Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales En pleine réforme de retraites, des droïdes livreurs sont expérimentés à Montpellier : Disons STOP !
Pétition

En pleine réforme de retraites, des droïdes livreurs sont expérimentés à Montpellier : Disons STOP !

En pleine réforme de retraites, des droïdes livreurs sont expérimentés à Montpellier : Disons STOP ! Pétition
252 signatures
Plus que 248 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif Stop-Linky-5G Montpellier
Destinataire(s) :
Montpellier Méditerranée Métropole
La pétition

Après le déploiement à marche forcée des capteurs de données Linky et des Gazpar, des droïdes livreurs feront leur apparition dans le centre ville de Montpellier.


https://www.midilibre.fr/2019/12/02/montpellier-les-droides-livreurs-font-leurs-premiers-pas-en-centre-ville,8576890.php


Au lieu d'utiliser des droïdes livreurs fonctionnant de façon autonome et donc sans conducteur, il serait plus sensé de créer de nouveaux emplois.


Montpellier se situe dans une région où le taux de chômage est l'un des plus élevés de France. De tels emplois, qui ne présentent pas de pénibilité, seraient une opportunité pour de nombreuses personnes en difficulté d'insertion en développant le lien social.


Les Montpelliérains n'ont en plus pas été préalablement consultés.


Pourtant il s'agit d'un sujet de société particulièrement important.


Voulons-nous en effet d'un monde du tout-connecté et robotisé avec les nombreuses dérives que cela peut comporter ?


Nous constatons aussi qu'aujourd'hui la technologie n'est pas utilisée pour permettre une meilleure qualité de vie.


Il est indéniable que les progrès techniques ont permis d'améliorer notre confort de vie jusqu'à la fin des trente glorieuses mais c'est de moins en moins le cas depuis.


Si les progrès techniques avaient continué à servir l'humain comme auparavant, l'augmentation de la productivité qu'ils ont provoquée aurait dû faire considérablement baisser la durée du travail, permettre un pouvoir d'achat bien plus important et assurer le plein emploi.


Dans la réalité, c'est tout l'inverse : le chômage et le niveau de précarité des travailleurs n'ont jamais été aussi élevés et de plus en plus de personnes ont du mal à boucler leur fin de mois.


Pendant ce temps-là de nouvelles lois sont votées pour travailler toujours plus, toujours plus longtemps et pour durcir les règles pour les chômeurs.


Linky, Gazpar et maintenant droïdes livreurs … Disons STOP à la déshumanisation de nos villes !


Nous ne voulons pas voir des robots déambuler dans le centre-ville de Montpellier, ni ailleurs dans la ville et la métropole, et nos villes devenir progressivement des lieux déshumanisés ressemblant à un décor de film de science-fiction hollywoodien.
252 signatures
Signez avec votre email
Plus que 248 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
36 commentaires
Roger - Le 11/01/2020 à 23:38:55
Ridicule et dangereux pour la circulation
0 0
Mireille - Le 06/12/2019 à 06:03:44
Pas mal EUX ne font PAS grève
0 0
Thierry - Le 07/12/2019 à 20:34:48
Je ne suis pas opposé au progrès quand il est partagé par tous mais je peux déjà prédire ce qu'il arrivera à ce genre d'expérience, ces joujoux se feront embarquer dans des camionnettes et désosser, revendu en pièce détachés dans d'autres pays, le colis à l'intérieur c'est la cerise sur le gâteau, la surprise kinder pour les voleurs !

la livraison robotisé a un avenir mais pas avec ces poussettes ridicules.
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales En pleine réforme de retraites, des droïdes livreurs sont expérimentés à Montpellier : Disons STOP !