Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Coup de balai sur le fonctionnement des EHPAD. Réinventons la maison de retraite de demain !

Pétition : Coup de balai sur le fonctionnement des EHPAD. Réinventons la maison de retraite de demain ! Pétition

Coup de balai sur le fonctionnement des EHPAD. Réinventons la maison de retraite de demain !

70.838 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif des familles
Destinataire(s) :
Notre Président Monsieur Emmanuel Macron et au Directeur de l'ARS
La pétition
Actualité(s)

Il existe un véritable scandale entre le coût d’une maison de retraite et les pensions ! (La part qui incombe aux familles est scandaleuse : les factures sont 2, 3, 4 ,5 voire jusqu’à  6 fois plus élevées que le montant de certaines retraites !)


Seulement 39 % des personnes âgées sont capables de payer leur maison de retraite et 25 % sont obligées de vendre leur patrimoine. D’autres, selon la loi, n’ont d’autre recours que de demander, honteusement, une participation financière à leurs enfants… voire à leurs petits enfants ! 87 % des Français sont pour un plafonnement du coût des maisons de retraite, 47 % des Français attendent une aide des pouvoirs publics concernant la dépendance… et vous ?


Il existe un véritable scandale entre le coût d’une maison de retraite et les soins dispensés ! (Il est intolérable qu’elles ne soient pas des havres de paix et de bien-être, dédiés aux personnes âgées dépendantes)


L’équipe de soins est souvent en sous-effectif, et plus grave, l’absence d’empathie, la banalisation des actes (toilettes rapides, « nourrissage ») sont la porte ouverte à toutes formes de maltraitance insidieuse, sournoise (irrespect, abandon, manque de soins, brusqueries, déni de l’humain...)


Nos élus, les politiques, les institutions sont parfaitement au fait de ces scandales ! (les grèves de personnels, leurs témoignages, ceux des familles ont fait la une des médias !)


Ils ne peuvent plus se prévaloir de l’omerta, se cacher derrière le mensonge, comme ceux qui, lors de la dernière guerre mondiale, avaient assuré « ne rien savoir » des traitements infligés aux juifs : ce serait une nouvelle grande indignité pour notre pays !


Le bien vieillir doit être une priorité absolue !


En veillant sur celui de nos aînés d’aujourd’hui, nous protégeons déjà les aînés de demain :


Réclamons l’allègement de la facture mensuelle par une participation des grands groupes qui aujourd’hui dilapident les deux tiers de leurs bénéfices au profit de leurs actionnaires !


Réclamons la nomination, en nombre suffisant, d’intervenants motivés et formés à s’occuper humainement des résidents !


Signer cette pétition c’est signifier au Directeur de l’ARS (Agence Régionale de Santé) qu’il y a urgence à donner un coup de balai sur les fonctionnements actuels des EHPAD : pour un meilleur accompagnement des résidents, pour un coût de séjour qui ne fragilise plus le budget des familles, voire ne brise leur équilibre.


Signer cette pétition c’est signifier à Monsieur Emmanuel Macron, notre Président, qu’il y a urgence à diminuer le « reste à payer » des familles, déjà très participatives par le jeu des impôts divers élaborés par les gouvernements successifs (taxes insidieuses, hausse de la CSG... etc.)


Nous tous aimerions pouvoir léguer un peu de notre patrimoine, acquis par notre travail, à nos descendants… plutôt qu’aux actionnaires des EHPAD !



Puisque l’union fait la force : signons !... Et faisons signer autour de nous !


Consulter notre site web : 7 années vécues en EHPAD


Le 19/04/2020

Chers Signataires,

Dans les Ehpad et les autres structures médico-sociales, le virus du Covid-19 fait des ravages...

Chaque jour, les décès de résidents de maisons de retraite, liés au coronavirus, se multiplient.( 21 résidents décédés dans un Ehpad de Cornimont (Vosges),14 à l'Ehpad de Sillingy (Haute-Savoie),  12 dans celui de Mauguio (Hérault), 25  dans celui de Thise (Doubs), 16 à Saint-Dizier (Haute-Marne), ainsi qu'à l'Ehpad Rothschild à Paris, 17 à l'EHPAD de la Verpillière ( Isère)... au 18/04: 8138 décès! ... bilan non exhaustif,  hélas...

Peut-être y a -t-il parmi vous, chers signataires, des familles subitement et douloureusement endeuillées du fait de la pandémie: à toutes, je présente aujourd'hui mes sincères condoléances.

Comment a-t-on pu en arriver là?  là, à cette hécatombe de décès de nos aînés,  nos parents?

Si le ministère de la Santé se contente d'indiquer "qu'une application est en cours de développement  pour permettre un suivi quotidien de la mortalité, dès lors qu’un Ehpad ou un autre établissement médico-social a signalé au moins un cas suspecté d’être infecté par le SARS-CoV-2 survenu dans l’établissement", nous, familles, pouvons répondre à la question:

Depuis deux ans notre pétition tente d'alerter les autorités dirigeantes (toutes nos mises à jour leur sont adressées !) sur le manque de moyens, maintes fois déploré par les personnels de résidences EHPAD...

C'est précisément ce manque de moyens et de vigilance (absence de formation continue  des équipes ?) qui  ont induit des prises de risques  conduisant à la propagation du virus:
exemple: dans un Ehpad francilien, à la suite de l'interdiction des visites, une tablette a permis des interactions virtuelles par Skype...sauf que celle-ci passait de résidents en résidents, sans être désinfectée!

autre exemple : certains établissements du grand Est ont continué d'accueillir de nouveaux résidents malgré l'épidémie déclarée! rentabilité! à défaut d'humanité on fait du fric, encore et encore!

Je suis en colère! ... et nous le sommes tous:  plus d'un tiers des  Ehpad de  France  est officiellement contaminé ! contaminé avec un risque de  propagation exponentielle, dans une population fragile, de ce virus tueur!

Mais notre gouvernement  est un attentiste : il attend que les événements de terminent avant d'agir! (il promet maintenant de l'argent aux hôpitaux? ... un retournement qui le positionne de façon à en retirer des avantages dans le futur !)  mais c'est maintenant, tout de suite, que les EHPAD ont besoin de considération!

Changer le regard, réinventer le fonctionnement des maisons de retraite est plus que jamais une  "urgence absolue": les ravages  Covid en donnent, quotidiennement, la triste et affligeante preuve...

alors:  ACTION Monsieur le Président , Mesdames et Messieurs les Ministres !

si "Le passé est immuable, le présent n'est assorti que de perte et de regret seuls les jours à venir sont susceptibles d'apporter de la lumière " - Marcus Crassus.

(nous ne lâcherons rien!  armés de la même volonté et du même courage que cette soignante: https://www.youtube.com/watch?v=vg_cMwYftLs  )

Cordialement à tous.
Jean-Jacques Ferreira

 




Le 24/03/2020

Chers signataires,

L’État n’a jamais traité la question de fond, celle du personnel dans les EHPAD.

A plusieurs reprises notre pétition a été adressée à  Monsieur Macron à Madame Buzyn : des accusés de réception nous ont été adressés en retour ...

Dans le contexte que nous vivons, nos dirigeants félicitent le corps médical, l'encouragent, le remercient.
S
ans la pandémie, cela serait pathétique ! Que vont devenir nos anciens dans les EHPAD, que vont devenir tous les soignants dont ils dépendent ?

Manque de masques, de gels, de test de dépistage de personnel ...

Nos dirigeants en voulant faire des économies ont dramatiquement aggravé la situation, avec un tel manque de moyen il n'est plus possible de faire face.

Ce ne sont plus seulement nos anciens qui sont concernés, mais l'ensemble des français. Nos soignants ainsi que toutes les personnes qui oeuvrent pour nous, le font sans protection. Ils ne sont pas de la chair à canon !

Dans ce contexte, notre pétition semble dérisoire mais cependant tout à fait d'actualité. Un pays qui ne prend pas soin de ses anciens va au déclin. En fait tout est étroitement lié. Il y aura un avant et un après covid-19. Il y aura des comptes à rendre. Diffusez notre pétition car nous devons retrouver nos vraies valeurs qui sont le respect de l'autre et la solidarité.

Cordialement à vous tous.

Jean-Jacques Ferreira

 


Le 11/02/2020

Chers signataires,

En août 2016 j'ai déposé une plainte auprès du Procureur de Lyon pour les maltraitances subies par mon épouse défunte. Mais rien n'a bougé, ce sera sans doute un dossier classé sans suite… Nos institutions, nos politiques excellent dans l'art de l'inertie et la pratique de l'usure qui découragent afin que les personnes abandonnent leurs requêtes, lasses de ne jamais être entendues.

En fait tout est fait pour bloquer les situations.

Ne baissons pas les bras, continuons à agir, a informer sur les conditions de fin de vie de nos anciens. Ne soyons plus à la merci de ce système d'une grande indignité.

Aidez nous à diffuser davantage notre pétition, car il faut que nous ayons le choix de notre fin de vie ; notre pays et ses institutions sont incapables de nous l'assurer dans la dignité.

Bien cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira


Le 04/07/2019

Chers signataires,

Pour la troisième fois, au nom du Comité, sur https://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/  et  https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/article/ecrire-a-la-ministre  j'ai adressé le mail suivant à  Monsieur Macron à Madame Buzyn :
 
Monsieur le Président, Madame la Ministre,
Le Comité des Familles, et tous ceux qui le soutiennent (53.980 signatures sur la pétition "Coup de balai sur le fonctionnement des EHPAD. Réinventons la maison de retraite de demain !" en moins d'un an ,  espèrent toujours une réponse gouvernementale qui validerait leurs revendications ...

Doivent-ils “entendre vos onze mois de silence” comme un joker de l'indifférence ... sur un sujet de grande urgence ?

Les vieux en EHPAD, les vieux que nous serons demain, méritent votre considération!

C'est pourquoi nous espérons encore que, pendant vos vacances, vous preniez le temps de vous pencher sur le vécu des familles et des résidents en relisant:
https://www.mesopinions.com/petition/social/coup-balai-fonctionnement-ehpad-reinventons-maison/46663 et les mises à jours successives

Respectueuses salutations


Deux accusés de réception m'ont été adressés en retour... restent à venir les ACTIONS!
 
Cordialement à tous.
Jean-jacques Ferreira


Le 30/06/2019

Notre volonté à tous, familles et amis de résidents, est donc que le vivre en EHPAD soit le plus confortable possible pour nos aînés, pour le personnel soignant, et que le  patrimoine familial ne soit plus dilapidé au seul bénéfice des grands groupes régisseurs et de leur actionnaires: les pouvoirs publics tardent à donner le "coup de balai"?  ne lâchons rien ! signer la pétition c'est bien, participer au changement c'est encore mieux!

"il faut que...yaka..." sont  des paroles qui dédouanent un peu trop facilement ...
AGISSONS!
OSONS dire et publier ce qui nous bouleverse , nous choque !
Soyons nombreux à interpeller, à consigner tout dysfonctionnement insupportable : un ensemble de petits éléments accumulés conduisent toujours à quelque chose d'important.

La canicule en EHPAD par exemple...
Certes, le ministère des solidarités et de  la santé nous brandit fièrement son fameux Plan Bleu : "mis en place du 1er juin au 15 septembre 2019, il est destiné à prévenir et à lutter contre les conséquences sanitaires d’une canicule"... avec une énumération de  consignes du type  "rafraîchir les personnes âgées à l’aide de brumisateurs, les hydrater tout au long de la journée ou veiller à ce que les volets soient baissés, mais il faut surtout prendre le temps de discuter avec elles, afin de détecter une éventuelle confusion, signe de déshydratation".
MAIS aucune dotation supplémentaire n'est allouée : aucun financement pour la mise en place de ce  plan qui grève le budget des établissements, aucun moyen humain supplémentaire non plus !

La climatisation de nombreux EHPAD  frise le zéro: exemple, une unique pièce pour  67 résidents...et certaines chambres sont exposées plein sud avec un maigre voilage, un store tissu qui ne se déroule plus, et un  double rideau plastifié dit anti-feu...mais très mal-odorant au soleil!

Ces périodes de chaleur vont être désormais récurrentes: il faut obtenir au plus vite tous les moyens d' y faire face !


Encourager les proches à rapprocher les visites n'est pas la panacée, mais peut fortement aider à révéler une déshydratation, à solliciter une prise en charge immédiate: je l'ai vécu samedi dernier, en allant déjeuner avec Julie, une résidente amie de 91 ans.

Je l'ai trouvée sur son lit, mollement étendue , le teint grisâtre... à table, je l'ai incitée à boire...mais le repas se révéla bien vite comme étant "de trop" ....il  fallut  la remonter urgemment en chambre:  elle n'avait plus aucun tonus musculaire, ne tenait plus  la position assise, était incapable de communiquer, était très désorientée...
J'ai alors appris  avec stupéfaction qu'elle était rentrée la veille, d'une hospitalisation de 48h "pour déshydratation avérée"!...

Supposons que, canicule aidant, je n' honore pas notre rendez-vous mensuel? (je déjeune chaque dernier samedi du mois avec Julie, eu égard à l'empathie qu'elle avait pour mon épouse aujourd'hui décédée : elle est une amie chère à mon coeur depuis 2010, et je suis officiellement son référent au sein de l' EHPAD )
qui ? et surtout quand ? aurait-on  constaté la récidive de  déshydratation et le malaise de de Julie ?
le personnel était en sous-effectif flagrant...Julie n'était pas sous surveillance ... (aurait-elle dû bénéficier d'une réhydratation sous-cutanée?...je ne suis pas médecin! )
Pour "lutter contre les conséquences sanitaires d’une canicule" , il lui fut  alloué samedi un petit ventilateur "brasseur d'air" en complément de quelques "pschitt"de brumisateur: un mieux être temporaire, éphémère...

Mes craintes sont, que dans les jours qui viennent, Julie ne décède , déclarée "victime de la canicule de 2019"...


Monsieur Macron, Madame Buzyn, pour légiférer en pleine connaissance des faits et des lieux, plutôt  que disserter, extrapoler sur le fonctionnement des EHPAD, dans une salle  climatisée, ou autour d'un table de restaurant haut de gamme (lui aussi climatisé !) venez-donc débattre du "coup de balai" en immersion dans un de ces établissements pour personnes âgées à l'heure du repas de midi : au  menu ? touffeur extrême,  personnel en sous effectif (d'où manquements et  lenteurs dans le service qui ajoutent à l'inconfort...)

Quoi !  Vous n'avez pas envie d'une merguez sur-épicée et sur-cuite ?  et  par 30 °/ 32 ° dans la salle de restauration ?
Mais vous y viendrez un jour!  et contraints et forcés si vous ne faites rien aujourd'hui pour que les choses changent : les jeunes d'aujourd'hui sont déjà les vieux de demain!

Cordialement à tous
Jean-Jacques Ferreira


Le 26/06/2019

Bonjour à tous,

Pour ceux qui ne l'aurait pas entendue sur France Info, je vous livre un résumé de "Canicule: 15 ans après", interview-message de Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) :

"Nous sommes dans une situation extrêmement tendue dans l'ensemble du secteur de l'aide aux personnes âgées. Ce qui a progressé depuis la canicule de 2003, c'est la compréhension de la part des Français que la chaleur peut tuer: il y aura moins de morts qu’en 2003 car tout le monde est plus vigilant désormais, mais il y aura quand même des morts, et c'est parfaitement inacceptable!

Les pouvoirs publics disent qu'ils diffusent de l'information, qu'ils préviennent, et qu'après, les professionnels devront mettre les bouchées doubles. Mais ils ne peuvent pas mettre les bouchées doubles, parce qu'ils les mettent déjà au quotidien (la Caisse nationale d’assurance maladie reconnaît que les professionnels sont épuisés).
C'est ça qui est très dangereux pour l'ensemble des personnes âgées de notre pays.

L’État n’a pas traité la question de fond, celle du personnel: dans une pièce climatisée, on n’enfourne pas de la viande!
Il faut du personnel pour accompagner ces hommes et ces femmes dont certains ont des troubles cognitifs, et avoir plus de temps à passer auprès de chacun!

Nous avons fait grève l'an dernier avec l'ensemble des organisations syndicales. À la suite de ça, le président de la République a lancé un grand débat sur la question de l'aide aux personnes âgées... il a missionné un haut-fonctionnaire qui a fait la synthèse de tous les échanges entre les familles, les professionnels, les experts, les médecins, les directeurs, les salariés…
Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut plus de professionnels pour accompagner les personnes quand elles sont âgées, à domicile ou en établissement.
Mais la France est en retard à ce niveau-là, ce qui fait qu'on ne s'occupe pas bien au quotidien des personnes âgées, dans les maisons de retraite et dans les services à domicile.

Il faut faire en sorte de rattraper notre retard profondément et définitivement:
Nous demandons dès 2019 la création de deux postes dans chaque établissement et dans chaque service à domicile, dans l'immédiat, pour commencer à rattraper le retard : soit 40 000 postes au total. Ça coûte 1,5 milliard d'euros et 1,5 milliard, on peut le trouver, les pouvoirs publics en ont l'obligation.

Il faut que le gouvernement agisse!  (si  Emmanuel Macron n'est pas responsable de 30 ans de retard,  il est responsable des solutions à apporter aujourd'hui)

Chaque Français aime ses vieux, c'est globalement la France: mais  trop souvent l'État français n'a pas aimé pas ses vieux!"

bon été à tous, malgré tout:
Ne sortez pas aux heures chaudes de la journée, faites des siestes, buvez  suffisamment d'eau même si vous n'avez  pas soif, rendez-vous  dans des lieux frais et...continuez à diffuser notre pétition! (53.681 signatures au 24/06)
crdlt
JJF 

Le 26/04/2019

Chers signataires,

Ayant dépassé le seuil des 50 000 signatures nous adressons un nouveau courriel à notre président, Monsieur Emmanuel Macron.

Un courriel similaire est envoyé à Madame Agnès Buzin, Ministre des Solidarités et de la Santé, ainsi qu'à Monsieur Jean-Yves Grall, directeur général de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes :

 Le Collectif des familles du Rhône et de l’Isère n'est certes pas parisien: mais, provincial ou pas, il est parfaitement lisible sur la toile!

Non seulement il se voit (https://www.mesopinions.com/petition/social/coup-balai-fonctionnement-ehpad-reinventons-maison/46663) mais on entend sa voix:

pour preuve, sa pétition initiée le 7 août 2018, qui  a rallié en à peine neuf mois, plus de  50 000 signatures !

50.839 voix s'élèvent aujourd'hui avec la sienne pour réclamer un bien vieillir en EHPAD!

Il ne manque à cette "chorale" Monsieur le Président, que votre voix pour que présent (celui de nos aînés résidents actuels) et futur (nous serons résidents un jour!) chantent en harmonie :

la "partition"du Collectif, celle d'Anne-Sophie Pelletier, de Jean Arcelin, de Patrick Pelloux, de Frédéric Pommier, de Mathilde Basset et de tant d'autres...vous ne pouvez plus feindre de ne pas les entendre!

Vous n'avez pas répondu à notre premier courrier Monsieur le Président : devons nous "entendre votre silence" comme une marque de profond  mépris ? ou pouvons-nous encore espérer une réponse et un réel engagement ?


" Une civilisation où les personnes âgées n’ont pas de place porte en elle le virus de la mort " ( 4 mars 2015, audience générale du pape François) : il n’y a pas que Notre Dame qui soit à rebâtir !

 
Nous vous prions  d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre très haute considération.

Pour le collectif des familles.



Bien cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira


Le 19/04/2019

Qui a dit que la France ne s'occupait pas de ses vieux ? que les politiques, les institutions, et les grands groupes, cultivaient sans aucun scrupule le "Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal " en suivant la métaphore bien connue des "Trois Singes" ...

Aurions-nous donc communiqué, transmis de fausses informations par le biais de notre pétition ?

Parce qu'aujourd'hui, force nous est de reconnaître que l'état et les grands groupes ont du coeur, que  les cordons de leur bourse ne sont pas plus noués que leur  poches ne sont vides quand il s'agit se secourir une dame âgée!

Cette Dame venait tout juste de fêter ses 855 ans quand un incendie embrasa sa charpente, que sa flèche haute de 93 mètres s'effondra...

La mobilisation fut immédiate : notre président s'en félicita (« cette capacité de nous mobiliser et de nous unir pour vaincre.Il nous revient de changer cette catastrophe en occasion de devenir meilleurs que nous ne le sommes»)
Il y eut même une mobilisation internationale!

Et dans les heures qui suivirent, un afflux vertigineux de dons : près d'un milliard d'euros de dons (pour l'essentiel des dons provenant de grandes entreprises ou de fondations privées) et l'engagement de l'état français !

"Cherchons l'erreur"?
Notre Dame est une très vieille dame qui mérite d'être choyée au même titre que nos aînés: tous nous appartiennent, tous représentent un véritable trésor, tous sont de notre patrimoine ...de pierre comme d'humain.

Un milliard d'euros de dons...

Sans nous insurger contre cette générosité " sélective", nous ne pouvons que déplorer une fois de plus le manque de moyens accordés à d'autres causes, tout autant importantes et urgentes que celles des "vieilles pierres"...

Si on peut trouver des dizaines de millions en 24h pour reconstruire Notre-Dame, il est certainement possible de débloquer encore d'autres millions en faveur d'une urgence sociale! ("nous mobiliser et de nous unir pour vaincre"!)

Si, comme a lancé Mgr Chauvet,  "On ne peut pas abandonner cette vieille dame qui a 855 ans !" n'abandonnons pas pour autant ceux qui vivent (ou survivent) en EHPAD!

 Alors, bien que Notre Dame brûle, continuons à  propagander la vraie question :

"Quels moyens sommes nous prêts à mettre en oeuvre pour faire en sorte que nos anciens aient une fin de vie décente" (Marc Geiger et Jean Ancelin 17/04/2019 https://www.france.tv/france-2/ca-commence-aujourd-hui/881583-maison-de-retraite-du-manque-de-moyens-a-la-maltraitance.html2)

Cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira

 


Le 20/03/2019

Réinventer le fonctionnement des EHPAD?

Des solutions concrètes existent, et elles nous sont livrées  en conclusion du  livre- témoignage  de Jean Arcelin :"Tu verras maman, tu seras bien" ( ed XO document)

Jean Arcelin est un ancien directeur d'EHPAD  qui au terme de trois ans d'activités (forcenées!) à la tête de deux Ehpad sur la Côte-d’Azur, se voit contraint de démissionner , épuisé par un trop-plein d'émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition: un récit plein de tendresse, mais aussi glaçant de vérité!

Un ouvrage de poids : pour la première fois un directeur témoigne!

Un ouvrage révélateur:

du pouvoir ses grands groupes gestionnaires ces "entreprises qui, par souci d'économie, laissent " nos vieux " trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d'attention"...

du pouvoir de l'état de  légiférer et de contrôler "L’État payeur(..) doit multiplier les contrôles des dépenses de l’argent public, sans se limiter à l’analyse des documents comptables fournis par les groupes, rédigés de manière habile, avec des commentaires dictés, souffrant quelques variantes, en se rendant sur le terrain, de jour comme de nuit, pour découvrir la réalité des EHPAD, de leurs moyens et des effectifs réellement présents, bulletins de salaire à l’appui".

Un témoignage riche d'enseignements (pour ceux qui doutaient encore!), MAIS  porteur d'espoirs!

Merci  et bravo Mr Arcelin d'avoir combattu, et d'inciter encore à combattre,  pour que notre  société ne soit plus complice d'enterrer vivants "nos vieux" et ceux que nous serons un jour...

Cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira


Le 13/02/2019

Vieillir devrait être une chance!

Un enfant sur deux qui naît aujourd'hui pourra devenir centenaire...mais leur vieillesse sera-t-elle digne d'être vécue?

En France, la société française n'aime pas les gens âgés...

L’état mise donc sur la solidarité familiale inespérée pour ne pas creuser "le trou de la Sécu", en prônant le maintien à domicile:

présenté comme une alternative à la maison de retraite, moins coûteux, plus personnalisé il se révèle en fait n'être qu'un  odieux "miroir aux alouettes"!

ne manquez pas d'écouter (ou de réécouter! ) l'édifiante émission : "Faut-il garder mamie à la maison? (replay disponible jusqu'au 09/03)!

https://www.france.tv/france-3/pieces-a-conviction/880643-faut-il-garder-mamie-a-la-maison.html


il faut que cesse toute forme de maltraitance institutionnalisée: n'oublions pas que nous sommes les aînés de demain!

Bien cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira

Le 05/02/2019

Bonjour à tous et à toutes, 

Mathilde Basset
, une toute jeune infirmière de 25 ans, que vous avez sans aucun doute vue et entendue à maintes reprises dans les médias est l'auteure de "J'ai rendu mon uniforme" paru aux éditions du Rocher :

Un témoignage bouleversant ! une description sans fard, de la vie des résidents et des soignants en EHPAD !

J'ai eu, en le lisant, le sentiment de revivre tout ce que j'ai vu, tout ce que j'ai entendu, pendant ces années où mon épouse a vécue en maison de retraite: 

à lire et à faire lire sans modération !

Bien cordialement à tous.

Jean-Jacques Ferreira

 


Le 19/12/2018

Afin de terminer l'année dans une semi-légèreté, voici ''le laboureur et ses enfants'' de Jean de La Fontaine… version 2019 !

 

Travaillez, prenez de la peine,

Ce sont les fonds qui manquent le plus.

Un bon travailleur, sentant sa retraite proche,

Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.

Ne comptez plus, leur dit-il, sur quelqu'héritage.

Que pourraient vous laisser vos parents.

Le coffre fort sera vide au dedans…

Vous ne savez pas pourquoi ? Oui, c'est un bel outrage :

Impôts divers et CSG nous sommes à bout : pompés !

 

Ajoutez à tout ça quelques années subies

En maison de retraite surfacturée… après ma mort

Vous aurez beau creuser, fouiller, bêcher, nulle place oublier :

Où le fisc passe et repasse,

Où les lobbies de l'or gis vous retournent les poches,

Deça, delà, partout… au point qu'en rien de temps

Vous voilà sans argent, mendiant de vos enfants !

 

Combien le père fut sage

De leur montrer avant sa mort

Qu'une vie à travailler ne suffit plus maintenant à  assurer

Une fin de vie digne… libérée de tous soucis financiers !

 

À tous de joyeuses fêtes de fin d'année.

Bien cordialement.

Jean-Jacques Ferreira


Le 06/12/2018

Bonjours à toutes et à tous, 

Chers signataires,

Vous êtes plus de 3300 à avoir enrichi votre signature d'un commentaire, certains nous ont même confié par mail des témoignages (voire des dossiers fournis !) sur le  (mal) vécu  d'un parent ou d'un ami vivant en EHPAD : soyez -en tous remerciés ! (pour le moment nous nous contentons de tout  archiver...)

Nos élus, et les responsables d'institutions sont, hélas, restés sourds à nos sollicitations, à nos envois divers... mais nous ne restons pas inactifs !

C'est pourquoi je suis porteur aujourd'hui, d'une information (validée par un responsable de la vie en établissement du Grand Lyon) qui sera un cadeau de Noël pour certains d'entre vous :

« toute personne ayant été hébergée dans une structure pour personne en situation de handicap (PH) avant ses 60 ans, ou dont le taux d'incapacité au moins égal à 80% a été reconnu avant ses 65 ans  est exonérée de récupération de l'aide sociale à son décès pour la part de succession revenant à ses parents, à son époux ou épouse, ou à ses enfants, ou enfin à la personne qui en a assumé la charge effective et constante »

voici la liste complète des "structures" concernées :
  • FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé)
  • FV (Foyer de Vie)
  • MAS (Maison d’Accueil Spécialisée)
  • ESAT (établissement et Service d’Aide par le Travail)
  • PH (80% au moins d’incapacité) admis en LONG SEJOUR sur dérogation d’âge de la MDMPH (- 60 ans)
  • PH (80% au moins d’incapacité) admis en EHPAD sur dérogation d’âge de la MDMPH (- 60 ans)
  • IME (instituts médicaux éducatifs)
  • Foyer d’hébergement PH
  • Foyer appartement ou domicile collectif pour PH
  • Accueil de jour PH
  • Service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS)
  • Service d’accompagnement médico-social de l’adulte handicapé (SAMSAH)
  • Accueil familial PH
  • Accueil temporaire PH

Joyeuses fêtes de Noël à tous !

Bien cordialement.

Jean-Jacques Ferreira


Le 21/10/2018

Chers signataires,

Fin août, ainsi que nous vous le demandions à tous, toutes régions confondues,  le Comité des Familles a donc invité  son député de région (en l'occurrence Mme la Députée de la 10 ème circonscription de l'Isère) à lire notre pétition...

J'aurais aimé, aujourd'hui, vous faire part de son intérêt: hélas...

Mais, ayant appris mardi, l'existence de son site facebook, ou qu'elle s'y présentait comme une personne "de transmission": "La parole de la circonscription est portée jusque dans les ministères !", je me suis empressé, au nom du Comité des Familles, d'aller glisser dans sa boite aux lettres la version imprimée de la pétition (portant  le nombre de signataires) que nous   considérons être "une démarche simple et efficace pour s'orienter vers la mise en place d'une solution durable!".

Cette nouvelle sollicitation de nos élus trouvera-t-elle un écho? Mme la Députée sera -t-elle fidèle à ce qu'elle écrit, et promet? :
"L'intégralité de ces questions est publiquement disponible sur la page qui m'est dédiée sur le site officiel de l'Assemblée Nationale :
http://www2.assemblee-nationale.fr/deput…/fiche/OMC_PA719882
Les réponses apportées par les ministères y seront publiées au fur et à mesure. Je continuerai de porter la voix du Nord-Isère !"
 
Recevrons-nous une réponse significative émanant du premier ministre ? (connecté sur "Change.org" https://www.change.org/p/sauvons-celles-qui-sont-encore-vivantes/responses/41521, sans doute l'est-il aussi sur "mes 0pinions.com")

Une réponse, (id celle  adressée à Mme Muriel Robin) qui validerait notre pétition et signerait l'engagement du gouvernement: «Cette campagne, « Coup de balai sur le fonctionnement des EHPAD», en appelle à la responsabilité individuelle et à la mobilisation collective.. (...) L’indifférence n’est pas une option .Mais notre détermination est totale et nous ne lâcherons rien (...) les Françaises et les Français le méritent.(...)Vous avez raison, il y a urgence!. »

Bien cordialement à vous tous.

Jean-Jacques Ferreira

Le 11/10/2018

Chers signataires,

Merci pour vos mails d’encouragement et vos témoignages !  Il ne nous est pas possible de répondre individuellement à chacun, mais nous conservons précieusement vos courriels.

Vous êtes nombreux à nous rapporter les coûts exorbitants de « votre » EHPAD, mais « pas que » : derrière le problème financier se cache un problème humain encore plus scandaleux, celui de la maltraitance, une maltraitance à l’échelle nationale ! un scandale sanitaire pour notre pays !

C’est pourquoi nous souhaiterions, aujourd’hui, élargir notre propos initial en constituant un dossier sur le sujet... dossier déjà bien renseigné par les démarches initiées à titre personnel par certains d’entre nous, mais hélas restées sans suite :

*Signalements au Ministère, aux différentes institutions... tous aux abonnés absents ! (ou pire, quand l’un répond ... nous découvrons que son enquête, loin d’être inopinée, est annoncée au Directeur de l’établissement deux mois avant ! -copie du courrier à l’appui-)

 * Courriers adressés à notre président Emmanuel Macron, courriers adressés à son épouse : restés lettres mortes, méprisées...

Il nous faut absolument trouver le moyen de raviver toutes les plaintes individuelles, de les réactualiser par leur nombre : le Collectif des familles du Rhône et de l’Isère est un début... il a besoin d’une suite !

Devons-nous créer un « livre noir », collecteur nos dossiers mis en commun ?  Où, à l’instar des Pyramides de chaussures, les entasser sous les fenêtres de nos dirigeants pour qu’enfin ils mesurent la hauteur du scandale ?

Voilà ce que nous inspirent vos mails d’encouragement, vos témoignages, vos combats qui ont pour seul objectif une fin de vie digne pour nos aînés.

Qu’en pensez-vous ?

Bien cordialement à vous tous.

Jean-Jacques Ferreira


Le 02/10/2018

Chers signataires,

Notre pétition a bien été envoyée à l’adresse de notre Président Monsieur Emmanuel Macron... mais quelle assurance avons-nous qu’il en ait pris connaissance ?

En effet, le hasard du témoignage de Mr François Hollande sur l’affaire Jacqueline Sauvage (téléfilm du 01/10 sur TF1) nous apprend que le secrétariat préposé au courrier de l’Élysée ne rend compte qu’une fois par mois au Président, et surtout, ne retient principalement que les affaires qui ont un « volume de papier important » !

Alors, si les 43 548 signataires d’aujourd’hui adressaient une copie de la pétition à Monsieur le Président de la République, Palais de l’Élysée, 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris... que d’enveloppes à décacheter ! quel « volume de papier important » ! 

À vous de juger.

Bien cordialement à tous.                    
Jean-Jacques Ferreira


Le 24/09/2018

Chers signataires,

« Envoyé spécial » a mené une enquête sur les maisons de retraite : un constat plus qu’alarmant !

Cliquez pour voir le replay du reportage d’envoyé spécial

Il vous reste un petit mois pour voir ou revoir l’excellent (hélas) reportage de l’équipe d’Élise Lucet traitant du quotidien des EHPAD privées :
Un reportage dur, révoltant dont il est difficile d’imaginer que sa diffusion n’ait pas de conséquences !
Des témoignages si accablants qu’un des deux plus grands groupes de propriétaires et gestionnaires de maisons de retraite, a tenté d’en bloquer la diffusion : heureusement en vain, le tribunal de grande instance de Nanterre ayant jugé  qu’il n’y avait pas lieu à référé.
Outre les situations de détresse que  nous avions déjà constatées, les toilettes et les soins bâclés (manque de personnels), la maltraitance sous toutes ses formes, « envoyé spécial » ouvre le dossier des prix et révèle le scandale du  « poste alimentaire » : 4,22 euros par jour !...Alors qu’à l’autre bout de la chaîne, les grands groupes mis en cause dans ce reportage s’engraissent au propre comme au figuré !

Un bémol : dans une interview donnée à « Télérama », la journaliste enquêtrice Julie Pichot  s’étonne que les familles soient " tétanisées à l’idée de parler quand leurs proches sont encore dans les EHPAD. Elles craignent des répercussions, voire des représailles sur eux. J’ai cherché des groupes de familles qui se révoltaient un peu et, là encore, je n’en ai pas trouvé beaucoup. En fait, les familles ne sont réellement prêtes à parler que lorsque leur parent est décédé. C’est plus facile pour eux. «

l’émission a ouvert une large brèche dans la façade des EHPAD : profitons -en ! osons parler !


cordialement Jean-Jacques Ferreira


Le 29/08/2018 :

Bonjour à tous,

Une omission dans le libellé du 24 août :
(...) faut-il passer par les médias ? Faut-il… ? toutes vos idées sont les bienvenues ! une adresse pour contacter le collectif : ferreira.Jean-Jacques@orange.fr

D'autre part, pour soutenir cette pétition, afin qu’elle débouche sur un  débat sur le financement des séjours et sur la vie en  EHPAD, n'hésitez pas à interpeller vos députés >> leurs coordonnées sur : http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/departements.
Manifestez vous auprès de l' ARS (agence régionale de santé) de votre région !
(adresse postale sur https://www.ars.sante.fr/)

N'oubliez pas de mentionner le lien : 
https://www.mesopinions.com/petition/politique/coup-balai-fonctionnement-ehpad-reinventons-maison/46663
ainsi que le site web :  7 années vécues en EHPAD

Faites part de vos démarches et de leur résultat ( ferreira.Jean-Jacques@orange.fr ) afin que nous puissions monter un dossier des actions entreprises. Ceci contribuera à  requérir  des pouvoirs publics " le coup de balai" que nous attendons tous ! 

Bien cordialement à vous

Jean-Jacques Ferreira


Le 24 août 2018 :

Notre pétition, déposée le 7 août, est aujourd'hui bénéficiaire  de plus de 38 000 signataires !

Plus de 2200 lecteurs ont pris le temps, ou ont trouvé là  l'occasion de s'exprimer sur le sujet.

Alors merci à tous avoir corroboré d'un clic, ou d'un témoignage à nourrir cette pétition !

Mais ne nous reposons pas sur nos lauriers: il faut aller encore plus loin ! dénoncer c'est une chose, obtenir gain de cause sera , nous le craignons, long ...

Les courriers, et l'intégralité du texte adressés à  l'ARS  et à la présidence sont, à ce jour, restés lettres mortes : faut-il passer par les médias ? Faut-il… ? toutes vos idées sont les bienvenues !

Pour mémoire, notre site " 7 ans en EHPAD " (tout en bas de la pétition) n'illustre que trop "bien"  la triste et sinistre réalité des maisons de retraite d'aujourd'hui… il est donc impératif de rester mobilisés !

Bonne journée à tous
Avec nos remerciements renouvelés.

Le collectif des familles.

70.838 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
5.163 commentaires
Jacques - Le 14/05/2020 à 16:20:23
Parce qu'il y a longtemps que ce grave problème du coût d'une maison de retraite est beaucoup trop élevé par rapport à la moyenne du montant des retraites payées en France. Un vrai scandale et des sociétés du genre Korian devraient être rayées de la carte. Un Epahd ne doit pas payer de dividendes, elle doit couvrir ses frais!!!! Point. A nos ministres d'agir par un décret.
2
Isabelle - Le 10/05/2020 à 17:07:48
Mon père a subi des maltraitances par négligence dans un établissement privé appartenant à un groupe qui fait des bénéfices record. Atteint de la maladie d'Alzheimer, personne ne lui donnait à boire dans la journée. Gravement déshydraté en continu malgré notre présence tous les soirs, il est devenu grabataire et s'est couvert d'escarres en qq semaines.
Aucune prise en compte de la douleur pour les soins d'escarres...
Déni et agressivité des responsables lorsque les familles signalent les dysfonctionnements.
Un choc pour nous, dont nous ne nous remettons pas.
Un scandale couvert par l'administration. l'ARS prévenue n'a même pas daigné répondre.
2
Jocelyn - Le 31/05/2020 à 23:21:14
Ma grand mère est en EHPAD et je ne l'ai pas vue depuis trois mois. J'ai peur qu'elle se laisse mourrir parcequ'elle ne peut plus accéder à ce qui la racroche à la vie, le contact avec ses proches. Après un avc l'ayant rendue dépendante, elle n'a jamais pu retourner chez elle. Et depuis le mois de mars, nos contacts sont limités. Je ne me vois pas faire mon deuil et me pardonner à moi-même le fait de ne pas la revoir. J'ai la sensation de la laisser mourrir seule mais je suis impuissant.
Jocelyn.
2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs