Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Ni pigeons, ni dindons, juste usagers de la santé en colère ! Stop dépassements, franchises, forfaits, ....

Pétition : Ni pigeons, ni dindons, juste usagers de la santé en colère ! Stop dépassements, franchises, forfaits, .... Pétition

Ni pigeons, ni dindons, juste usagers de la santé en colère ! Stop dépassements, franchises, forfaits, ....

3.908 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Odile MAURIN Présidente d'Handi-Social
Destinataire(s) :
Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales et de la santé
La pétition
Qui sont les vrais pigeons, qui sont les dindons de la farce de l’accès aux soins ? Certains médecins qui se plaignent de ne pouvoir continuer à faire des dépassements d’honoraires ou les trop nombreux usagers de la santé qui n’accèdent pas, plus ou insuffisamment aux soins ? !!!

Que valent les résistances corporatistes et les privilèges de quelques milliers de personnes face aux dizaines de millions qui ne soignent plus, ou mal, ou trop tardivement...pour des raisons surtout de coût et de plus en plus d'éloignement.

Usagers : refusez d'être des pigeons et rejoignez-nous, venez témoigner de vos difficultés d'accès aux soins, et de ce que vous subissez en matière de santé !

NON à TOUS LES DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES, NON AUX FRANCHISES ET PARTICIPATIONS FORFAITAIRES, NON AUX FORFAITS, AUX DEREMBOURSEMENTS, etc…. CE SONT MALHEUREUSEMENT LES PATIENTS QUI SONT PRIS POUR DES PIGEONS !

Notre Sécurité Sociale, avec son système d’assurance maladie solidaire, reposait sur le grand principe : “CHACUN COTISE SELON SES MOYENS ET SE SOIGNE SELON SES BESOINS ” .Mais ce n’est plus vrai pour nombre d’usagers de la santé !

Depuis quelques années, nous assistons à l’augmentation du renoncement aux soins pour raison financière. Il a concerné 29% de la population en France en 2010.
Aujourd’hui, tous les usagers de la santé font face à des déremboursements de médicaments, de matériel médical et de soins ; des incitations à l’automédication ; la pénalisation du hors parcours de soins ; la limitation de l’accès au 100% et à l’AME ; la taxation répétée des contrats complémentaires santé qui en augmente notablement les tarifs ; les dépassements d’honoraires (en augmentation et risquant de se généraliser avec l’arrivée prochaine du secteur optionnel).

Ils font face aussi à de nombreux forfaits (hospitaliers, soins dépassant un certain montant, …) s’appliquant simultanément, et aux franchises de 1€ sur les actes ambulatoires, de 0,5€ par boîte de médicaments et par acte paramédical, de 2€ sur les transports sanitaires ( à l’aller…et au retour !) !

Pour ces 2 derniers points, seuls les titulaires de la CMU sont exemptés, mais les personnes handicapées titulaires de l'AAH ou de certaines pensions d'invalidité, les personnes âgées titulaires du minimum vieillesse, les subissent en totalité malgré des revenus largement inférieurs au seuil de pauvreté ;

Alors que le revenu mensuel moyen net des médecins libéraux, avant impôt, serait de 6.000 € pour les généralistes, 9.000 € pour les spécialistes ; les revenus des médecins des services publics se situant dans l’intervalle ou en dessous…
Pour nous, il ne doit pas s'agir de lutter contre les dépassements excessifs, mais contre tous les dépassements d'honoraires, qui s'ajoutent à tous les restes à charge importants que subissent les usagers. Il suffit souvent de quelques euros de trop pour que les usagers cessent ou reportent des soins ! Pour ceux dont la fin du mois commence le 10 du mois courant, il peut suffire de 2 à 3 € de trop !
Nous sommes inquiets également devant le transfert progressif de la prise en charge solidaire de la Sécurité Sociale vers les complémentaires santé qui interviennent maintenant pour la moitié des dépenses ambulatoires. Alors que tous les usagers ne peuvent se payer une mutuelle et que les cotisations ne tiennent pas compte du niveau de revenus des usagers.

L’objectif de soins pour tous sans dépassements d’honoraires, sans restes à charge prohibitifs, dans un système de santé solidaire, n’exclut pas de donner réponse à certaines demandes professionnelles légitimes, notamment pour les médecins au tarif SS.

Mais de grâce, Messieurs et Mesdames les médecins pratiquants des dépassements d'honoraires, cessez de nous faire pleurer sur vos fins de mois si difficiles, sur votre statut de victimes et de pigeons, alors que nombre d'entre nous n'ont plus accès aux soins et ont cessé depuis bien longtemps de se nourrir correctement !

Quant à nos « élites », nos élus et autres « décideurs » en matière de santé publique, quand cesserez-vous de nous rationner les soins dans une vision à court terme de la santé publique ? !!!

Signataires :
Odile MAURIN, association HANDI-SOCIAL
Guy MOLINIER, Act Up Sud-Ouest
Bruno Pascal CHEVALIER, Ensemble pour une santé solidaire
Isabelle RESPLENDINO, Initiative Citoyenne pour l’Inclusion Transversale et Universelle (In’CITU)
3.908 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
265 commentaires
Hã©lã¨ne - Le 29/10/2012 à 20:53:01
Pour combler le "trou" de la Sécurité Sociale, grande conquête de la Libération, un emploi pour tous, des salaires décents, la taxation des revenus du capital au niveau de ceux du travail, sont des pistes à explorer par un gouvernement soucieux d'égalité et de fraternité. Les soi-disant "économies" sur la santé coûteront très cher à notre société et ce sont encore ceux qui souffrent le plus qui paieront. Assez de tant d'injustice, de mépris et d'aveuglement!
4
Emile - Le 29/10/2012 à 20:53:12
c'est un projet du Front de Gauche remboursement à 100% et suppression des dépassements, et une revendication de la CGT, j'adhère !!!!!
4
Béatrice - Le 30/10/2012 à 11:05:52
Merci j'adhère complètement
Le plus écoeurant c'est que ces gens qui se permettent de faire des dépassements d’honoraires n'ont même pas besoins de faire la preuve de leurs compétences. Leurs revenus sont assurés par nos cotisations.
Pour certains, gagner 13000 euros par mois n'est même pas suffisant. J'ai entendu un jour:"mon train de vie correspond à mon rang social, et c'est pareil pour vous. Nous n'avons pas les mêmes besoins".
Certains médecins ont du mépris pour les gens modestes.
J'ai du respect pour les médecins hospitaliers et les médecins qui ne pratiquent pas de dépassement et qui souvent ne comptent pas leurs heures pour faire le métier qu'ils ont choisi plus pour aider leur prochains que pour s"engraisser.
Pourquoi ne donnons nous pas la priorité aux vrais praticiens, aux vrais entrepreneurs, à tout ceux qui veulent faire évoluer la société pour que tout le monde vive mieux?
J'ai décidé de faire de mon mieux pour boycotter tout ceux qui nous prennent pour des pigeons parce qu'ils contribuent à la mauvaise qualité de vie dans le monde. Je commence donc dès aujourd'hui par les médecins qui pratiquent les dépassements d'honoraires.
4
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs