Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde

Pétition : Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde Mise à jour de la pétition

Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde

4.576 signatures
Auteur
Auteur(s) :
François POUTOT CHARMES 88130
14/07/2021

La FNAUT se lâche enfin....

La FNAUT SE LACHE :   "L’interconnexion lorraine de la LGV Est avec le réseau TER n’est toujours pas réalisée.   Pénalisé par des atermoiements récurrents et des positionnements locaux le plus souvent éloignés de l’intérêt général, le dossier politiquement sensible de la gare de Vandières reste en attente depuis la consultation inutile des Lorrainsen février 2015, alors que l’Alsace et la Champagne-Ardenne disposent chacuned’une gare d’interconnexion !   Décidée de manière consensuelle en2000 et déclarée d’utilité publique le28 mars 2011, la gare de Vandières située en Meurthe-et-Moselle à l’intersectionavec la ligne TER Nancy-Metz-Luxembourg, sur l’axe stratégique du pôle métropolitain du Sillon lorrain et de l’Eurocorridor Mer du Nord-Méditerranée, voit passer plus d’une centaine de trainsde voyageurs par jour.   Depuis plusieurs années, l’État a déjà réalisé, à titreconservatoire, d’importants travaux sur le site de Vandières pour 23,6 Mc.   Louvigny : une gare TGV provisoire au milieu des champs   La gare actuelle de Louvigny, dite « Lorraine TGV », située en Moselle à 10 km à l’est, au milieu des champs et du vide, n’est qu’une halte « construite à titre transitoire », réalisée à moindre coût dans l’attente de la gare d’interconnexion.   Cette gare provisoire déconnectée du réseau TER et utilisée par environ 650 000 voyageurs par an, voit passer des TGV intersecteurs desservant Lille, Bordeaux, Nantes, Rennes et Strasbourg. Elle n’est accessible que par la route. Les navettes par autocar depuis Metz et Nancy, d’environ 30 minutes, sont coûteuses et peu utilisées obligeant à une rupture de charge dissuasive.
Un intérêt multiple   L’intérêt de la gare de Vandières est multiple : pratique, économique, environnemental et stratégique. Elle diffuserait l’effet TGV dans laplupart des gares lorraines. Elle renforcerait l’attractivité de la Lorraine en rendant les relations plusfaciles avec les autres régions françaises, la Sarre et le Luxembourg, incitant professionnels et touristes à y venir plus nombreux. Elle favoriserait le développement économique de tout le Sillon Lorrain et le connecterait au futur réseau express métropolitain (REM). Plus sûre, plus commode, plus accessible, elle contribuerait aussi à uneréduction de la congestion routière surl’autoroute A31 déjà saturée et à une diminution des émissions de CO2.   Des atouts politiques   Elle serait un facteur de cohésion pour la région Grand Est dont l’unité reste à conforter. Malgré les demandes du CESER Grand Est en 2017 et en 2020, l’avis du Conseil économique et social de la Grande Région regroupant Sarre, Rhénanie-Palatinat, Wallonie, Luxembourg et Grand Est, les pressions répétées des associations d’usagers, les prises de position de deux Conseils départementaux, les motions signées par plus de 180 communes ou intercommunalités, les attentes exprimées par plusieurs collectivités luxembourgeoises, allemandes ou belges, la gare de Vandières n’entre pas dans les priorités actuelles de la Région.   Le président de la région, Jean Rottner, considère que la priorité doit aller aux petites lignes de proximité mais reconnaît « le caractère potentiellement structurant de cet équipement » et assure que toutes les dispositions ont été prises pour « préserver la faisabilité technique et administrative du projet ». Cette position, reprise dans le récent « Grenelle des mobilités en Lorraine », reporte de fait la construction de la gare de Vandières à une date indéterminée qui ne convient pas aux usagers pénalisés par la situation actuelle.   Un contexte favorable au projet   Faisant partie intégrante de la LGV Est européenne, la gare de Vandières bénéficie depuis 2014 d’un financement dédié par la TICPE Grenelle, qui rend sa réalisation indolore pour le budget régional. La gare de Vandières pourrait bénéficier aussi du lancement par l’Union européenne du programme MIE pour la période 2021-2027 (Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe), sans parler des plans de relance mis en place à diverses échelles, européenne, nationale et régionale. Ainsi sa réalisation ne se ferait pas au détriment des petites lignes qu’elle valoriserait. La FNAUT continuera par ses associations locales à agir avec détermination. Elle demandera à la gouvernance régionale ,issue des élections, de programmer la réalisation de la gare d’interconnexion et de proposer son inscription au programme européen précité.   Louis Blaise, président de l’AUT Lorraine, et Jean Sivardière "   Accessoirement, François POUTOT ne peut qu'approuver, même si le style aurait pu être plus percutant !           Commenter     Partager
4.576 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Eric - Le 14/07/2021 à 22:16:08
viiite... qu'est ce qu'on attend ?
1
— 1 réponse de l'auteur
Jacques - Le 22/07/2021 à 19:07:32
J'ai honte pour nos élus régionaux incapables de construire cette gare malgré le financement, le CESER (à quoi sert-il...), l'évidence écologique et économique, la demande des usagers....

Et après on est tout surpris de l'abstention aux élections régionales....
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités