Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales C'est avec inquiétude que nous décidons de sortir du silence, et d'exprimer notre ressenti face aux épreuves maintenues du baccalauréat : Grand oral, épreuve écrite de philosophie et face à ce 3 ème "trimestre"
Pétition

C'est avec inquiétude que nous décidons de sortir du silence, et d'exprimer notre ressenti face aux épreuves maintenues du baccalauréat : Grand oral, épreuve écrite de philosophie et face à ce 3 ème "trimestre"

C'est avec inquiétude que nous décidons de sortir du silence, et d'exprimer notre ressenti face aux épreuves maintenues du baccalauréat : Grand oral, épreuve écrite de philosophie et face à ce 3 ème "trimestre" Pétition
46 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Bacheliers 2021
Destinataire(s) :
Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse)
Emmanuel Macron (Président de la République)
Olivier Véran (Ministre des Solidarités et de la Santé)
Jean Castex (Premier Ministre )
La pétition

Chers terminales, chers parents, chers enseignants et chers membres du gouvernement,


C’est avec inquiétude que nous avons décidé de sortir du silence, et d’exprimer notre ressenti face à la conservation de l’épreuve écrite de philosophie et du grand oral.


Comment est-il possible de préparer ces épreuves sereinement entre les cours en semi-distanciels et distanciels ? Comment est-il possible d’être prêt alors que la plupart des terminales ont eu moitié moins de cours en présentiel que ce qu’ils doivent avoir normalement ?

Nous avons mis en œuvre tous les efforts possibles pour maintenir un rythme à la normal mais cela n’a pas été possible pour tous les élèves. 


La crise sanitaire a renforcé les inégalités entre les élèves et les établissements. Certains n’ont pas eu de réels cours de spécialités pendant le 1er confinement entrainant des retards de programme. D’autres ne vivent pas dans un milieu leur permettant de travailler correctement et certains n’ont même pas d’ordinateurs et internet pour faire leurs travaux, et pour faire leurs recherches de grand oral !


Nous soulevons également le fait que les 2 questions préparées pour le grand oral étaient censées être traitées tout au long de l’année, et même en fin de première. Tout au long de l’année... c’était ce que l’Éducation Nationale nous assurait. Malheureusement, la réalité est tout autre chose. Nous sommes à 2 mois de l’épreuve et beaucoup de lycéens n’ont toujours pas de questions validées par leurs professeurs, pas assez d’indication concernant cette épreuve et se retrouvent désemparés. 


Concernant la mémorisation des 2 questions, celles-ci ne s’apprennent pas au dernier moment soit à 2 mois de l’épreuve. Il faut prendre le temps d’acquérir les qualités rhétoriques du discours. Une préparation est nécessaire, mais comment peut-elle être faites correctement associer à une épreuve de philosophie qui n’a pas non plus était préparé correctement pour tout le monde à cause du distanciels ? De plus un 3 ème trimestre est à terminer (ou plutôt à commencer...) 1 mois et demie pour faire un trimestre ? Comment est-ce possible? Comment ce « trimestre »peut-il refléter le réel niveau de chaque élève sur une si courte durée, et comment peut-il être gérable de continuer à réviser nos évaluations qu’étaient censées être réalisé sur un trimestre et pas sur 1 mois et demis avec une épreuve de philosophie et un grand oral à peine préparé ? L’ensemble n’est pas gérable est met même en danger la santé mentale de vos lycéens.


Le stress de parcoursup, avec les résultats qui tomberont en plein grand oral, des concours pour les futures écoles qui auront lieu avant le grand oral, le contrôle continu jusqu’au bout. Notre santé mentale sera mise à rude épreuve avec les restrictions qui mettent notre vie en suspend depuis plus d’un an. Nous sommes dans le flou. Nos professeurs également. Nous nous sentons abandonnés par l’Éducation Nationale. 


Ce qui reste le plus frustrant c’est que personnes ne nous rassurent, et personnes ne prend réellement en compte notre détresse psychologique et notre usure. 


Nous ressentons également l’injustice vis-à-vis des élèves de terminals de l’an passé qui ont bénéficié de la totalité des épreuves en contrôle continue en ayant eu une année quasiment complète (mise à part lors du confinement de mars, alors que rappelons-nous, les terminales de cette année subissent la pandémie depuis la rentrée).


Alors pour ce faire, nous avons décidé, nous, élèves de terminales, de lancer une pétition pour exprimer notre opinion et notre inquiétude. Notre avenir est en jeu.


Monsieur Blanquer, regardez la réalité en face. Les arguments sont tous là. Les médias parlent de nous. Vous vous souciez de l’égalité éducative des jeunes mais celles-ci ne cessent de se creuser. Le Grand Oral et l’épreuve de philosophie de cette année ne peuvent se faire par manque d’informations dés le début mais surtout par manque de temps. Avec tout notre respect, nous vous invitons à revoir votre décision, qui pèse sur les bacheliers. Pensez à nous monsieur le Ministre, notre santé, notre futur.


Merci à tous les signataires pour votre soutien, merci d’avoir lu jusqu’au bout, et courage à tous les étudiants. 

46 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
10 commentaires
Ewen - Le 22/04/2021 à 23:13:00
Entièrement d'accord avec ce qui est dis
0
! - Le 23/04/2021 à 02:12:18
Je vous apporte mon soutien !
0
Le 23/04/2021 à 06:39:29
absolument d’accord !
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales C'est avec inquiétude que nous décidons de sortir du silence, et d'exprimer notre ressenti face aux épreuves maintenues du baccalauréat : Grand oral, épreuve écrite de philosophie et face à ce 3 ème "trimestre"