102 895 848 signatures sur MesOpinions.com

Médicaments nocifs : pour une réforme de l’Autorisation de Mise sur le Marché des médicaments (AMM) interdisant l’expérimentation animale pour permettre de meilleures recherches.

Sauvegarde en cours...
Pétition : Médicaments nocifs : pour une réforme de l’Autorisation de Mise sur le Marché des médicaments (AMM) interdisant l’expérimentation animale pour permettre de meilleures recherches.
Par Oïkos Kaï Bios http://www.oikoskaibios.com/

Pétition adressée à Madame la Ministre de la Santé et de Madame la Ministre de la Recherche

Médicaments nocifs : pour une réforme de l’Autorisation de Mise sur le Marché des médicaments (AMM) interdisant l’expérimentation animale.
Les effets secondaires des médicaments, tous testés sur les animaux car la loi l’oblige, sont responsables chaque année, en France, de l’hospitalisation de centaines de milliers de personnes (et trop souvent de leur mort).

Lire la pétition

A l’attention de Madame la Ministre de la Santé
et de Madame la Ministre de la Recherche

Utiliser le modèle animal pour étudier les effets sur l’homme s’est avéré dangereux, comme l’ont souligné le problème de la Thalidomide et, toutes ces dernières années, celui du Médiator et de l’Isomeride, pour ne citer que les plus médiatisés.

Or, cette réflexion n’est pas nouvelle. Le Journal « Le Monde » rendait compte le 13 novembre 1997 d’une étude menée en France sur les effets des médicaments auprès de malades hospitalisés. Les effets secondaires étaient reconnus mortels pour 18 000 personnes, en un an. En effet, le Médiator aurait causé à lui seul au moins 1300 morts entre 1976 et 2009.
Au niveau européen, ces chiffres alarmants sont confirmés : 197 000 citoyens sont morts annuellement à cause des effets secondaires des médicaments, tous testés sur les animaux (Etudes publiées, respectivement, dans « Pharmacoepidemiology and Drug Safety », « The
Lancet »).
Le mode de validation actuel pose donc un grave problème de santé publique. De surcroît, la situation financière de la Sécurité Sociale s’en trouve alourdie.

Pour cette raison, nous demandons une refonte de l’AMM : les tests de toxicité des substances devront être désormais réalisés en utilisant des méthodes substitutives sans animaux. Celles-ci existent. Elles sont plus fiables, moins coûteuses et méritent d’être encore développées.
Et, parallèlement, nous demandons qu’un programme massif de recherche soit mis en place : développement et validation des méthodes substitutives sans animaux, création de postes d’enseignement de ces méthodes dans tous les centres universitaires, écoles de médecine…etc. utilisant aujourd’hui des animaux.

Vous remerciant de votre lecture, nous vous prions, Mesdames les Ministres, d’agréer nos salutations respectueuses.

Cette action est soutenue par :
Association pour la qualité de la vie (74), ATRA Association Suisse pour l’abolition de la vivisection, CRAC Europe pour la protection de l’enfance, Combactive, GALGOS France, Groupe Amour des Animaux et Amitié, Ligue Suisse contre la Vivisection, L’Arche du Bonheur, La Colline aux Lapins, SEA SHEPHERD France, Société Anti Fourrure, SOS Chats Noiraigue, SOS Grand Bleu, U Ghjattinu di Corti.
1.199 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition