109 692 609 signatures sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition : Pour une Sécurité Sociale garante de la protection des électrosensibles.

Signez la pétition

Déjà 107 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...

Pour une Sécurité Sociale garante de la protection des électrosensibles.

Auteur : djuVSondes

À l'attention : Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Les négationnistes de l’électrosensibilité voient leur dictature médiatique se briser ! Les récents événements, à commencer par la victoire juridique de Marine Richard (un handicap quasi-total !), ouvrent la voie à une reconnaissance pleine et entière de l’électrosensibilité, qui touche 70 000 personnes en France.

Que ce soit les personnes atteintes de rhumatismes et envoyées en cure thermale ou encore les malades hospitalisés à domicile (lits médicalisés, respirateurs artificiels, etc.), tous ces dispositifs sont pris en charge par la Sécurité Sociale.
Pourquoi les électrosensibles n’auraient-ils pas ces mêmes droits ?

L’Etat doit donc lutter contre l’inaction coupable de certains médecins envers les électrosensibles – en tout cas ceux chapeautés par le négationniste ordre des médecins – tout en s’opposant au dangereux lobby des opérateurs téléphoniques et autres scientistes. A ce titre, il faut que la Sécurité Sociale :



  • Rembourse à 100% la naturopathie ou encore la lithothérapie, cette médecine douce capable d’apaiser les maux des électrosensibles à travers les propriétés sensorielles des cristaux.

  • Prenne en charge à 100% un « kit de survie » de l’électrosensible, à savoir des patchs anti-ondes mais aussi des habits spéciaux (fils métalliques, aluminium et tissu blindé) protégeant les parties vitales du corps (cerveau, cœur-poumons et organes de reproduction) : sous-vêtements, casquettes, voire des combinaisons intégrales…

  • Rembourse les travaux de mise en place d’une pièce à vivre au domicile de l’électrosensible, cage de Faraday indispensable et abri contre les ondes.

  • Verse une allocation pour pouvoir vivre décemment, au regard de l’isolement et de l’abandon que connaît l’électrosensible.


Cette liste n’est pas exhaustive. Mais la Sécurité Sociale, colonne vertébrale du vivre ensemble, doit être le fer de lance de la reconnaissance de l’électrosensibilité et de la prise en charge complète des malades. Ils ne sont pas des citoyens de seconde zone !

Enclenchons ce mouvement citoyen, soyons solidaires des électrosensibles !