Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Les grands oubliés du Covid 19
Pétition

Les grands oubliés du Covid 19

Les grands oubliés du Covid 19 Pétition
11.654 signatures
Quand elle atteindra 20 000 signatures, cette pétition attirera l’attention des journalistes et sera plus susceptible de passer dans la presse.
Auteur
Auteur(s) :
Les animateurs de centre loisirs avec ou sans hébergement
Destinataire(s) :
Muriel Pénicaud (Ex Ministre du Travail)
Emmanuel Macron (Président de la République)
La pétition
Actualité(s)
SOS d'une animatrice (de centre de loisirs/écoles) en détresse !

Les animateurs(trices) ou les grands oubliés du système éducatif...

Durant cette crise, on a remercié tout le monde : le personnel soignant, les transporteurs, les éboueurs, les livreurs, les instituteurs... sans dénigrement aucun de ces professions qui méritent entièrement remerciement et respect pour avoir assuré la continuité des services dans l’intérêt de la nation...

Les animateurs parfois logés dans les même bâtiments que leur collègue de l'éducation nationale n'ont reçu aucun remerciement, aucune reconnaissance, ils n'ont été cités par personne pourtant malgré tout ils ont continué à travailler (accueil des enfants du personnel soignant) et à proposer des activités tout au long de cette crise sanitaire complexe.

Voici une pétition en faveur des animateurs, oubliés du gouvernement, présents sur leur lieu de travail depuis plus d'un mois malgré l'exposition au COVID19. On parle d'une prime pour les fonctionnaires, pour les salariés des grandes enseignes de la distribution mais qu'en est-il pour les autres ? 

Cette crise nous fait prendre conscience de la définition péjorative de ce métier souvent comparé à celui d'un gardien d'enfants; d'ailleurs les accueils de loisirs continuent d'être appelés des garderies. L'animateur est parfois assimilé à un clown dont la vocation première se réduirait à amuser la galerie. Dans l'image populaire et même malheureusement  dans certains cercles professionnels, les animateurs(trices) sont souvent réduits à faire des colliers de perles ou imprimer des coloriages.

La filière animation manque de valorisation et de moyens, alors qu’elle assure pourtant une mission de service public, celle de l’éducation populaire. Le secteur n'offre que des petits salaires, avec des temps de préparation, de réunion qui ne sont pas toujours payés et des journées fragmentées. En périscolaire, après l'accueil matinal de 7 h 30 à 8 h 30 il y a une coupure jusqu’au temps du déjeuner et après une autre coupure jusqu'à 16 h 15  après les cours, pour finir à 18 h 30.

Le paroxysme pour le pauvre animateur c'est le fameux et très respectueux: contrat d’engagement éducatif (CEE). Ce dernier déroge sur plusieurs points au droit du travail. Sur son site, le gouvernement détaille : «La rémunération par jour de l’employé ne doit pas être inférieure à 2,2 fois le montant du SMIC horaire, soit au moins 21,74 €.» Bien loin du SMIC horaire des contrats classiques, donc. Grâce au CEE un animateur peut être payé 2.50 euros/ la journée sans que ça ne choque personne... Même s’il faut admettre que c’est ce contrat qui pérennise les actions de bon nombre d’association d’éducation populaire et permet à des milliers d’enfants d’aller en vacances, nous pensons qu’il peut et doit être revalorisé. 

Cher parent devenu par la force des choses (président, ministre, préfet, député, Maire…), au delà d'accueillir et consoler vos enfants le matin quand vous partez au travail, manger avec eux en leur apprenant à couper leur viande, à se servir de l'eau tout seul, parfois changer leur vêtement quand ils ont des petits accidents tout en restant bienveillants...Nous contribuons à faire d'eux des citoyens sociables, tolérants… Tout comme le tout premier animateur Socrate, nous les encourageons sans jamais les rabaissés à trouvé leur place au sein du groupe et ainsi à affirmer leur singularité. 

Être animateur bien plus qu'un engagement requière un minimum de compétences comme pouvoir écrire un projet d'animation qui répond aux objectifs pédagogiques précis, faire passer des messages écologiques, des messages de vivre ensemble, apprendre aux enfants à gérer leurs émotions et les conflits dans la cour de récréation, amener les enfants vers l'autonomie en utilisant la méthode qui correspond à chaque d'eux, passer des heures à préparer des séances d'animations qui ont du sens, gérer des cas d'harcèlements, faire de l'individuel dans le collectif, être attentif aux besoins des enfants, le tout en respectant toujours la ligne éducative et citoyenne.

Malgré la diversité des profils et des secteurs d’intervention, les animateurs militent pour une cause éducative dans le cadre d’un travail qui implique de connaître les besoins de la population, de s’assurer de sa satisfaction en développant des activités socioculturelles. Avec des visées éducatives et sociales, l’animation se présente comme un métier relationnel qui vise la promotion le brassage et la mixité sociale, qui favorise l’autonomie et de nouvelles formes d’apprentissage.
Promoteurs de pédagogies nouvelles, les animateurs accordent de l’importance aux ressources de leur public et impulsent des logiques  participatives et de prises de responsabilité. 

 En dépit d’une instabilité de l’emploi, de salaires jugés insuffisants et d’un manque de reconnaissance institutionnelle, nous continuons d'avoir une bonne perception de notre métier. Bien que l’animation ne soit pas un long fleuve tranquille, nous vivons notre métier  avec un certain bonheur. 

Au delà d'une revalorisation de notre métier nous demandons juste de la RECONNAISSANCE.

11.654 signatures
Signez avec votre email
Quand elle atteindra 20 000 signatures, cette pétition attirera l’attention des journalistes et sera plus susceptible de passer dans la presse.
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
666 commentaires
Amandine - Le 27/05/2020 à 15:27:04
C’est quelque chose qui me touche personnellement, bien que je ne travail pas actuellement dans l’animation.
Je suis diplômé de l’animation, je sais dans quelles « conditions » ont est amenés à travailler parfois (souvent), ainsi que les rémunérations..
Malheureusement les animateurs sont ceux que l’ont oublis souvent et pas qu’en cas de Covid..
6 0
Le 27/05/2020 à 14:17:02
C'est dévalorisant ce qui arrive aux animateurs... Je milite pour un peu plus de reconnaissance...
5 0
Le 27/05/2020 à 15:26:41
Pkoi pas nous on a bossé au confirment . Pour garde les enfants des soignants
5 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Les grands oubliés du Covid 19