4 millions d'hommes de femmes et d'enfants en France, qui dépendent de ce fonds pour manger à leur faim. En effet, une grande partie des denrées distribuées par les associations de solidarité sont fournies par le FEAD. Cet apport représente un tiers du volume distribué par les grandes associations françaises.

Le schéma délivré par la Commission européenne, avec l’accord des Etats membres, prévoit l’intégration des 500 millions d’euros par an du FEAD dans les énormes Fonds sociaux européens (FSE), qui eux-mêmes seraient absorbés dans une grande enveloppe destinée à l’aménagement du territoire. L’importance de la question de l’alimentation et du rôle joué par les 378.000 tonnes de vivres dispensées chaque année perdrait toute visibilité.

« Dans cette configuration, il sera très difficile de plaider pour une augmentation de la dotation afin de répondre aux besoins exprimés sur le terrain, alors que les statistiques officielles montrent que 40 millions d’européens souffrent de carences », indique Sébastien Thollot, responsable de l’aide alimentaire au Secours populaire, qui rappelle que « la mission de l’Union européenne est d’assurer la participation de tous à la vie sociale, notamment en favorisant des niveaux de vie suffisants ». Plus pessimiste encore Elisabeth Morin, eurodéputée du PPE (droite), s’est alarmée : « Une telle fusion entre les différents fonds signerait tout simplement l’utilisation des fonds sociaux au profit de la construction d’infrastructures, de routes, de coulées de béton. »

Sylvie Guillaume, vice-présidente du Parlement européen, s’oppose également à ce scénario catastrophe. Pour elle, ces moyens destinés à la solidarité « n’ont rien d’un confort ; ils sont juste indispensables pour soutenir les personnes en état de vulnérabilité ». Et l’eurodéputée de mentionner les différentes situations sociales qui provoquent la venue des gens en difficulté dans les permanences d’accueil des associations car leur réfrigérateurs sont vides : chômage, travail précaire, séparation, famille monoparentale, faible retraite, migration.

Pourtant, aujourd’hui, le budget européen de l’aide alimentaire devrait diminuer après 2020. Les associations présentes ont produites un appel commun pour faire de « l’aide alimentaire une priorité en Europe » car elle permet d’apporter « une aide vitale pour des millions de personnes (…). Les associations demandent donc à l’ensemble des Etats-membres de « renforcer les moyens dédiés à l’aide alimentaire ». »

Je voudrais également répondre au commentaire d’une personne s’inquiétant que cette aide alimentaire soit destinée à « nourrir les migrants », tout en attirant l’attention des personnes qui ne voudraient pas signer cette pétition pour la même raison…  C’est être bien mal informé de la réalité alors que les personnes vulnérables ne se résument bien évidemment pas aux seuls migrants ; il s’agit bien de chômeurs, allocataires de minima sociaux, retraités pauvres, personnes handicapées, familles monoparentales, etc.

Il suffit d’aller faire un tour dans une permanence du Secours Populaire pour se rendre compte que tout le monde peut être touché par la précarité un jour ou l’autre.

N’hésitez donc pas à signer cette pétition, à la faire suivre à vos connaissances.

Les bénévoles, tous les jours sur le terrain pour accompagner les plus démunis, vous en remercient du fond du cœur.

218 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur