64 911 930 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Santé

Signez la pétition

Déjà 1.458 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Non à la nouvelle formule du Levothyrox

Non à la nouvelle formule du Levothyrox

Auteur : Marie-Lise Renault

Créé le 05/09/2017  

À l'attention : laboratoire merck

Ce n'est pas un mais deux excipients de changer et sur le deuxième nous ne savons rien en ce ce qui le concerne ......
pour ma part j'ai eu le droit aux crampes , grande fatigue , instabillité psychologique , nausées .....
Je me refuse à continuer et , sur mon SEUL AVIS , et SANS CONTRAINTE , j'arrête dès ce jour le traitement tant que nous n'aurons pas de façon sûr un retour à la normale !
Il faut parfois 10 ans pour trouver le bon dosage et cela atteint le laboratoir Merck , nous fait repartir du degré zéro ! 
la santé des milliers de patients souffrant d'hipothyroïdie est en jeu , nous ne pouvons laisser passer ça ! 
Il faut que nous soyons nombreux(euses) à signer cette pétition qui sera remise au laboratoire ( Qui s'en fout , sauf si le nombre fait loi ) .....
N'hésitez pas , signé ...
Ci- dessous un extrait de l'article sur la première plaignante contre ce labo
*
« Il y a bien une négligence fautive du laboratoire Merck et une faute de celui qui a ordonné le changement de la molécule sans indiquer les conséquences possibles de ce changement ». L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait demandé à Merck d'améliorer sa formule pour la rendre plus stable : d'après le groupe, le principe actif est resté le même, seul l'un des excipients, le lactose, a été remplacé. Depuis, de nombreux signalements d'effets inhabituels ont été remontés à l'ANSM par des médecins et patients et plus de 170.000 personnes ont signé une pétition en ligne accusant le produit d'engendrer des effets secondaires. Le numéro vert mis en place depuis le 23 août par l'agence pour « répondre aux inquiétudes » avait reçu, au décompte de mercredi, 154.000 appels.
Voir lesechos.fr