Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Des lycées régionaux ouverts aux lycéennes enceintes

Pétition : Des lycées régionaux ouverts aux lycéennes enceintes Pétition

Des lycées régionaux ouverts aux lycéennes enceintes

44 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
G. C.
Destinataire(s) :
partis politiques des régionales de décembre 2015
La pétition

La loi Veil invoque le droit et les moyens de choisir l'avortement pour les femmes mais sans prévoir le droit et les moyens de choisir l'enfantement combiné aux études secondaires.


Il y a donc un vice de consentement dans la loi qui cite un droit sans donner les moyens adaptés. Cette pétition ne remet pas en question le droit d'avorter pour celles qui le désirent.


Cette solution Maman-Bébé consisterait à ouvrir un lycée résidentiel adapté pour chaque région destiné uniquement aux élèves enceintes désirant par choix personnel poursuivre à la fois leur cursus pédagogique et leur cursus enfantement, ceci avant et après la naissance.


Un tel lycée devant offrir des moyens adaptés, tels que des salles de classe proches de crèches au même étage, ceci avec une pédagogie adaptée (allégée). Le lycée serait résidentiel pour celles qui le souhaitent avec des chambres adaptées au bébé (avant et après la naissance).


La construction et l'entretien des lycées étant de la responsabilité des régions. Il existe 2.500 lycées publics en France qui représentent un budget annuel de 6 milliards d'euros en 2014. L'ouverture de 13 lycées ne constituerait donc pas un problème budgétaire considérable.


De cette manière, nous offrirons le vrai choix pour les filles normalement scolarisées sans tomber dans la situation des cas sociaux de jeunes femmes enceintes à problèmes, type femmes violées, femmes droguées, femmes abandonnées, femmes prostituées, femmes clandestines actuellement suivies par différentes associations caritatives, servant de bonne conscience aux politiciens.


Il s'agirait donc de faciliter la poursuite des études et la poursuite de l'enfantement. Tant que cette alternative n'est pas offerte, nous ne pouvons pas connaitre la proportion de jeunes mères qui avortent par contrainte et non par choix personnel. Cette disposition pouvant être étendue aux cycles post bac jusque 25 ans.


Les avortements entre 15 et 25 ans représentent plus de la moitié des avortements en France. Dans ces conditions, on pourra considérer la loi Veil comme étant cohérente avec elle-même.


Ce qui n'est pas le cas actuellement. Elle donne un droit de choisir sans en donner les moyens.

44 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
13 commentaires
Geneviève - Le 04/12/2015 à 14:43:35
Il faut aider ces petites mamans à avoir le courage, mais surtout leur fournir l'aide nécessaire pour garder le bébé qu'elles n'ont sans doute pas "programmé", mais qui est là, et les aider à assurer leur avenir. Une maman et grd'mère de famille nombreuse.
2
Odile - Le 04/12/2015 à 09:14:14
par conviction (avortement est un meurtre)
2
Hélène - Le 04/12/2015 à 09:17:37
Parce que cette initiative est pleine de bon sens et donne priorité à la Vie et l'avenir. Elle remet à sa place l'essentiel : la dignité de la femme en lui donnant un VRAI choix.
2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs