Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Contre le pillage alimentaire dans les hypermarchés en période de crise !
Pétition

Contre le pillage alimentaire dans les hypermarchés en période de crise !

Contre le pillage alimentaire dans les hypermarchés en période de crise ! Pétition
26.978 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Olivier Ducos
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
La pétition
Actualité(s)
Tout comme moi, en pleine période de crise du coronavirus, vous souhaitez que la Nation soit soudée et solidaire !

Tout comme moi, vous avez subi, dès les premiers jours de la crise, le pillage des denrées alimentaires dans les supermarchés et hypermarchés : plus de pain, plus de lait, plus d'œufs, plus de conserves, plus de pâtes, plus de riz…

Tout comme moi, vous voulez dénoncer les pratiques honteuses et irresponsables de ceux qui prennent plus qu'ils n'ont besoin, les caddies surchargés, les rayons vidés des denrées alimentaires les plus nécessaires.

Tout comme moi, vous croyez qu'en période de crise il faut plus de partage, de solidarité et de fraternité. Où est donc la nécessité de céder à une panique irrationnelle ?

Tout comme moi, vous n'admettez pas que le plus fort ou le plus malin agisse pour son seul profit au détriment des plus faibles et des plus démunis.

Alors, il faut légiférer en cas de crise et permettre à chacun de s'approvisionner avec modération et raison.

Si vous êtes d'accord avec ça,  voici la lettre que j'ai préparée à l'attention d'Emmanuel Macron, Président de la République,  qui partira sans délai.

Signez pour que ça change !

Je vous en remercie toutes et tous.

Olivier

Contenu de la lettre que j'adresserai à Monsieur Emmanuel Macron :

" Monsieur le Président,

Chaque crise, dont l’actuelle crise du coronavirus, nécessite pour son règlement non seulement les efforts conjugués de nos dirigeants et responsables politiques, mais aussi les efforts, la coopération, le civisme et la solidarité de chacune et de chacun d’entre nous. C’est bien pour cela que vous-même, comme vos prédécesseurs, nous tenez régulièrement informés, nous rassurez et nous appelez à nos devoirs de citoyens responsables et disciplinés.

Pourtant, comme vous le savez, en des circonstances exceptionnelles, le civisme et la solidarité ne sont pas l’affaire de tous. Chaque crise voit apparaître des comportements et des attitudes égoïstes, irresponsables, irrespectueuses, honteuses et inciviles qui nuisent à sa bonne gestion.

Comme lors de chaque circonstance grave pour la Nation, de nombreuses personnes se ruent dans les rayons des hypermarchés et des supermarchés, cédant à une panique irrationnelle, faisant un véritable razzia sur tout ce qui peut être vital, provoquant si nécessaire insultes, incivilités, désordres, voire bagarres. Vous avez vous-même constaté qu’à chaque crise pouvant avoir un impact sur la vie quotidienne de nos compatriotes, nombreux sont ceux et celles qui prennent d’assaut les denrées alimentaires, surtout celles de première nécessité comme le pain, les pâtes et le riz, les conserves, le lait, les œufs… Alors que les magasins continuent de rassurer leurs clients sur leurs réapprovisionnements et le non-fondé de leur attitude, certains vident de nombreux rayons pour leur seul profit. Non seulement ils empêchent de nombreuses personnes de pouvoir normalement s’approvisionner, mais ils constituent souvent des stocks très largement supérieurs à leurs besoins réels, à leurs capacités de conservation et de consommation. Le risque porte autant sur le gaspillage alimentaire que sur la privation pour d’autres personnes, notamment les plus démunis et les plus fragiles. C’est une attitude dangereuse, indigne et condamnable, vous en conviendrez.

Je vous écris aujourd'hui pour protester contre ces pratiques et pour vous demander d’agir au plus vite, pour maintenant et pour le futur.

Je souhaite que ces actes qui se manifestent au détriment de l’égalité et de la fraternité cessent et soient condamnés. Nul ne peut se prévaloir de sa liberté pour l’accomplir aux dépens d’autrui, surtout lorsque les circonstances exigent plus d’ordre, plus de respect et plus de solidarité les uns envers les autres.

Je souhaite que le gouvernement réunisse en table ronde les différents acteurs de la grande distribution alimentaire pour déterminer des règles de savoir-vivre et faire voter des lois justes et adéquates pour faire appliquer des consignes strictes et contraignantes en cas de crise majeure. Chacun doit pouvoir s’approvisionner avec modération et avec raison pour ses besoins et ceux de ses proches. Je crois que vous devez agir pour que le plus fort ne prenne pas au plus faible. Chacune et chacun devraient être rappelés à ses devoirs : respecter la liberté de chacun, avoir le souci de l’égalité et du partage équitable, avoir un sens aigu de la solidarité et de la fraternité. Il faut pour que cela fonctionne que les professionnels de la grande distribution soient solidaires de la démarche, se voient obligés à des contrôles et à faire appliquer la loi et les règles élémentaires de civisme en cas de force majeure. Il en va également pour ces professionnels de l’alimentation de leur image éthique et responsable auprès de leurs clients.

Comme la plupart de mes compatriotes, je n’ai nul besoin que l’on me rappelle les règles de la loi universelle qui nous fait agir toujours pour le bien commun. Néanmoins, nous ne sommes pas tous égaux en conscience des principes fondamentaux du vivre ensemble. Comment peut-on tolérer que des personnes se battent pour un paquet de pâtes ou de café ? Comment peut-on tolérer que des personnes achètent, précédant tout le monde, des quantités absurdes de denrées dont le partage permettrait à tous de traverser ces périodes de crise plus sereinement et plus humainement ? Malheureusement, sans sanctions efficaces, les comportements ne changeront pas lors d’une autre crise.

C’est pour ces raisons que j’ai décidé de rendre publique cette lettre et de la soumettre à pétitions. C’est un devoir légitime que de vous interpeller sur ce sujet et d’utiliser pour cela un système de démocratie participative parce que nous sommes tous concernés. À l’heure où vous nous demandez à tous de faire des efforts et des sacrifices, certains espèrent négliger ou oublier leurs devoirs en profitant des circonstances et de leur liberté pour agir égoïstement au détriment des autres. Ce n’est plus tolérable et vous devez agir fermement contre ces méthodes. Notre République ne saurait accepter ou tolérer ces pratiques indignes d’un pays démocratique qui se veut un modèle de liberté, d’égalité et de fraternité.

Je vous remercie pour le temps que vous aurez consacré à me lire et espère beaucoup de votre réaction.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en mon entier dévouement.

Très sincèrement. "
26.978 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
2.336 commentaires
Carole - Le 18/03/2020 à 12:31:17
Les humains sont fous
0
Philippe - Le 18/03/2020 à 12:33:50
Il est inadmissible qu'il n'y ait pas des quantités maximum par client. Dans un supermarché près de chez moi, quelqu'un est parti avec 80 kg de pâtes !
0
Luc - Le 18/03/2020 à 12:34:36
Il est absolument pitoyable de voir tous ces gens âgés pour la plupart qui ne travaillent pas, piller les supermarchés, avec un égoïsme à vomir. Stocker de la nourriture au risque d'en jeter la moitié ou de manger des pâtes et du riz pendant des semaines. Einstein avait bien raison quand il disait que la bêtise humaine est infinie.
Il est temps de recadrer les choses, non ?
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Contre le pillage alimentaire dans les hypermarchés en période de crise !