Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions sociales Des contrats stables pour les chargés de cours des Ecoles Européennes !
Pétition

Des contrats stables pour les chargés de cours des Ecoles Européennes !

Des contrats stables pour les chargés de cours des Ecoles Européennes ! Pétition
2.263 signatures
Quand elle atteindra 5 000 signatures, celle pétition sera plus susceptible d’atteindre son destinataire.
Auteur :
Auteur(s) :
CNE - ACV PULS
Destinataire(s) :
Board of Governors of the European Schools, BOG, Mr. Beckmann, Mr. Karoly, Mr. Pala, Mr. Depret.
La pétition

Nous demandons que nous, les chargés de cours, soyons enfin respectés comme des professeurs à part entière de l’Ecole Européenne avec un contrat de travail stable !


Lorsque nous sommes engagés comme chargés de cours on nous promet un emploi stable et de qualité. Mais la réalité est autre, et nos conditions de travail s’avèrent être bien moins stables que prévu.


Chaque année, les Ecoles Européennes font un appel aux pays membres de l’Union Européenne afin que ces pays puissent envoyer des professeurs détachés.


Mais lorsqu’un professeur détaché arrive, le nombre de périodes d’un ou de plusieurs chargés de cours est modifié. Ainsi, chaque année certains collègues perdent plus de la moitié voire toutes leurs heures à la suite d’un détachement ou d’une réorganisation, y compris quand un professeur détaché arrive en cours d’année.


Officiellement, nous avons le droit de refuser des changements dans notre nombre d’heures. Mais « refuser » ces changements, en pratique, c’est prendre le risque d’être licencié. Ce n’est donc pas un vrai choix. On doit alors signer un avenant au contrat pour officialiser notre accord, mais c’est surtout une façon de fermer toute discussion.


C’est l’épée de Damoclès qui est au-dessus de notre tête. Car les changements installés et imposés par notre direction sont des changements fondamentaux qui nous empêchent de pouvoir organiser notre vie privée :


·         Le nombre d’heures de cours est variable chaque année :


-          Chaque année nous devons réorganiser notre vie privée : prévoir plus ou moins de jours de crèche pour un enfant ; changer nos enfants d’école car ils ne peuvent pas rester à l’École Européenne, puisque le nombre de périodes influencent les frais de scolarité.


-          Notre rémunération change en fonction du nombre d’heures travaillées. Quand on perd des heures, on perd du revenu. Comment pouvons-nous nous organiser pour payer un loyer ou emprunter ? Comment pouvons-nous recalculer correctement le montant annuel des pensions alimentaires pour les enfants en cas de divorce ?


-          La déclaration ONSS (pensions, chômage,…) varient selon le nombre d’heures. De ce fait, après une carrière ou même quelques années à l’École Européenne, la pension et/ou le chômage seront réduits.


-          Chercher un travail à côté d’un temps partiel qui peut changer à n’importe quel moment est très difficile, voire impossible. Aucun employeur n’accepte quelqu’un qui pourrait disparaitre d’une année à l’autre ou d’un mois à l’autre. Par ailleurs, les emplois du temps en tant que tels ne permettent souvent pas de combiner un contrat à l’École Européenne avec un autre temps partiel.


·         Nous avons signé un CDI, mais même en CDI nous pouvons être licenciés si un professeur détaché est envoyé dans notre département. Ils ont priorité sur les heures à attribuer, bien que nous fassions le même travail et que nous soyons aussi compétents. Dans les faits, nous n’avons pas de véritable CDI, mais un contrat de remplacement sans fin, nous mettant dans une situation précaire


Nous avons été engagés pour des compétences spécifiques (native speaker, diplôme ou doctorat spécifique, expériences (internationales) antérieures…) et nous avons été évalué positivement par l’inspection pédagogique. Mais nos compétences et les évaluations positives n’ont pas d’importance dans cette discussion. Le détaché a priorité. Nous demandons donc qu’à travail égal, nos conditions d’emploi et de rémunération soient les mêmes.


Nous, signataires de cette pétition, chargés de cours, employés, professeurs détachés et parents d’élèves, nous demandons une stabilité contractuelle et une transparence sur les droits des chargés de cours à l’École Européenne, à savoir en priorité :          


·         Un véritable CDI = stabilité contractuelle avec une garantie de notre nombre d’heures


·         Des informations et la clarté nécessaires relatives à nos droits en tant que travailleurs en Belgique/dans le pays

2.263 signatures
Signez avec votre email
Quand elle atteindra 5 000 signatures, celle pétition sera plus susceptible d’atteindre son destinataire.
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
213 commentaires
Nicolas - Le 26/05/2021 à 12:45:45
Parce qu'il est inacceptable qu'au sein d'une structure européenne la charte sociale européenne n'y soit pas respectée !
3 0
Le 22/06/2021 à 23:36:33
I believe the main problem is not the fixed contract or not it is the one third retirement in the end. Also the conditions that are less favourable in case of work accident. The insurance is a complementary one. The treatment received in case of accident and illnesses. Good teaching goes with decent conditions. La garderie pays more than local contrats there is a problem then on how we consider the education we want to offer to the UE Students if garderie is considered more important than teaching and teaching qualifications. A lot could be done to improve the teaching quality giving equity
2 0
Le 01/06/2021 à 07:35:06
À travail égal, conditions égales !!!
1 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions sociales Des contrats stables pour les chargés de cours des Ecoles Européennes !