Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde

Pétition : Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde Mise à jour de la pétition

Pour les Lorrains, des relations par chemins de fer comme tout le monde

4.576 signatures
Auteur
Auteur(s) :
François POUTOT CHARMES 88130
07/12/2020

Des renforts : la FNAUT, le CESER GRAND-EST

Nous le savions : la FNAUT et le CESER s'étaient déjà positionnés pour VANDIERES.

Chacune, chacun vient à nouveau de relancer le débat.

Espérons qu'ils seront entendus et nous avec !

Rapport CESER   23 Novembre 2020

"Projet de gare d’interconnexion TGV-TER à Vandières·

Tout en verre, d’une surface de près de 1 700 m2 , haute de plus de 13 m, la gare d’interconnexion de Vandières affiche encore sa superbe sur les esquisses.

 Une véritable vitrine pour la Lorraine, une prouesse technique pour un équipement partagé entre l’accueil des voyageurs et les voies à treize mètres de haut sur l’actuel viaduc.

L’interconnexion ferrée sur le sillon lorrain à Vandières modifierait complètement la géographie de l’espace régional et frontalier. Sa réalisation contribuerait à articuler le développement sur les axes Nord-Sud et Est-Ouest. La rapidité et la régularité des déplacements, notamment au regard des engorgements des routes et autoroutes et plus particulièrement de l’A31, permettraient un report route/fer facilité par la mise en place de fréquences cohérentes et cadencées entre TER et TGV.

Depuis près de 30 ans, ce projet est l’objet de nombreuses polémiques entre les élus locaux qui défendent l’actuelle gare de Louvigny, et ceux qui réclament cette gare d’interconnexion. Elle aurait pu voir le jour en 2016, après un avis favorable du Conseil d’État en 2011 et la déclaration d’utilité publique qui s’en est suivie.

Il y a aujourd’hui une nouvelle opportunité à saisir dans le cadre des futures orientations pour le réseau transeuropéen de transport (RTE-T). En effet, l’Union Européenne consulte actuellement les États membres afin d’identifier les projets prioritaires qui relèveront d’un futur financement au Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) pour la période 2021-2027. Et la gare d’interconnexion entre pleinement dans les critères d’éligibilité prévus au projet de règlement UE COM (2018) 438 final du 6 juin 2018 établissant le mécanisme pour l’interconnexion en Europe et abrogeant les règlements (UE) n°1316/2013 et (UE) n° 283/2014."

FNAUT  : Mails envoyés le 3 Décembre 2020

à M. VALENCE, Vice-Président du CR Grand EST

Monsieur le Vice-Président,

Comme vous le savez, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) se préoccupe depuis de nombreuses années du projet de gare de Vandières.

Permettez-moi d'attirer votre attention sur l'intérêt économique que cette gare pourrait présenter pour la Lorraine et la Région Grand Est.

Son positionnement à l'intersection de la LGV Est et de l'axe TER Nancy-Metz-Luxembourg permettrait d'assurer des correspondances directes entre les villes, moyennes ou grandes, de Lorraine, et le TGV-Est. La gare de Vandières est donc susceptible de renforcer la fréquentation du TER, en particulier sur les "petites lignes", donc d'augmenter les recettes de l'exploitant, de diminuer la contribution financière de la Région, et de désencombrer les routes.

Par ailleurs, la gare de Vandières faciliterait l'accès à la Région Grand Est des voyageurs, touristes ou professionnels, venant d'autres Régions françaises. Elle peut donc renforcer la clientèle des TGV intersecteurs. D'après la SNCF, 20 % environ des voyageurs TGV utilisent un TER au cours de leur déplacement en train.

Certes on observe actuellement une forte baisse de la fréquentation du train, mais cette baisse pourrait n'avoir qu'un caractère transitoire car de nombreux phénomènes peuvent engendrer au contraire une hausse de cette fréquentation dans un avenir proche : vieillissement de la population, dispersion des lieux de travail, désintérêt de nombreux jeunes pour la voiture, sans parler des contraintes pétrolières et environnementales.

Espérant avoir contribué aux réflexions sur la gare de Vandières, je vous assure, Monsieur le Vice-Président, de mes sentiments dévoués.

Jean Sivardière, vice-président de la FNAUT

A M. ROTTNER, Président du CR GRAND EST

Monsieur le Président,

Comme vous le savez, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) se préoccupe depuis de nombreuses années du projet de gare de Vandières.

Permettez-moi d'attirer votre attention sur l'intérêt économique que cette gare pourrait présenter pour la Lorraine et la Région Grand Est.

Son positionnement à l'intersection de la LGV Est et de l'axe TER Nancy-Metz-Luxembourg permettrait d'assurer des correspondances directes entre les villes, moyennes ou grandes, de Lorraine, et le TGV-Est. La gare de Vandières est donc susceptible de renforcer la fréquentation du TER, en particulier sur les "petites lignes", donc d'augmenter les recettes de l'exploitant, de diminuer la contribution financière de la Région, et de désencombrer les routes.

Par ailleurs, la gare de Vandières faciliterait l'accès à la Région Grand Est des voyageurs, touristes ou professionnels, venant d'autres Régions françaises. Elle peut donc renforcer la clientèle des TGV intersecteurs. D'après la SNCF, 20 % environ des voyageurs TGV utilisent un TER au cours de leur déplacement en train.

Certes on observe actuellement une forte baisse de la fréquentation du train, mais cette baisse pourrait n'avoir qu'un caractère transitoire car de nombreux phénomènes peuvent engendrer au contraire une hausse de cette fréquentation dans un avenir proche : vieillissement de la population, dispersion des lieux de travail, désintérêt de nombreux jeunes pour la voiture, sans parler des contraintes pétrolières et environnementales.

Espérant avoir contribué aux réflexions sur la gare de Vandières, je vous assure, Monsieur le Président, de mes sentiments dévoués.

Jean Sivardière, vice-président de la FNAUT

Alors ? On continue le combat :

- Faites signez (avec le nom et la commune - s'il vous plaît)

- Popularisez par vos réseaux sociaux

François POUTOT

4.576 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités