Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

Professionnalisation des paramédics du Québec

Pétition : Professionnalisation des paramédics du Québec Pétition

Professionnalisation des paramédics du Québec

3.698 signatures
Auteur(s) :
Corporation des Paramédics du Québec
Destinataire(s) :
L'Assemblée nationale du Québec
La pétition

Appui des Québécois à la reconnaissance professionnelle des paramédics au Québec


Ce printemps, la Corporation des Paramédics du Québec sollicite l’appui de la population québécoise afin de soutenir sa demande, auprès de l’Office des professions, de créer l’Ordre des Paramédics du Québec.


La CPQ est la seule association professionnelle de paramédics au Québec et elle promeut la reconnaissance ainsi que l’autonomisation des paramédics.


Depuis plus de 25 ans, les paramédics demandent au Gouvernement du Québec de les reconnaître comme des professionnels de la santé. Tout comme les médecins et les infirmières, les paramédics sont à un point de leur évolution où la structure actuelle du MSSS n’est plus adéquate pour assurer une protection efficace du public à l’égard du geste paramédical.


La situation entourant la pandémie au COVID-19 met en relief la place qu’occupent les paramédics au sein des services préhospitaliers d’urgence. Ces femmes et ces hommes qui mettent en péril leur santé et celle de leur famille afin d’offrir un service de qualité à la population.


À l’heure où les paramédics vivent des inquiétudes et remettent en question les sacrifices qu’ils font pour aider la population, leur gouvernement ne reconnaît toujours pas leur place auprès du système de santé de la population québécoise.


À plusieurs niveaux, les paramédics sont oubliés et, étant exclus du système professionnel, ils ne peuvent assurer eux-mêmes une saine planification de leur profession.


Les paramédics, étant considérés comme des employés de compagnies privées, ne sont pas réfléchis avec le réseau de la santé. À titre d’exemple en contexte de pandémie, des paramédics se retrouvent privés de leur garage d’ambulance, ils doivent débarquer les patients sous les intempéries et sont restreints à l’utilisation de toilettes chimiques utilisées par des patients en attente d’un dépistage de la COVID-19. Ces situations représentent des risques inutiles pour les paramédics et exposent la population à davantage de risques.


Qui sont les paramédics au Québec?


Depuis 2006, les paramédics, après trois années d'études, obtiennent un diplôme d'études collégiales (DEC). Une fois diplômés, la plupart sont embauchés par des compagnies ambulancières non gouvernementales à l’exception de la Corporation d’Urgences-santé couvrant le territoire de Montréal et Laval.


5729 paramédics sont actifs au Québec, dont 72% d’homme et 28% de femmes.


Le système préhospitalier est actuellement en pénurie de personnel, les prévisions font état d’un manque de 1500 paramédics au Québec d’ici 2022.


De façon générale, les paramédics sont des personnes curieuses chez qui le désir d’aider les autres leur fait prendre des risques en relevant des défis que peu de gens sont capables de réaliser. Avec beaucoup d’habiletés cliniques octroyées par des protocoles, ils prodiguent des soins et doivent réaliser des transports vers les salles d’urgence. La demande à leur service n’étant pas toujours de nature urgente, beaucoup d’interventions se retrouvent inadaptées. Il en résulte une diminution de la qualité des soins au patient offert par le système de santé et du cynisme auprès des paramédics. Malgré cela depuis 2017, la profession a poursuivi sa quête pour diminuer la mortalité et la morbidité dans la population en se dotant d’une majeure à la faculté de médecine de Montréal. Depuis plusieurs années déjà, les Montréalais et les Lavallois bénéficient de soins d’urgence avancés par certains de leur paramédic. La profession et les paramédics sont en pleine effervescence et souhaitent prendre soin de la population plus efficacement, mais la place lui ait refusé.


Les paramédics ne sont pas inclus dans le réseau de la santé et par défaut d’avoir un Ordre professionnel, ils ne font également pas partie du système professionnel québécois. Pour ces raisons, ils se retrouvent souvent oubliés par les instances québécoises et le public se retrouve en majorité mal informé sur leurs services.


La Corporation des paramédics du Québec est l’association professionnelle qui revendique la reconnaissance des paramédics et qui milite activement pour leur intégration dans le système professionnel québécois.


Un sondage effectué par ABACUSDATA pour la CPQ révèle que :



  • 46 % des Québécois affirment ne pas du tout être renseignés sur les niveaux de service pouvant leur être offerts par les services préhospitaliers d’urgence;

  • 68 % ont la fausse croyance que les paramédics peuvent traiter la douleur intense autre que celle cardiaque;

  • 66 % des Québécois ne savent pas qu’un paramédic ne peut porter assistance à quelqu’un en dehors de son travail avec le plein éventail professionnel de ses compétences afin d’aider cette personne comme le ferait un infirmier ou un médecin;

  • 66 % croient que les paramédics doivent respecter un code de déontologie, mais ce n’est pas le cas;

  • 58 % croient que les paramédics sont tenus par le secret professionnel, alors qu’ils ne le sont pas;

  • 47 % croient que les paramédics font partie d’un ordre professionnel, alors que l’ordre professionnel n’existe pas encore.


Le saviez-vous?

1. Les paramédics sont encadrés par des protocoles qui décident pour le patient sans rechercher leur consentement.


Par exemple :



  • Le paramédic ne peut pas vous conseiller sur votre état de santé, il doit systématiquement vous conseiller d’être transporté à une salle d’urgence d’un hôpital, nonobstant votre situation;

  • Les protocoles paramédicaux ne demandent pas aux paramédics de vous éclairer sur votre situation et d’obtenir votre consentement aux soins;

  • Il est interdit au paramédic de répondre à vos questions sur la facture que vous recevrez suite à un transport ambulancier;

  • Le paramédic ne peut amorcer une conversation qui mènerait à un refus de transport de la part du patient, il doit effectuer un transport.


 2. Le métier de paramédic n’est pas protégé, il n’est pas encadré par un code de déontologie ni par le secret professionnel.


Par exemple :



  • L’usurpation du titre et des symboles, ainsi que la pratique illégale du métier de paramédic n’est pas réglementée ni dissuadée;

  • Un paramédic travaillant pour deux compagnies ambulancières pourrait être mis à la porte dans l’une pour un grave problème de comportement et continuer de travailler pour la seconde;

  • Toutes les informations que vous divulguerez à un paramédic lors d’une intervention pourront être utilisées contre vous lors d’un procès devant les tribunaux.


3. Étant donné la rigidité des protocoles qu’ils appliquent, les paramédics ne peuvent faire preuve de jugement clinique et adapter les soins qu’ils offrent aux patients selon leur situation unique.


Par exemple :



  • En pleine pandémie de COVID-19, nonobstant son état, les paramédics doivent systématiquement transporter le patient à l’hôpital, car ils ne peuvent lui suggérer d’aller en clinique médicale ou lui conseiller de demeurer à la maison;

  • En pleine pandémie de COVID-19, les paramédics ne peuvent être mis à contribution pour effectuer un dépistage à domicile et ainsi éviter la contamination d’une ambulance et des autres intervenants hospitaliers.


4. Un paramédic qui n’est pas sur un quart de travail au sein d’une compagnie ambulancière ne peut pas utiliser le plein potentiel de ses compétences médicales.

Par exemple :



  • Un paramédic embauché par une compagnie de premiers soins ne pourrait procéder à l’intubation d’une victime pour protéger ses voies respiratoires alors que la situation l’indique. Il est considéré comme un simple secouriste;

  • Un paramédic ne peut participer aux équipes de sauvetage de la sécurité publique et apporter les soins médicaux d’urgence à l’extérieur des routes balisées vers les besoins d’une victime.


5. La population québécoise n’est pas informée et ne possède aucune ressource disponible afin de pouvoir juger efficacement des soins qu’ils reçoivent des paramédics.


Par exemple :



  • Aucune publication annuelle n’est destinée à la population en ce qui concerne la qualité des services paramédicaux dispensés;

  • Le public ne compte aucun de ses représentants sur les comités régulant la qualité des soins paramédicaux.


6. La moitié des provinces canadiennes se sont dotées d’une structure d’autorégulation de leur paramédic comme celle qu’engendrait la création de l’Ordre professionnel des paramédics du Québec.


Qu’est-ce qu’un Ordre professionnel?



  • La mission principale d’un ordre est de protéger le public;

  • Elle est composée principalement de membres de la profession constituée;

  • Elle contrôle la compétence et l’intégrité de ses membres;

  • Elle surveille l’exercice de la profession;

  • Elle réglemente l’exercice;

  • Elle gère le processus disciplinaire;

  • Elle favorise le développement de la profession;

  • Elle contrôle l’exercice illégal de la profession et l’usurpation du titre;

  • Elle produit un rapport annuel;

  • Les Ordres font voie commune afin de conseiller les ministres et façonnent le paysage des services professionnels au Québec.


En signant cette pétition, vous soutenez la création de l’Ordre professionnel des paramédics du Québec afin que les paramédics puissent obtenir la reconnaissance professionnelle qui leur est due et qu’ils puissent être intégrés au réseau professionnel de la santé des Québécois, assurant ainsi adéquatement la protection du public et l’adéquation des services qu’ils offrent au besoin de la population québécoise.  

3.698 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
1.183 commentaires
Le 06/04/2020 à 16:19:06
J'ai de la famille qui est paramedic et la fille d'une amie et il mérite mieux pour tout ce qu'ils font
0
Le 06/04/2020 à 17:11:10
Je travaille pour une entreprise ambulancière et je trouve que les paramédics manquent de reconnaissance pour tout ce qu'ils font.
0
Le 07/04/2020 à 00:14:13
Il le mérite amplement
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs