64 895 292 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Santé

Pétition : Revendications des urgences psychiatriques Sainte-Anne

Signez la pétition

Déjà 313 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Revendications des urgences psychiatriques Sainte-Anne

Auteur : CPOA en lutte

Créé le 10/10/2014  

À l'attention : Direction sainte anne / ARS / ministère de la santé

LETTRE OUVERTE DU PERSONNEL DU CPOA AU PERSONNEL
DU CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE

Paris, le 7 octobre 2014
CPOA, TROP C’EST TROP !

Les personnels du CPOA médicale et paramédicale n’en peuvent plus !

On encense partout le travail du CPOA (panneaux dans les autres services du Centre hospitalier Sainte-Anne, médias, internet, hôpitaux, associations) le CPOA est présenté comme un service référence et d’urgence, celui qui va trouver une solution, là où les autres ont échoué ou renoncé : or nous n’avons ni les moyens, ni le statut d’urgences !

La Direction ne regarde pas ce que ces situations peuvent engendrer sur le personnel soignant : stress, violence quotidienne, fatigue, frustration de ne jamais être entendus, impossibilité à organiser une vie privée, des activités extérieures.

Les restrictions budgétaires de plus en plus drastiques entrainent une dégradation de la mission du service public et du système de soin en particulier. Le CPOA devient de plus en plus la réponse au manque de moyens des structures de soins débordées, d’associations en panne de solutions adaptées et de la misère sociale en général.

Notre service ne comporte que quatre chambres et deux box, nous travaillons avec un psychiatre et 1 ou 2 internes (débordés eux-aussi).

On diminue les effectifs, on change les repos (les roulements avec repos fixes deviennent aléatoire), on impose des bascules (travailler jusqu’à 21H15 et revenir le lendemain à 6H45), on inverse les horaires,etc. Depuis quelques mois, on demande même aux personnels de travailler des week-ends supplémentaires pour avoir le droit de prendre les congés qu’ils ont gagnés par leur travail et cela, tout au long de l’année !

Pour une qualité de soins optimale, nous voulons travailler dans le respect de nos droits et de notre vie privée.

Les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés !

C’est pourquoi devant l’inertie de la direction, un préavis de grève reconductible et illimitée a été déposé à partir du mercredi 8 octobre 2014.

Les négociations du lundi 6 et mardi 7 octobre 2014 n’ont pas abouties, cette grève risque d’être très dure : nous ne nous contenterons pas d’un affichage de notre mouvement sur les blouses, les actions risquent de perturber bien au delà de notre seul service.

Trop c’est trop, l’épuisement cède la place à la colère et la colère à la lutte !

L’Intersyndicale CGT-FO-SUD soutient les agents du CPOA dans ce combat et vous invitent à tous faire de même.

Cette LUTTE est aussi la VOTRE !