Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Contre l'instauration du couvre-feu sur l'ensemble du territoire de l'Ile-de-France

Contre l'instauration du couvre-feu sur l'ensemble du territoire de l'Ile-de-France Pétition

Contre l'instauration du couvre-feu sur l'ensemble du territoire de l'Ile-de-France

44 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Citoyens de la grande couronne d'Ile-de-France
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
Jean Castex (Premier Ministre )
Thierry Coudert (Préfet de Seine-et-Marne), Jean-Jacques Brot (Préfet des Yvelines), Eric Jalon (Préfet de l'Essonne), Amaury de Saint-Quentin (Préfet du Val-d'Oise)
La pétition

Suite aux annonces du Président de la République et du Premier Ministre les 14 et 15 octobre 2020, décrétant l’état de couvre-feu dans huit métropoles françaises et sur l’ensemble de la région Ile-de-France à compter du 17 octobre 2020, nous demandons à ce que le périmètre de la zone de Paris soit réduit de toute urgence (petite couronne ou à défaut unité urbaine de Paris), pour l’ensemble des raisons suivantes :



  • Cela constitue une double injustice :

    • Pour les huit autres zones, le couvre-feu ne se réduit qu’aux métropoles ou agglomérations. Le couvre-feu en Ile-de-France est le seul à intégrer des zones rurales et à ne pas se limiter à l’agglomération parisienne.
    • Au 16/10/2020, on dénombre 16 départements français dans lesquels le virus circule davantage qu’en Seine-et-Marne par exemple, et qui ne subissent aucune restriction particulière… l’Ile-de-France n’est pas non plus la seule région à souffrir de tensions hospitalières, de nombreux départements français ont des taux d’occupation de lits en réanimation similaires (en Occitanie et Rhône-Alpes-Auvergne notamment)


  • Au 16/10/2020, jour d’instauration du couvre-feu, les départements de la grande couronne d’Ile-de-France (77, 78, 91, 95) sont simplement classés en « zone alerte ». Là encore, il s’agit des seuls territoires non classés en zone « alerte maximale », ni même « alerte renforcée », à subir ce couvre-feu, ce qui a d’ailleurs provoqué la stupéfaction des habitants et professionnels de ces départements.
  • Le fait de confiner de nuit une région aussi vaste (12 000 m²), centre névralgique des axes de circulation français, pose de gros soucis en matière de circulations de transit notamment. De nombreux automobilistes, traversant l’Ile-de-France pour se rendre d’un point A à un point B, seront obligés d’effectuer un détour d’une centaine de kilomètres pour éviter la zone de couvre-feu.
  • Les professionnels de la restauration, du monde du spectacle et du domaine du sport sont plus vulnérables en zone rurale que dans les métropoles, du fait d’une clientèle beaucoup moins importante. Beaucoup d’entre eux ne se remettront pas de cette mesure.
  • Les zones rurales concernées par le couvre-feu d’Ile-de-France sont déjà plus touchées par le chômage et la précarité que les métropoles. Ce couvre-feu accentuera encore davantage ces problèmes.
  • Le couvre-feu a été instauré essentiellement pour éviter les soirées festives. Néanmoins, les contaminations dans la sphère privée, dont elles font partie, représentent environ 10% des contaminations au Covid-19. Confiner une région si vaste pour un résultat a priori si faible est un non-sens. En outre, ces soirées festives (étudiantes notamment) se déroulent souvent dans des habitations privées, débutent tôt dans la soirée et finissent au petit matin ! Le couvre-feu ne les empêchera pas de se tenir. Par ailleurs, ces soirées festives (étudiantes le plus souvent) se tiennent essentiellement dans les grandes villes et les métropoles. Les zones rurales d’Ile-de-France sont peu concernées par ce sujet.
  • L’instauration du couvre-feu semble impliquer la fermeture des salles de sport et des piscines (les risques de contaminations sont extrêmement faibles dans ces dernières du fait du traitement de l’eau par le chlore). Or, le sport renforce considérablement les défenses immunitaires et constitue un parfait allié contre le virus. A une période où le sport en extérieur devient compliqué en raison des intempéries, de nombreuses personnes seront obligées de cesser leurs activités sportives, augmentant leur vulnérabilité.

Pour l’ensemble de ces raisons et notamment pour des raisons d’équité et d’égalité de traitement des citoyens français, nous vous demandons, Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Messieurs les Préfets des départements de Seine-et-Marne, des Yvelines, de l’Essonne et du Val-d’Oise, de restreindre le périmètre de la zone de couvre-feu dans la région Ile-de-France, pour le réduire à la stricte métropole de Paris (petite couronne ou unité urbaine), comme c’est le cas pour les autres métropoles françaises.
44 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
17 commentaires
François - Le 18/10/2020 à 10:08:59
D’accord sur ce qui est cité comme point indiquant que la Seine et Marne ne devrait pas dans sa totalité être sous couvre-feu
3
Pascale - Le 18/10/2020 à 15:29:34
Et les transports en commun dans Paris ? Mesure Incohérente et complètement inutile, laissons vivre, respirer au lieu de nous enfoncer psychologiquement
2
Antoine - Le 18/10/2020 à 20:59:53
Tout à fait les campagnes d'île de France n'ont aucune raison d'être concernée par cette mesure !
3
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs