64 825 503 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Santé

Signez la pétition

Déjà 601 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Professionnels de la santé : la bouffe ou les soins ?

Professionnels de la santé : la bouffe ou les soins ?

Auteur : Syndicat CGT hôpital Sainte Foy La Grande

Créé le 28/11/2017  

Mise à jour

À l'attention : de Monsieur Le Préfet de la Gironde et Monsieur le Directeur de l'ARS Nouvelle Aquitaine

Monsieur le Préfet, Monsieur le Directeur de l'ARS Nouvelle Aquitaine,


Les professionnels de la santé ne cessent de tirer la sonnette d'alarme.


Le rapport de Monique IBORRA du 13 septembre 2017 devant l'Assemblée Nationale confirme leurs dires : la dépendance des Personnes Âgées en institution ne cesse de s'accentuer mais les effectifs pour s'en occuper diminuent.


Pour couronner le tout, les contrats aidés sont supprimés, sans compensation !


Pour notre établissement de 420 agents, ce sont 43 personnes qui bénéficiaient de ce dispositif. 43 emplois qui ne seront ni renouvelés ni remplacés dans tous les services.


Or, le travail réalisé par les agents en contrat aidés est indispensable : ménage, réception et préparation des repas, parfois aides à la toilette.


Usagers, Agents, Familles demandent qui réalisera ces tâches demain alors que les soignants ont déjà le sentiment d'accomplir partiellement leurs missions ?


Devront-ils choisir entre faire une toilette et servir un repas chaud ?


Lors de notre journée d'action du 10 octobre dernier, nous avions organisé un piquet de grève devant l'établissement et une pétition qui a recueilli 520 signatures. Malgré cela, notre demande de rendez-vous et notre courrier sont restés sans réponse de votre part.


Monsieur le Préfet, Monsieur le Directeur de l'ARS Nouvelle Aquitaine,


Nous continuons d'exiger des moyens pour Soigner, Accueillir, Accompagner et Travailler dans des conditions décentes.

Nous continuons d'exiger des moyens pour embaucher durablement et pourvoir ces postes de première nécessité.