Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Justice et égalité pour les retraites : supprimons les régimes spéciaux à la SNCF !
Pétition

Justice et égalité pour les retraites : supprimons les régimes spéciaux à la SNCF !

Justice et égalité pour les retraites : supprimons les régimes spéciaux à la SNCF ! Pétition
93 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Philippe NOVIANT
Destinataire(s) :
Ministère de l'Economie
La pétition
Depuis le 5 décembre, l'usager SNCF est pris dans la galère. Usager, décidément, tant la notion de clientèle est dénigrée depuis des années au sein de cette entreprise.

Les raisons de ces blocages sont claires : que le salarié SNCF puisse continuer à partir en retraite à 57 ans, voire 52 ans pour les conducteurs, quand les autres partiront à 64 ans. On nous avance la pénibilité : c'est un argument FALLACIEUX ! La pénibilité n'est pas l'apanage de la SNCF, loin s'en faut. Notre système ne peut se permettre d'offrir l'âge de 57 ans pour tous ! Avancer le contraire est pur mensonge surtout considérant la productivité catastrophique de la SNCF qui n'a jamais su ce qu'était un client !

En effet, le service offert par la SNCF est déplorable : aucun respect dû à la clientèle, un nombre de directeurs battant tous les records et des conducteurs TGV payés comme des cadres de haut niveau à près de 3500 Euros / mois parfois ! CELA SUFFIT ! Oui aux régimes spéciaux mais sous couvert d'un service irréprochable ! Et de service irréprochable, nous n'avons jamais eu ! Les régimes spéciaux vont à l'encontre de la notion même d'égalité dans notre pays ! Il est donc temps d'y mettre fin !

La Cour des comptes elle-même avance le manque de productivité flagrant de l'entreprise ! Ce manque de productivité dans une boite en déficit chronique est directement payé par le contribuable !

Le train est le moyen de transport le plus économique, le plus écologique, un des plus rapides, un des plus sûrs, un des plus confortables. Ses avantages incontestables sont nombreux. Il est dès lors hors de question qu'il puisse continuer à être pris en otage par un personnel dont une large majorité est moyenne voire médiocre.

Le personnel compétent existe bien qu'il soit en minorité. Il est cependant systématiquement poussé à rejoindre la médiocrité ambiante sous couvert de solidarité. Résultat : un mal-être poussé par une schizophrénie existant entre cette solidarité malsaine et un professionnalisme décalé pouvant mener à des suicides : 56 vies gâchées, brisées depuis le début de l'année parmi un personnel motivé et brillant quand les paresseux syndiqués restent là et bien là !

La SNCF a beau jeu aujourd'hui de se prétendre service public pour amadouer le contribuable que nous sommes ! Ne soyons pas dupes ! Le service public SNCF a toujours été désastreux ayant toujours consisté à donner tous les avantages à un personnel gangrené par un syndicalisme d'un autre âge quand le pigeon-voyageur a toujours été considéré comme inutile, voire néfaste ! Oui au service public de qualité, non au service public SNCF où le personnel n'est fier que d'avoir un emploi à vie, non à servir une clientèle dont il n'a que faire !

Il n'y a qu'à entendre la majorité du personnel envoyer la faute à la Région à la moindre occasion. La Région est accusée de tous les maux. De plus, le personnel n'hésite jamais à charger ses cadres, directeurs et PDG pour se défausser et dédouaner son sens aigu de la paresse et de menfoutisme ! Il n'y aurait pas eu de drame à Bretigny ni à Strasbourg avec un personnel un tant soi peu impliqué autrement que dans la défense de son régime spécial !

Aujourd'hui, on demande à l'usager-contribuable-pigeon-voyageur d'être solidaire envers une boite dont le personnel ne l'a jamais été ! De solidarité il ne peut y avoir quand l'irrespect est exercé de la sorte !

Où est le respect quand ces grèves ne donnent quasiment jamais lieu à dédommagement ?

Où est le respect quand on ose implanter des piquets de grève et une cagnotte en descente des quais où des voyageurs descendent en ayant déjà pris une heure de retard le matin ?

Où est ce respect dans une telle provocation ?

Où est le respect quand ils se permettent de retenir tout un train quand on leur fait le reproche de ne pas afficher correctement le quai de départ en temps et en heure ?

Où est le respect quand un couple de voyageurs demande à entrer dans un train sans billet par manque de temps, que des contrôleurs leur assurent qu'ils pourront régulariser à bord sans problème et que, une fois le train parti, on change d'ambiance et on facture 2 fois 100 Euros pour fraude avérée ?

Est-ce là du respect ?

Personnellement, je me suis opposé avec virulence à ces faits entravant gravement l'intérêt général : la SNCF n'a rien trouvé de mieux que de m'assigner en justice. Résultat : une condamnation de 4 mois de prison avec sursis et 2500 Euros d'amende dont les remboursements à payer à des fainéants notoires qui, contrôleurs, entrent dans le train, s'installent en privatisant une partie d'un wagon en première pour lire tranquillement leur "France Football" favori !

L'usager SNCF paie la triple peine :

1. On subit les grèves par des retards et annulations de train en masse

2. On paie pour ces régimes spéciaux car la SNCF a le bon goût d'être en déficit chronique depuis des années. C'est au contribuable à éponger ce déficit.

3. On subit l'incompétence majoritaire de la boite par le déni de la prise en compte du bien-être de la clientèle.

Suite à ma condamnation, les choses ont empiré : le personnel qui faisait moyennement son travail ne le fait plus du tout, trop content de pouvoir avoir la chance de tomber sur moi et sur ce que je pourrais lui dire pour le forcer à bosser. Il peut, par ce moyen, porter plainte au titre du 433-5 du Code pénal où une justice aux ordres va le dédommager, tout cela payé avec l'argent du contribuable qui aura payé les avocats des plaignants ! Dès lors, qu'ont-ils comme intérêt à travailler quand ils peuvent toucher 500 balles d'un client mécontent quand ils ne font rien ?

La justice Grenobloise est devenue de fait complice de cette fainéantise aigüe ! C'est vrai que c'est quand même beaucoup plus facile de poursuivre un client mécontent au titre du 433-5 CP que de se poser la question de pourquoi on a eu 29 disparitions inexpliquées sur la Région grenobloise. On a dû attendre le meurtre atroce d'une gosse de 9 ans pour que la justice bouge ! C'est cette justice là qui me donne des leçons aujourd'hui ? Cette condamnation, je la porte comme un trophée en j'en suis plus fier que si l'on m'avait décerné la Légion d'honneur dont adorent s'affubler tous ces petits juges en chasubles étouffés par leur arrogance, leur vanité et leur suprématie.

Tous ensemble pour faire entendre notre voix, pourquoi pas en gare pour demander l'abrogation pure et simple des régimes spéciaux et, enfin, la prise en compte de la clientèle dans cette entreprise qui a toujours exercé son monopole de façon écrasante avec la complicité honteuse d'une justice aux ordres !
93 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
19 commentaires
Stephane - Le 27/12/2019 à 21:32:06
Des privilégiés qui ont la chance de pouvoir bloquer le pays comme seule guise de protection de leur périmètre... bientôt le problème sera réglé avec l ouverture à la concurrence et la possibilité de prendre des trains notamment étrangers sur nos rails
0
Florent - Le 28/12/2019 à 15:35:07
Il est intéressant d’observer la macronnerie à l’œuvre dès son arrivée, quand elle a voulu commencer par détruire les retraités du passé par la CSG et la non réindexation des pensions.
La retraite à point serait le futur mensonge abouti qui guérirait tous les maux !?
Les seuls bénéficiaires du futur seraient les fonds de pensions par un désengagement de l’Etat
Pour ne pas réévaluer les retraités avec les actifs, Macron a fait le choix malicieux de les dissocier, en perdurant le blocage de la valeur du point mais en augmentant les plafond d’indices des grades pour les actifs
Soit à ce jour 64 points perdus (d’indices majorés) me séparent des actifs de même niveau passant en retraite cette année !?
La confiance est totalement perdue dans ce prestidigitateur, sa reforme ne ressemble plus à rien. Le coût de cette tergiversation va coûter très cher au contribuable Français et rassurez-vous Macron l’idéologue ne joue pas avec son pognon car il joue avec le devenir des français !!!
0
Yves - Le 28/12/2019 à 18:30:16
Vive la grève ! J'ai donné à la cagnotte Sud-Cgt
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Justice et égalité pour les retraites : supprimons les régimes spéciaux à la SNCF !