124 707 345 signatures sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition : Rejetez les propositions de l’IGF-IGAS

Signez la pétition

Déjà 98 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...

Rejetez les propositions de l’IGF-IGAS

Auteur : Force Ouvrière Chambre de Commerce

À l'attention : Monsieur Arnaud Montebourg, Ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique

Agents des CCI nous avons pris connaissance des propositions exposées dans le document émanant du comité de pilotage. Toutes les propositions ne visent qu’à une chose ; des économies, des économies et encore des économies. Quelques citations :

- « Prélèvements sur les fonds de roulement des chambres dès 2014 », « Contribuer à l'allègement de la fiscalité sur les artisans et les entreprises »,
- « Restructurations et mutualisations y compris entre les deux réseaux (CCI et Chambre de métiers) pour les fonctions supports », « Rentabilisation ou abandon des activités marchandes non rentables »,
- « Régionalisation complète …et l’approfondissement de la mutualisation des fonctions supports et opérationnelles». Suppression de plus de 130 chambres en « imposant la création d’un EPA unique par région au plus tard le 01/01/ 2017 »,
- « Réduire le nombre d’implantations physiques du réseau », « Favoriser la mobilité interne »,
- « garantir une meilleure maîtrise de la masse salariale », « suppression du taux directeur », « un espace indiciaire borné en fonction de la taille et de la complexité de gestion de chaque CCI », « des échelons en nombre limitatif », « des coefficients plafond », L’État aura capacité à « modifier unilatéralement le statut ».

Tous ces objectifs sont chiffrés. Il s’agit d’économiser près de 2 milliards d’euros sur trois ans. Ceci ne se fera pas sans casse sociale. Il y aura des licenciements.

Qui peut croire que l’on va « inverser la courbe du chômage » en licenciant des agents des Chambres de Commerce ?


Nous pensions avoir la sûreté de l’emploi, et nous constatons qu’il n’en n’est rien ! Les CCI ont commencé à licencier (des enseignants principalement) : 21 suppressions d’emplois en Côte d’or dont 11 licenciements secs, 5 licenciements en Maine-et-Loire ! D’autres poussent les seniors à signer une « rupture conventionnelle » !

Toutes les mesures proposées par le rapport de l’IGF-IGAS sont de nature à affaiblir les Chambres, supprimer des emplois, privatiser les écoles, précariser le statut des agents, favoriser la mobilité, bloquer les salaires et la carrière des agents.

Nous, signataires de la pétition, nous demandons que vous rejetiez en bloc toutes les propositions du rapport.

Consultez les propositions de l'IGF-IGAS sur le site www.fo-cci.org