Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Elle perd la garde de son enfant parce qu'il est électrosensible comme elle !
Pétition

Elle perd la garde de son enfant parce qu'il est électrosensible comme elle !

Elle perd la garde de son enfant parce qu'il est électrosensible comme elle ! Pétition
207 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Robin des toits
Destinataire(s) :
Marc Perrot
La pétition

À l'attention du responsable de Nolan au CDAS


27 Novembre 2020


Je n'ai pas pu me déplacer hier car il m'est très difficile de trouver quelqu’un pour m'amener. Je n'ai vu votre message que vers midi et j'ai eu ensuite des problèmes avec mon téléphone. Le câble ne fonctionne plus du tout et je ne peux plus passer d'appels.


Je voudrais beaucoup pouvoir avoir une discussion avec vous.


Je vous joins un autre document. J'aimerais beaucoup que vous le lisiez. J'ai surligné ce qui est important.


Je vous ai dit que Nolan n'allait pas tenir dans cet environnement.


Il faut vraiment à présent que vous compreniez que l’intolérance aux ondes est un problème réel, qui peut affecter un enfant et avoir des conséquences graves. Il faut maintenant que vous compreniez et je vous demande s'il vous plaît de faire tous les efforts possibles pour le comprendre et pour vous renseigner. S'il vous plaît.


Je suis une personne « normale », qui a subi une surexposition très longue à des ondes. J'ai désormais une inflammation très grave qui me rend sensible aux ondes et à beaucoup d'autres choses. Je n'ai rien inventé. Ces choses sont possibles et je ne suis pas la seule.


Depuis la naissance et le placement, Nolan a montré la même évolution que j'avais toujours lorsqu'on me plaçait de force dans un environnement de 50 Hz que je ne tolérais plus, et ne tolère toujours plus du tout : réaction très violente initiale ; atténuation apparente ; enfin retour de manifestations encore plus violentes, qui peut avoir des conséquences extrêmes, si on ne change pas d'environnement. Deux fois, j'ai changé d’environnement à temps.


Vous ne connaissez pas ces problèmes, mais vous n'avez pas le droit de ne pas écouter la maman. Je connais ces problèmes. Je vous jure sur ma vie et sur la tête de mon bébé que j'aime, il ne peut pas grandir et vivre normalement dans cet environnement. Vous devez m’entendre. Vous devez accepter de concevoir que ce que je dis puisse être vrai.


Depuis que Nolan est placé, vous ne le savez sans doute pas, j'ai mis tous mes efforts à chaque seconde pour le faire sortir de là. J'ai fait un nombre considérable de courriers. Je suis allée à Paris ou à Brest ce que je n’aurais jamais fait pour moi-même. Je me suis ruiné la santé pour mon bébé. La nuit j'ai rêvé que je l'enlevais. Je sais par tout mon corps ce qui est en train de se produire. Je le sais chaque jour à chaque minute depuis le début. J'ai passé des nuits entières à ne dormir qu’à moitié, mon cerveau travaillant tout seul à se dire « qu'est-ce que je peux faire ? Mais qu'est-ce que je peux faire ? »


On n'a pas le droit de nier ce qu'une personne vit, uniquement parce qu'on ne le vit pas. Et si je vis bien ce que je vis, alors Nolan vit bien aussi ce qu'il vit. Et il ne tiendra pas. Ce n'est pas physiquement possible.


Je vous ai dit que vous n'alliez rien voir venir. Cela n'a rien à voir avec les apparences. Nolan peut sourire aujourd’hui et faire une nouvelle crise et n’être plus là demain. Moi aussi j'ai en général une apparence normale et « avenante ». Personne ne voit jamais rien. Cela n'a rien à voir.


Nolan a pleuré à n'en plus finir les premières semaines dans cet environnement. La pouponnière était désemparée : il y a quelque chose, mais quoi ? Nous disaient-elles.


Nolan a eu un besoin constant des bras tout le temps passé chez son père. Un besoin constant. Il ne supportait pas d’être seul. Je sais exactement ce qu’il pouvait ressentir, j'ai vécu la même chose. Si j'avais été un bébé, j’aurais exprimé ma détresse exactement de la même façon.


Nolan est tombé malade avec une toux très sèche, qui fait mal à entendre, le soir même des vaccins.


La toux a duré une à deux semaines, puis immédiatement après il y a eu ces crises. Mais les gens ne comprennent toujours pas. Il sourit toujours ; donc ça va bien ?


J'ai 4 certificats de médecins qui indiquent que pour ma santé je dois éviter au maximum les expositions électromagnétiques et les agents chimiques, ceci incluant le 50 Hz auquel Nolan est exposé en permanence depuis la naissance.


J'ai expliqué lundi dernier dans une lettre à la juge, que les réactions de Nolan sont fonction de l'environnement, dans la mesure où il lui faut désormais une diminution des expositions pour que son corps réagisse. Si les expositions ne diminuent pas, le corps ne réagira plus, on ne verra plus rien. On pourra donc se dire (à nouveau, après la première atténuation suite à la pouponnière) que Nolan va mieux. Je suppose que c'est ce qu'ils se disent à l’hôpital. Et ils « croisent les doigts » pour que ça continue.


Dans mon expérience, lorsque des manifestations violentes « reviennent » une deuxième fois de cette façon, cela ne pardonne pas, à moins qu’on change d’environnement. Il faut changer d’environnement.


Cela n'a rien à voir avec de l’aléatoire. Il faut que vous compreniez cela. Ça n'est pas un jour ça vient, l’autre ça n'est plus là, et on ne sait pas pourquoi. Nolan est infiniment plus sensible que la moyenne des bébés. Mais je vous ai dit que cela ne peut pas vous apparaître, car dans ce cas votre regard n'est pas le bon.


Vous pensez, par exemple, que les sourires sont un indice de bonne santé. Les cas de décès brutaux (crises cardiaques, et crises neurologiques), qui sont pourtant des choses relativement fréquentes, devraient vous dire le contraire. On sourit, le lendemain on n'est plus là. Une médecine sensée ne devrait pas fonctionner aux apparences, ou pas seulement. Il y a des causes sous-jacentes. Il faut les prendre en compte. On doit prévenir les problèmes graves. Dans le cas de Nolan, l'environnement est un facteur immense qu'on ne peut pas ne pas prendre en compte.


Avant d’être malade, comme pour vous, un problème lié aux ondes m'aurait semblé quelque chose de peu vraisemblable. Donc dans un sens je vous comprends. Cependant je n'aurais jamais nié ce que je ne connaissais pas, si cela impliquait la souffrance de quelqu’un, d'une part. D'autre part, et surtout, si cette personne m'avait dit que la vie de son bébé était en jeu ; que cela peut être confirmé médicalement, par des tests préventifs ; qu'il vaut mieux prendre toutes les précautions,


plutôt que balayer tout cela d’un revers de main. J'aurais écouté. Contre moi-même et ma pensée la plus immédiate, je me serais renseignée.


Cela ne peut qu’aider tout le monde. En vous renseignant, ce ne sera pas que Nolan que vous aiderez, mais d'autres gens à l’avenir. Il faut accepter de découvrir des choses inconnues.


Le changement d'environnement peut encore tout changer. Nolan est un bébé, à la fois infiniment plus fragile, et infiniment plus solide que sa maman. S'il était dans un environnement différent, il se renforcerait durablement, il grandirait, il ferait ce que moi je ne peux plus faire : il irait beaucoup, beaucoup mieux que moi. Un environnement différent peut faire une différence énorme. Si je ne l'avais pas vécu je ne l’aurais pas cru ; c'est une différence réellement énorme. Dans mon cas chaque minute passée dans du 50 Hz peut signifier une journée qu'il faudra passer à « récupérer » ailleurs. Alors pour un bébé, qui est au début de sa vie, qui engrange tout ce qu'il peut, ce serait bien plus fort encore. Nolan pourrait grandir et vivre une vie très longue.


Allez contre vous-mêmes, s'il vous plaît, renseignez-vous. Acceptez que vous ne comprenez pas tout c'est le début du savoir. Vous pouvez contacter des associations, des médecins qui connaissent ces problèmes. Je vous ai envoyé une documentation. Il y a des dizaines d'appels signés par des médecins et des scientifiques. Ces gens sont des gens sensés. Il faut être sensé et agir avec précaution.


S'il vous plaît faîtes sortir Nolan pour lui permettre de vivre. Ne laissez pas mourir mon bébé s'il vous plaît. Il faut arrêter ça maintenant s’il vous plaît. Je vous en prie vraiment. J'aime Nolan de tout mon cœur et ne peux plus soutenir ce qui arrive. Il faut prendre en compte l'environnement pour Nolan, s'il vous plaît.


Anne Gabrielle Roussel

207 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
70 commentaires
Marc - Le 29/11/2020 à 20:05:59
C'est très grave ! On n'a pas le droit de faire cela à une mère !!
1
François - Le 29/11/2020 à 20:25:58
je suis ehs donc je sais ce que c'est
2
Hélène - Le 29/11/2020 à 21:41:13
stopper l'abus
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Elle perd la garde de son enfant parce qu'il est électrosensible comme elle !