64 909 788 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Social

Signez la pétition

Déjà 376 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour la création d'un abonnement spécifique des Distribus transfrontalier

Pour la création d'un abonnement spécifique des Distribus transfrontalier

Auteur : Catherine Bregere

Créé le 30/11/2017  

À l'attention : de M. Hubert Vaxelaire et Alain Girny, de la Communauté de Communes des Trois Frontières-Saint-Louis

Pour la création d'un abonnement spécifique Distribus transfrontalier et contre l'explosion délirante des tarifs pour les déplacements France-Suisse !

Les usagers des lignes de bus Distribus 603, 604, 607 et 608 ont récemment appris qu’une hausse très importante des tarifs de transport pour les déplacement France-Suisse va prendre effet le 10 Décembre 2017.



Cette hausse s’élève à environ 300% !


A partir de cette date, un simple aller-retour France-Bâle Schifflände coûtera 5.60 € sans abonnement.


Jusqu’alors, le coût de l’abonnement annuel était de 310 €, soit 26 € par mois.

Désormais, les usagers quotidiens devront payer environ 90 € par mois en prenant la carte annuelle INFLEX, avec une moyenne d’un aller-retour par jour, 5 jours par semaine, et sinon 91 € par mois avec l’abonnement Distribus. Aucun abonnement annuel n’est proposé par Distribus, forçant ainsi les usagers réguliers à acheter l’abonnement Suisse qui s’élève à 1000 CHF.



On nous informe que cette hausse des tarifs est liée, et en partie justifiée, par la mise en place d’une nouvelle ligne de tram 3 reliant la gare de Saint-Louis à Bâle. On nous informe que la TNW a exigé l’alignement des tarifs français sur les tarifs suisses. On nous demande presque de nous réjouir, car certains de ces abonnements incluent l’utilisation partielle ou entière des réseaux TNW !


Merci beaucoup, mais :



  • Premièrement, les usagers quotidiens des lignes 603 (Village-neuf-Bâle), 607 (Kembs-Saint-Louis-Bâle) et 608 (Bartenheim-Allschwil-Bâle) n’utiliseront pas, ou rarement, ce nouveau tram. Les usagers du bus 604, pour certains trop éloignés de cette nouvelle ligne, n’en verront guère le bénéfice non plus.



  • Deuxièmement, les usagers de Saint-Louis, Kembs, Village-Neuf, Huningue et autres villes voisines, qui vont au travail chaque jour à Bâle, sont donc indirectement forcés à acheter un abonnement annuel à 1000 CHF, alors qu’ils n’utilisent uniquement que les lignes Distribus. Rappelons que les lignes 603, 604 et 607 ne desservent que 4 arrêts de bus dans Bâle.


Pourquoi contraindre alors des usagers non utilisateurs du réseau TNW à payer le même prix que les usagers de ce réseau ?


L’annonce de ces nouveaux tarifs a pris les usagers de court, et surtout aucune consultation avec eux n’a été engagée.


A l’heure où de nombreuses villes en France proposent la gratuité des transports en commun (telles Vitré (Ille-et-Vilaine), Issoudun (Indre), Mayenne (Mayenne), etc), il apparaît contradictoire de demander aux citoyens de limiter leurs déplacements en voiture, et parallèlement d’augmenter de façon exorbitante les tarifs des transports en commun, pénalisant ainsi des usagers au comportement vertueux.


Nous comprenons que la situation est complexe puisqu’elle implique deux pays frontaliers. Néanmoins, nous nous interrogeons sur le déroulement des négociations entre les responsables du service transport à Saint-Louis Agglomération et de ceux du réseau suisse. Comment nos représentants locaux ont-ils pu accepter ces nouveaux tarifs ? Connaissent-ils si peu nos besoins ?Pourquoi ne nous ont-ils pas plus défendu ? Se sont-ils montrés faibles durant les négociations ?


Ainsi, nous, les usagers des lignes Distribus 603, 604, 607 et 608, qui utilisons quotidiennement ce transport pour aller au travail :



  • ne nous opposons pas formellement à une hausse des tarifs, mais réclamons qu’elle soit modérée et en adéquation avec le service ! Comment une hausse de 300% peut-elle être justifiée ? Par exemple, les usagers des lignes 603, 607 et 608 vont-ils désormais bénéficier de plus de bus par heure ? De bus le dimanche ? Le personnel Distribus, en particulier les chauffeurs, va-t-il être rémunéré de façon équivalente aux salariés du réseau suisse ? Si tel était le cas, nous nous en réjouirions, mais en doutons fortement !



  • réclamons la création d’un abonnement Distribus en fonction des zones utilisées. Cet abonnement sera ainsi en adéquation avec les besoins de chacun des usagers. Encore une fois, il est tout bonnement incroyable que les usagers ne prenant qu’exclusivement les lignes Distribus se voient contraint de payer les mêmes tarifs que les usagers du réseau TNW ! Quelle en est la logique et surtout, où est la justice ?


Nous soulignons que nous condamnons les incivilités à l’égard des chauffeurs et personnels de Distribus, qui évidemment ne sont en aucun cas responsables de cette hausse délirante des tarifs.