Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

Réouverture du service des urgences de l'hôpital de Lavelanet

Pétition : Réouverture du service des urgences de l'hôpital de Lavelanet Pétition

Réouverture du service des urgences de l'hôpital de Lavelanet

Victoire de la pétition
26.912 signatures
Auteur(s) :
Marcel Lopez LFI 09
Destinataire(s) :
Maire de Lavelanet
Victoire
La pétition
Mises à jour

Bonjour,

Merci, bravo à tous ceux qui ont soutenu cette campagne de signatures pour la réouverture du Service des Urgences de Lavelanet 09.                                                     
La mobilisation paye ! 

Nous avions, il y a quelques jours, signalé que la réouverture des Urgences était acquise, mais nous attendions le 13 Mai, jour annoncé par la direction de l'ARS, pour vérifier que l'ouverture a bien eue lieu.                                                                                         
Aussi nous nous sommes rendus sur place et nous pouvons affirmer que le Service est bien réouvert depuis hier lundi.                
C'est une très belle victoire qui est à mettre à l'actif des 27 000 signataires. Les députés de l'Ariège, élus locaux et notamment la population du Pays d'Olmes et Pays de Caux , ont apporté leur concours et se sont mobilisés jusqu'aux derniers jours pour réussir.                                                                                                      
Les hôpitaux de proximité sont des services humains inestimables pour nos territoires ruraux. Il faut lutter contre la désertification médicale parce que c'est un des premiers Services Publics, c'est le droit à la santé pour tous, quelque soit son origine ou ses moyens..                                                                

Un paradoxe a éclaté pendant la crise du Covid-19. Nous avions une situation sanitaire où les personnels soignants ont affronté, réalisé et réussi leur mission avec toute leur énergie, dans un contexte qui les a privés de force de moyens car les hôpitaux étaient exangues (100 000lits supprimés depuis 20ans) des spécialités liquidées et du personnel en sous effectif tout le temps.                                                                                                
Alors, plus que jamais soyons attentifs à nos Services Publics, ils sont nos bien les plus précieux, ils faut les défendre et vraiment les développer. Restons toujours en alerte car demain rien n'est promis !      

PENDANT LA PANDEMIE DU COVID-19, LA SUPPRESSION DE LITS D’HOPITAUX CONTINUE.


En Ariège, le Président du groupement hospitalier de territoire (GHT) annonce la fermeture du service des Urgences à Lavelanet. (Voir la Dépêche du 1-4-20) parce que les urgences ne reçoivent plus suffisamment de demandes pour rester ouvertes, alors que nous sommes en pleine crise sanitaire.


Rappelons que la loi hôpital-patient-santé-territoire dite loi Bachelot et la loi de modernisation de la santé dite loi Touraine, mises en place par les agences régionales de santé ont poursuivi le processus de destruction de notre service public de santé au prétexte de rationalisation des soins.


Ces lois accroissent et accélère les suppressions de postes de soignants, les fermetures de lits disions-nous il y a à peine quelques mois.


En France ce sont 100 000 lits d’hôpitaux qui ont été supprimés ces vingt dernières années et c’est parce que ces lits ont été supprimés que l’Etat n’a pas pu répondre, comme c’est son rôle, à la situation de pandémie que nous connaissons aujourd’hui.


Nous frôlons l’apoplexie mentale, si ce n’est que l’occasion est trouvée pour fermer ces Urgences. Bientôt on reviendra sur celles de ST Girons et on nous expliquera que le CHIVA doit se dédier aux Services de Soins de Longue Durée.


Au même moment, le directeur de l'ARS du Grand Est, à Nancy, a annoncé en pleine crise sanitaire du Covid-19, les suppressions de près de 600 postes et 174 lits d’hôpitaux programmés de longue date au CHRU de Nancy.


Nous demandons le maintien et la réouverture des services hospitaliers publics partout en France, avec des moyens de fonctionnement suffisants, les moyens humains nécessaires, et l'arrêt des suppressions de lits. Nous demandons un programme d'investissement dédié aux Groupements Hospitaliers de Territoire disposant de services de médecine, de chirurgie, d'obstétrique, d'un laboratoire d'analyses biologiques et d'un service d'imagerie... pour en assurer la pérennité.


Plus que jamais, nous devons garantir un égal accès aux soins à tous les citoyens sur tout le territoire de la République.

Le 01/05/2020

NOUS VENONS D'APPRENDRE PAR DES SOURCES AUTORISEES ET AVEC SOULAGEMENT, QUE LA REOUVERTURE DES URGENCES DE L’HOPITAL DE LAVELANET, EST IMMINENTE.

L’ARS a enfin compris qu'il était dangereux de laisser à l’abandon une population très dispersée, sans offre de soins de proximité. Si un décès dû à cet éloignement était survenu, l’Etat en aurait porté l’entière responsabilité.

Est-ce la pression exercée par les 27000 signatures de notre pétition, les alertes des syndicats hospitaliers ou les interventions de nos députés et autres élus locaux, qui a contribué à la réouverture ? Certainement ! Les Ariégeois peuvent les en féliciter.

Cependant, il est anormal que cette décision inique et cynique ait pu être prise dans ce contexte de pandémie.

Il est évident que le gouvernement n'est pas à la hauteur pour gérer cette crise. Il a montré ses contradictions, ses mensonges et son absence d’expression démocratique.

C'est pourquoi, même après cette victoire, il nous faudra rester vigilants, car les vieux démons vont revenir et sans notre détermination à défendre les services publics, l'ancien monde de Macron risque de revenir (aides aux plus riches, casse des biens communs, du code du travail, répression accrue…).

Nous devons dès maintenant réfléchir à ce que nous voulons pour le monde d'après, qui ne peut plus maintenant se passer de l'avis des citoyens pour co construire le projet dont nous avons besoin.

Restons vigilants certes, mais restons optimistes car l'avenir nous appartient si on le veut.


Le 25/04/2020

Aujourd'hui, nous en sommes à près de 27 000 signataires.

La mobilisation s'amplifie.

Par ailleurs le Maire de Léran, H. Barrou, dans un entretien sur la DDM du jour évoque la fermeture des Urgences de Lavelanet, et pas seulement (à lire)

 La Dépêche a fait paraître un article sur ce sujet Vendredi 24 Avril : Urgences : la pétition recueille plus de 26 000 signatures;

N'hésitez à envoyer des messages à Mme La Préfète de l'Ariège.

On ne lâche pas !


Le 15/04/2020

Bonjour à tous les signataires.

A ce jour ce sont plus de 25 000 signatures qui ont été recueillies. Devant une telle mobilisation citoyenne, avec mes amis, nous venons d'adresser un courrier (lire en suivant) aux autorités compétentes pour que soient rouvertes les Urgences de l'Hopital de Lavelanet.

Tout le monde comprendra que si cette situation perdure, jamais ce service ne réouvrira et rien n'est pire que cette inertie car les mobilisations physiques ne pourront pas avoir lieu de si tôt.                                                      

Peut être conviendrait-il que les signataires qui le peuvent envoient un message à la Préfecture de l'Ariège.

Restons mobilisés!

---------------------------------------------------------------------------------------

Marcel Lopez    à                                         

Madame Chantal Mauchet                                                             Préfète de l’Ariège                                                                                  2, Rue du Préfet Claude Erignac                                                     09007 Foix                                                                                                             

Mardi 14 Avril 2020

Objet : Fermeture du service des Urgences Hôpital de La Soulano à Lavelanet

 Madame la Préfète,

Comme beaucoup de citoyens de notre département, j’ai été scandalisé d’apprendre que le service des urgences de l’hôpital La Soulano à Lavelanet vient d’être fermé.

Vous comprendrez qu’en cette période difficile pour tout le monde, où l’on demande aux gens de faire preuve de civisme et où l’on constate un état défaillant de nos hôpitaux, il est incompréhensible de fermer un service d’urgence surtout dans une région sinistrée médicalement.

Alors qu’E. Macron nous assure que rien ne sera plus comme avant et qu’il faudra engager les moyens pour l’hôpital « quoi qu’il en coûte », le message que nous envoie le Président de la République est ressenti comme une provocation par les ruraux qui déjà souffrent d’une offre médicale très limitée.

C’est pourquoi avec l’accord de mes amis, j’ai lancé une pétition en ligne (mesopinions.com Réouverture du service des urgences à Lavelanet) qui rencontre une très grande adhésion, puisqu’à l’heure où je vous écris, elle recueille plus de 25 000 signataires et plus de 1400 contributions de mécontentement.

Au-delà du nombre, c’est le contenu des commentaires (que je vous invite de lire) accompagnant les signatures, qui, unanimement sont choqués que dans cette période de crise sanitaire mondiale, on puisse prendre de telles mesures.

 La décision de fermeture prise par le Président du groupement hospitalier de territoire (Voir la Dépêche du 1-4-20) parce que les urgences ne reçoivent plus suffisamment de demandes pour rester ouvertes, alors que nous sommes en pleine crise sanitaire, est une faute professionnelle grave.

Elle est aussi l’expression du mépris pour les ariègeois, qui, par leurs impôts contribuent au maintien des services publics et qui de fait ne sont plus égaux devant ces services.

En France ce sont 100 000 lits d’hôpitaux qui ont été supprimés ces vingt dernières années et c’est parce que ces lits ont été supprimés que l’Etat n’a pas pu répondre, comme c’est son rôle et son devoir, à la situation de pandémie que nous connaissons aujourd’hui.

C’est pour toutes ces raisons que nous vous sollicitons, Madame la Préfète, pour revenir sur cette décision inique afin de permettre aux malades du Pays d’Olmes et des pays environnants de pouvoir être soignés dans les mêmes conditions de proximité que les autres malades de notre pays.

Nous demandons le maintien du service des urgences de la Soulano et la réouverture des services hospitaliers publics, avec des moyens de fonctionnement suffisants, les moyens humains nécessaires, et l'arrêt des suppressions de lits. 

Nous demandons un programme d'investissement dédié aux Groupement Hospitalier de Territoire disposant de services de médecine, de chirurgie, d'obstétrique, d'un laboratoire d'analyses biologiques et d'un service d'imagerie... pour en assurer la pérennité. 

Plus que jamais, nous devons garantir un égal accès aux soins à tous les citoyens sur tout le territoire de la République.

 En espérant que vous comprendrez la colère de nos concitoyens, veuillez agréer Madame la Préfète l’expression de mes sentiments distingués et de mon plus profond respect.

 Marcel Lopez

Copies :                                                           

Mme Marie-Odile AUDRIC- GAYOL                                        Déléguée départementale   ARS 09008 FOIX

Mme Bénédicte Taurine   Meur Michel Larive                            Député-e-s de L’Ariège                                                      

Monsieur Jean Marc Viguier                                                    Président du Groupement Hospitalier de Territoire.              CHIVA  ST Jean de Verges 09107 

Monsieur Olivier Véran                                                             Ministre des Solidarités et de la Santé                                             14 Avenue Duquesne. 75350 Paris

                                                

 

 

 


Le 13/04/2020

Bonjour,

A ce jour ce sont plus de 18 000 personnes qui ont signé cette pétition.

A ce stade, l'ARS 09, ordonnatrice de la santé en Ariège, ne peut plus ignorer ces milliers de citoyens qui demandent la réouverture des Urgences de la Soulano à Lavelanet.                          

Il faut rappeler que l'activité d'un service des urgences ne se compte pas au nombre de "clients" par jour, mais à la capacité de celles ci à prendre en charge un malade à quelques dizaines de minutes de chez lui.

Eloigner ces familles des Urgences à plus d'une heure de leur lieu de vie (CHIVA ST Jean de Verges) c'est leur faire prendre des risques irrémédiables quand elles sont sujettent à des alertes cardiaques, pulmonaires ou cérébrales...

A ne pas considérer cette dimension vitale on rompt la continuité d'égalité sur le territoire : Pays d'olmes - Pays de Sault... ce sont les enseignements que nous devons tirer de la crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs semaines.

Plus Jamais ça !

Il faut garantir un égal accès aux soins pour tous les citoyens sur tout le territoire de la République.

ROUVREZ LES URGENCES DE L'HOPITAL DE LAVELANET.

Victoire de la pétition
26.912 signatures
1.601 commentaires
Gérard - Le 12/04/2020 à 18:09:28
Facile de supprimer, mais quant on en a besoin c'est trop tard. La France doit retrouver ses services publics efficaces au service des français. Le politique est un destructeur en voulant nous faire avaler que c'est pour notre bien.
10
Dominique - Le 12/04/2020 à 16:09:17
Ils ne retiennent aucune leçon, c'est fou.
9
Evelyne - Le 12/04/2020 à 16:10:17
Invraisemblable, jusqu'où iront-ils ?!
9
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs