Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Ne touchez pas à mon esthéticienne ! Risque grave pour la santé de nos entreprises !

Pétition : Ne touchez pas à mon esthéticienne ! Risque grave pour la santé de nos entreprises ! Pétition

Ne touchez pas à mon esthéticienne ! Risque grave pour la santé de nos entreprises !

1.571 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
CNEP (confédération nationale de l'esthétique parfumerie) 14 rue du faubourg saint honoré 75008 Paris cnep@cnep-france.fr
Destinataire(s) :
Monsieur le Ministre de la santé, professionnels de l'esthétique
La pétition
Actualité(s)
Un an après le Décret du 11Avril 2011, Le Ministère de la Santé récidive !

Il préparait, en accord avec les professions de Santé Et en grand secret, Un nouveau décret plus meurtrier que le précédent.
La vigilance de la CNEP a permis de stopper net cet élan destructeur.

Voici le texte du Décret qui nous aurait décapités !

« Actes à visée esthétique réservés aux médecins
Art. D. 1151-1 : La pratique des actes, procédés, techniques et méthodes à visée esthétique présentant des risques sérieux, autres que les interventions de chirurgie esthétique relevant de l'article L. 6322-1, est réservée aux médecins, dès lors qu’elle a pour objet :
« 1° Le comblement de toute partie du corps par des produits, dispositifs, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons.
Le comblement de toute partie du corps concerne toute action qui vise à redonner du volume ou à redessiner des volumes pour corriger l’apparence physique ;
2° L’amincissement par des produits, dispositifs, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons.
L’amincissement concerne toute action qui vise à affiner la silhouette ;
3° Le traitement des lésions cutanées par des produits, dispositifs, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons.
Le traitement des lésions cutanées ayant un retentissement esthétique concerne toute action qui vise à effacer ou à atténuer les cicatrices, les lésions vasculaires, les taches pigmentaires, les vergetures ou réaliser un dé tatouage ;
4° L’épilation par des produits, dispositifs, techniques, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons en dehors de la pince et la cire.
L’épilation concerne toute action qui vise à éliminer, temporairement ou définitivement les poils sur un corps humain ;
5° Le traitement des rides par des produits, dispositifs, techniques, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons.
Le traitement des rides concerne toute action qui vise à atténuer les sillons à la surface de la peau ; »
6° Le traitement des calvities ou des alopécies par des produits, dispositifs, techniques, rayonnements électromagnétiques ou ultra-sons.
Des conséquences immédiates pour l’emploi
40 000 Esthéticiennes
Privées du droit
D’exercice de leur métier

Des conséquences désastreuses pour toutes les entreprises du secteur

36 000 Entreprises au tapis !

La filière Beauté Bien-être toute entière
Menacée de disparition

La CNEP, Confédération Nationale de l’Esthétique Parfumerie,
a déjà en 2011 agi en conséquence auprès du Conseil d’Etat pour faire annuler un décret similaire.
Le 17 juin 2012, le Conseil d’Etat a solennellement relevé qu’il n’existait pas de preuve de dangerosité de nos actes, en ce qui concerne l’amincissement.

Aujourd’hui, le ministère de la Santé revient à la charge de façon plus forte et plus dangereuse pour toutes les entreprises du secteur.


Conséquences pour les Instituts de Beauté et de Bien-être

L’interdiction de pratiquer des soins minceur, anti-âge, repulpants et des épilations avec application de produits et action d’appareils, utilisant des rayonnements électromagnétiques et des ultrasons, provoquerait :

-la perte de 89% du chiffre d’affaire des Instituts de Beauté !
-La mise au chômage de 40 000 salariés
-La fermeture de 10 000 Instituts de Beauté et de Bien-être qui représentent un parc de 20 000 machines

Conséquences pour les consommateurs

-L’obligation d’effectuer leurs soins en cabinet médical et clinique esthétique, à des tarifs 4 fois plus élevés que ceux couramment pratiqués par les Instituts de Beauté et de Bien-être.

-Le retour de L’esthétique, privilège réservé aux plus hauts revenus.

C’est la fin des soins de beauté et de bien-être pour tous !

Devant cet horizon noirci par la volonté d’une partie du corps médical, la CNEP et les 6 syndicats affiliés qui représentent la filière Beauté Bien –être soit
au total :

2.586 Mds d’Euros / 36.206 Entreprises / 56.000 salariés

se sont mobilisés pour obtenir un courrier du Ministre de la Santé mettant ce texte en suspend.

Mais, ne nous laissons endormir par de vagues promesses électorales !

Esthéticiennes, Fabricants de cosmétiques et de matériel, Ecoles debout !

Votre entreprise et vos emplois sont menacés.
Pour peser sur votre avenir ,
Signez et faîtes signer massivement cette pétition par vos clients .
Notre mobilisation s’intensifie car la Direction Générale de la Santé ne lâche rien et refuse de discuter avec nous . Un autre projet de décret sur l’esthéticienne est en cours ce qui nous inquiète au plus haut point. En effet ,nous sommes une profession commerçante. Notre ministère de tutelle est le Ministère du commerce et de l’industrie et de l’artisanat . Notre profession est règlementée et encadrée par des diplômes d’état très stricts allant jusqu’à Bac +2. Tout à coup, la santé veut faire une OPA sur notre secteur ce que nous refusons bec et ongles . Notre mobilisation doit se poursuivre car nous craignons que le changement de gouvernement ne nous soit pas favorable . En effet ,profitant de l’installation des nouveaux entrants ,il est probable que la DGS nous fasse un coup tordu. Nous avons déjà porté le fer au Conseil d’état sur les soins minceur. Il est urgent de garder les yeux grands ouverts .
1.571 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
318 commentaires
Nathalie - Le 29/04/2012 à 08:47:03
Nos esthéticiennes sont qualifiées et nous leur faisons confiance.Le fait d"avoir une plaque de médecin n"est pas une garantie d'intégrité et des abus sont tout autant possible.
2
Jean yves - Le 17/04/2012 à 09:21:00
Que les médecins continuent de soigner les patients malades, ils ont fait 7 ans d’études pour cela, et qu’ils laissent aux esthéticiennes les clientes qui sont en bonne santé et qui recherchent des soins de bien-être et d’embellissement.
Jusqu’à preuve du contraire, le poil et les rides, ne sont pas des maladies ni un problème de santé publique.
2
Sylvie - Le 21/04/2012 à 16:40:49
Si la loi passe, cela entrainera la fermeture de notre centre, soit 3 personnes de plus au chômage...
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs