57 658 728 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Social

Signez la pétition

Déjà 7.861 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Agissons contre les rodéos motos, les incivilités et la délinquance à Montreuil !

Agissons contre les rodéos motos, les incivilités et la délinquance à Montreuil !

Auteur : Collectif Quartier La Noue-Clos-Français Montreuil

Créé le 08/07/2016  

Mise à jour de la pétition

À l'attention : de M. Bessac, M. Di Martino, M. Galli, M. Hammadi, Mme Pécresse, M. Troussel

"Nous sommes apolitiques et humanistes. Notre pétition défend le vivre ensemble. C'est pourquoi les commentaires racistes, xénophobes, ne partageant pas ces valeurs, ou dépassant le cadre de la dite pétition ne seront pas tolérés."

RODÉOS, DÉLINQUANCE ET INCIVILITÉS À LA NOUE/CLOS- FRANÇAIS


Initiative: Collectif Quartier La Noue/Clos-Français.

Destinataires: MM. Bessac et Di Martino, Maires de Montreuil et Bagnolet, M. Ahmadi, député de Seine-Saint-Denis, M. Galli, Préfet de Police, Mme Pécresse, Présidente de la Région Île-de- France, M. Troussel, Président du Conseil Général de Seine-Saint- Denis.

Pétition transmise à Médiapart, Reporterre, le Parisien.
Twitter
Facebook

Une situation explosive et inacceptable

Plus de 4000 habitants, vivant à La Noue, cité située à quelques centaines de mètre à peine du centre de Montreuil, subissent depuis plusieurs années :

- Rodéos incessants sur scooters, quads, motos de trail, notamment rues des Clos Français et Joliot Curie, axes bordés d’écoles, crèche, commerces et habitations.

- Attroupements diurnes et nocturnes, destruction d’équipements, pollution des espaces publics par des dépôts d’ordures.

- Trafic de stupéfiants : proximité de la Capsulerie à Bagnolet, plaque tournante majeure de la région parisienne.

- Incendies de voitures, explosions de pétards voire de mortiers, notamment lors des fêtes de fin d’année et du 14 juillet.

- Irrespect de toute autorité, atteintes à des services vitaux d’urgence : caillassage de la police, des pompiers et des ambulanciers, voir vol d’ambulances.

Conséquences:

Nuisances sonores insupportables, mise en danger des riverains dont des enfants, entraves à la circulation des bus et voitures, désintégration de la vie de quartier. Toutes les catégories d’habitants sont victimes, sur tous les plans : social, professionnel, sanitaire, économique, immobilier, et sont stigmatisées. Cette situation a été dénoncée par courrier depuis 2013 et en conseil de quartier aux différentes autorités compétentes.

Des mesures très insuffisantes:

1. M. Lehrer, Préfet Adjoint de Paris, reconnait les nuisances causées par les rodéos et invoque les difficultés liées à la configuration du quartier et aux course-poursuites. Il indique néanmoins une « nette amélioration de la situation ». Or l’aggravation est incontestable.

2. M. Bessac, maire de Montreuil, indique avoir pris un arrêté contre l’achat de pétards le 14 juillet: insuffisant. Il indique avoir demandé un « suivi de ce dossier », promet de nous tenir informés: nous restons sans nouvelles. Ses priorités seraient la “tranquillité et la sécurité des montreuillois”. Mais quels montreuillois? Pas ceux de La Noue !

3. M. Cazeneuve, Ministre de l’intérieur, reconnaît la légitimité de notre demande, mais nous renvoie vers le Préfet, qui nous renvoie vers le Commissaire.

À notre demande, nous avons rencontré les représentants du commissariat. Ils expriment leur “sentiment d’impuissance” et leur “pessimisme”. En cause: arrêtés préfectoraux interdisant les course-poursuites, effectifs et véhicules insuffisants, problème de délinquance global, procédures de garde à vue complexes, législation inadaptée. On nous indique même que la mobilisation policière autour de l’Euro 2016 limiterait ses capacités d’intervention à Montreuil: inacceptable. Et quid des années précédentes où les effectifs ne semblaient pas plus présents ?

Selon la mairie, le Programme de Rénovation Urbaine et Sociale de La Noue sera la solution : naïveté, mauvaise analyse? Le risque qu’il amplifie le problème des rodéos d'une part, et que les aménagements soient rapidement dégradés, d'autre part, est plus que probable. Les habitants, qui l’ont signalé lors des concertations, n’ont pas été entendus.

Notre réponse :

Le manque de moyens invoqué, le laxisme dans l’application de la loi sont indignes d’une démocratie et d’une grande puissance économique. Si les course-poursuites sont impossibles, les attroupements peuvent être empêchés. En réalité, la police évite toute intervention par crainte d’émeutes, aux dires de ses représentants. Argument indigne d’un état de droit ! Des policiers ont suggéré la constitution de milices ! Propos résultant du découragement, mais antirépublicains et révélateurs d’une faillite de la démocratie !

Notre demande:

Sans délai, des actions garantissant sécurité et tranquillité publiques :

- une réunion des Maires, Députés de Montreuil et Bagnolet, du Commissaire, du Préfet, des Présidents de Région et du Département, et du Ministre de l’Intérieur.

- des ralentisseurs couvrant toute la largeur de la voirie, à intervalles réguliers, seuls moyens de contrer ces deux roues. rues des Clos Français, Joliot Curie et Delpêche.

- l’installation d’un commissariat au sein de la cité (rue des Clos français / rue Delpêche), des forces de police renforcées, la restauration de la police de proximité, la nomination de médiateurs et brigades de prévention.

- la révision du PRUS intégrant sérieusement la problématique de la délinquance.

- une législation « anti trails/quads » en zone urbaine, son application par des sanctions efficaces et justes !

Nous payons les conséquences, en amont, d’une faillite politique générale et des égoïsmes locaux, face auxquelles, en aval, les moyens répressifs sont insuffisants. Une politique de progrès économique et social est la seule solution pérenne, mais n’est pas suffisante. Le vivre-ensemble, c’est d’abord la sécurité, pas un argument fallacieux pour nous demander d’accepter l’inacceptable. Les montreuillois, qui ont une tradition de tolérance, sont excédés de voir leurs élus se reposer sur celle-ci. Pris entre le marteau de la délinquance, du communautarisme, et l’enclume de la politique de l’autruche et des querelles politiciennes, nous vous rappelons à vos responsabilités, dénonçons une démission qui conduira à un embrasement civil, social et politique imminent.

Attendez-vous qu’un enfant soit tué, que certains se fassent justice, que la ghettoïsation de ce quartier se poursuive, que l’extrémisme politique et/ou religieux prenne le pouvoir ? Nous voulons rester dans notre quartier, y vivre tranquillement et sereinement !

Les Habitants du Quartier de La Noue/Clos-Français