Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Reconnaissance de la Police Scientifique: un métier à risques
Pétition

Reconnaissance de la Police Scientifique: un métier à risques

Reconnaissance de la Police Scientifique: un métier à risques Pétition
1 signature
Auteur :
Auteur(s) :
Police Scientifique
Destinataire(s) :
Ministère de l'intérieur
La pétition

Face à un inconvenant mutisme de la part de notre gouvernement, NOUS, fonctionnaire de la Police Technique et Scientifique (PTS) de la Police Nationale, avons décidé d’entamer un processus de grève illimité à partir du 26 décembre 2018.


Nous ne sommes pas gardien de la paix, et pour l'Administration nous ne sommes personne.


Adulés dans les médias, méprisés par l'Administration


Aujourd’hui, nous ne demandons pas une revalorisation salariale mais, NOUS, personnels de la Police Technique et Scientifique (PTS) réclamons une reconnaissance par l'attribution d'un statut dérogatoire de catégorie active, qui selon le site internet de l’administration Service-public.fr, correspond à un emploi présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles.


 
En ce qui concerne les risques « particuliers » de notre métier :



  • Utilisation de produits toxiques et cancérigènesaussi bien en laboratoire que sur le terrain (poudres, cyanoacrylate, SPR, bluestar, ninhydrine, ethanol, méthanol, etc.)
  • Signalisation d’individus dangereux et violents (nombreux cas de gale et tuberculose également)



  • Intervention sur des scènes macabres (cadavres putréfiés, momifiés, démembrés, calcinés, noyés)
  • Assistance à des autopsies, dont certaines de fœtus ou nourrissons
  • Manipulation de cadavres présentant un risque sanitaire élevé (VIH, hépatites, tuberculose)
  • Risques psychologiques liés à la nature morbides, macabres et violentes de certaines affaires (découverte de fœtus, infanticides, viols, suicides, meurtres, attentats, etc.).
  • Visualisation d'images et vidéos morbides, et psychologiquement dangereuses(pédopornographique, djihadistes, viols en réunions, homicides, etc.)
  • Intervention dans des milieux insalubres avec risques infectieux
  • Intervention lors de perquisitions avec présence d’individus dangereux (auteurs d’homicides, terroristes)
  • Intervention sur des affaires où le scientifique se retrouve seul face à l’auteur encore sur les lieux
  • Intervention sur des scènes avec présence d’explosifs (TATP, TNT, C4, bonbonnes de gaz)
  • Intervention sur des saisies de plusieurs dizaines, centaines de kilos de produits stupéfiants(vapeurs de solvants organiques, principes actifs volatils entraînant des nausées et maux de tête)
  • Intervention en milieu carcéral (photographies, signalisations de détenus)
  • Intervention en milieu instable (exemple de l’intervention à Saint-Denis en 2015 avec menace d’effondrement du bâtiment)

En ce qui concerne les fatigues exceptionnelles :



  • Moyenne de 500 à 700 heures supplémentaires par fonctionnaire non rémunérées et impossibles à récupérer
  • Astreintes jour et nuit non rémunérées
  • Obligation de disponibilité 24H/24, 7j/7 et 365j/365 empêchant certains fonctionnaires de rejoindre leurs familles durant des week-ends, des semaines ou pendant les vacances scolaires
  • Sollicitations extrêmes pour divers éventements avec absence de congés (Alerte Attentats, Euro de Football, Manifestations, COP21)
  • Participations des opérations d’identification de victimes de catastrophes sur plusieurs jours, semaines ou mois (attentats, crash aérien, tsunami, séisme, accidents ferroviaires, etc.)

 
Aujourd’hui, NOUS sommes 2500 fonctionnaires de Police Technique et Scientifique. 
Il est important de rappeler, que lors des attentats de 2015 (Paris, Saint-Denis) et de 2016 (Nice), NOUS avons eu un rôle essentiel non seulement dans l’identification des victimes mais également dans l’identification des kamikazes et des terroristes recherchés.


 
Aujourd’hui, NOUS ne voulons plus d’un simple remerciement de notre gouvernement. Les personnels de la Police Technique et Scientifique expriment leur ras-le-bol et demande l’octroi d’un statut dérogatoire de catégorie active.

1 signature
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Reconnaissance de la Police Scientifique: un métier à risques