66 648 120 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Social

Signez la pétition

Déjà 30.412 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : NON au contrôle technique à 400 points !

NON au contrôle technique à 400 points !

Auteur : Josianne Guichet

Créé le 04/01/2018  

À l'attention : de l'Assemblée Nationale

Le contrôle technique obligatoire en France pour les voitures d’occasion de plus de 4 ans va encore évoluer et devrait passer de 124 points à 400 points à compter du mois de mai 2018.


Une forte augmentation du coût de ce contrôle est à craindre. Actuellement facturé entre 50 et 80 euros, il est possible de voir le prix fortement augmenté au regard de l'allongement de la durée de l'examen et des responsabilités accrues qu'assument les professionnels. Aujourd’hui, la contre-visite (après réparation) est souvent gratuite voire très peu facturée : elle va devenir payante.  


 Le délai de deux mois accordé à l'issue d'une contre-visite va passer à vingt-quatre heures dans certains cas. Le véhicule sera même complètement immobilisé dans certains cas (liste de 146 défauts jugés intolérables). Juste le temps d’aller déposer sa voiture dans un garage !


Les véhicules anciens, même parfaitement entretenus, n'ont que très peu de chance de le réussir (fuites d'huile, réglage électrique des rétroviseurs, points de rouille, etc). Ce sont encore les foyers les plus modestes qui vont souffrir. Combien vont pouvoir changer régulièrement leur véhicule ?


Et que deviendront tous les garagistes qui réparent et entretiennent majoritairement ce type de véhicules ?


La portée d'un tel renforcement du Contrôle technique sur le nombre de blessés et de tués sur les routes reste à démontrer. De nombreuses études montrent que le critère de l'état mécanique du véhicule de tourisme arrive très loin dans les causes d'accidents mortels derrière ceux du comportement du conducteur (vitesse, alcoolémie, fatigue, somnolence) et de l'état des infrastructures.


REFUSONS CE CHANGEMENT !