64 913 743 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Social

Pétition : contre le projet hôpital, patients, santé et territoire

Signez la pétition

Déjà 100 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

contre le projet hôpital, patients, santé et territoire

Auteur : Sud Santé section Emile Roux

Créé le 23/10/2008 - Fin le 23/10/2009

À l'attention : Madame le ministre de la Santé

APPEL à la population

Depuis de nombreuses années, les hôpitaux de l’Assistance Publique de Paris subissent des plans d’économies qui se traduisent par une dégradation de l’offre de soins.
Les fermetures de lits, les regroupements de services, allongent les délais de prise en charge des patients.
Non au démantèlement de l’AP-HP, Oui à un vrai service public de santé

Le projet de la direction générale de l’AP-HP prévoit de passer de 38 hôpitaux à 13 avec pour conséquence la réduction de milliers d’emplois et la disparition de services, de consultations alors que les délais de rendez vous sont déjà trop longs.

Il est prévu de regrouper par exemple l’hôpital Trousseau (12ème) et Robert Débré (19ème), 2 hôpitaux de pédiatrie . Lequel sera fermé ?

Déjà l’AP-HP a fermé des centaines de lits de longs séjours, que le secteur privé lucratif s’est empressé d’ouvrir à des tarifs prohibitifs pour la population.

Après avoir fait payer les malades (franchises, forfaits hospitaliers, déremboursements), on demande aux hôpitaux de faire des économies alors que depuis 10 ans, les plans d’économies se succèdent.

Le financement des hôpitaux par la Tarification à l’Activité, oblige à multiplier les hospitalisations courtes et bien rémunérées.
Pour réaliser ceci, un seul moyen : trier les patients (les moins malades, les plus jeunes), ceux qui ne coûtent rien et qui rapportent ! C’est la pratique du secteur privé.

Or l’hôpital, et c’est sa fierté, accueille tous les patients, quelle que soit leur pathologie. C’est pourquoi les recettes du privé ne peuvent s’appliquer au secteur public qui plus est, forme les personnels de santé (médecins, infirmières, para-médicaux)

Tous les hôpitaux publics sont aujourd’hui en déficit, l’AP-HP après avoir subi un plan d’économie de 240 millions d’euro, se retrouve avec cette nouvelle réforme budgétaire à devoir encore faire 300 millions d’euros d’économie.

Le regroupement n’a pas de cohérence médicale ni sanitaire, il obéit à ce plan d’économie imposé par le ministère de la santé et son nouveau projet de loi « hôpital, santé, patients, territoires ». L’hôpital subit sa 19ème réforme, les personnels souffrent de plus en plus et les patients ne sont pas mieux soignés.

L’hôpital a besoin des moyens nécessaires à ses missions de service public, comme il a su les assumer lors des différentes crises sanitaires.

Cette « nouvelle réforme » a pour but de briser l’unité de l’AP-HP, plus grand groupe hospitalier européen, qui est une référence mondiale en matière de recherche médicale, de soins, de formation des professionnels

Vous avez besoin de nous, nous avons besoin de vous

Ensemble patients, hospitaliers, élus pour sauver l’hôpital !

Rien ne justifie la remise en cause du droit à la santé et aux soins pour tous. Il y a urgence, comme les autres services publics, l’hôpital public est aujourd’hui en danger.

N’hésitez pas à informer vos élus, à prendre contact directement avec le Maire, à écrire vos témoignages. Tous ensemble, nous trouverons les moyens de défendre les hôpitaux de l’Assistance Publique.

Signez et faites signer cette pétition.

Adressez des messages à la Direction Générale de l’AP-HP, au ministère de la santé, au Maire de Paris pour dire :

NON au PLAN DE DEMANTELEMENT DES HOPITAUX DE L’ASSISTANCE PUBLIQUE DE PARIS
OUI au MAINTIEN DE L’UNICITE DE L’AP-HP, de ses 38 Hôpitaux et de l’ensemble de leurs structures
POUR des MOYENS SUFFISANTS afin d’as