Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Lettre ouverte adressée à Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

Pétition : Lettre ouverte adressée à Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé Mise à jour de la pétition

Lettre ouverte adressée à Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

89.929 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Danielle MORAU
27/01/2021

Ouvrez le débat sur le traitement contre le coronavirus

Autorisez la bithérapie azythromycine – hydroxychloroquine,

Lisez au moins ce « cri du cœur » écrit le 25 novembre 2020 à 21h37

L'hydroxychloroquine a été en vente libre en pharmacie, sans ordonnance, durant des années, s'il s'était agi d'un médicament ayant des effets secondaires si délétères pour la santé, que n'a-t-il été interdit plus tôt ? Ce médicament a été utilisé partout dans le monde et des centaines de millions de gens en ont pris, s'il avait occasionné des décès en nombre, il semble évident que cela aurait fini par se savoir...alors pourquoi soudainement, est-il devenu si contestable et frappé d'interdiction ? L'article du Lancet était un faux (ce qui constitue un scandale en soi), et a donné des arguments pour enterrer définitivement l'hydroxychloroquine  -  mais pourquoi n'avez-vous pas ré-ouvert le débat sur le bienfondé de son utilisation, dès que ce faux a été avéré ?

 

Découvrez les opinions de vos concitoyens sur le traitement à l’hydroxychloroquine

Le 9 décembre 2020, ils étaient 51 889 à avoir apposé leur signature sur la lettre ouverte qui vous était adressée. 2082 commentaires s’ensuivirent : 9 personnes ont signé pour avoir la possibilité de publier un avis opposé à la pétition… La moitié des commentaires favorables qui restaient donnaient un simple accord ou portaient sur le vaccin, le remdésivir et des appréciations négatives sur les responsables politiques.

 L’autre moitié des commentaires concerne plus directement l’interdiction qui frappe en France, depuis le 27 mai 2020, la bithérapie azythromycine – hydroxychloroquine.

Voici la synthèse de ces 969 écrits, étant entendu qu’un commentaire porte parfois sur plusieurs thèmes.

 

  • 10 signataires sur 100 ne comprennent pas :
    • La logique des décisions sanitaires
    • L’interdiction de cette bithérapie

 

  • 15 signataires sur 100 confirment que la bithérapie est suffisamment efficace :
    • La bithérapie guérit dans 2 cas du 3 selon les études scientifiques internationales
    • La bithérapie a guéri des malades français avant son interdiction

 

  • 30 signataires sur 100 signalent que :
    • L’hydroxychloroquine existe depuis très longtemps
    • L’hydroxychloroquine a été utilisée sans effets secondaires notables
    • L’hydroxychloroquine ne coûte pas cher

 

  • 30 signataires sur 100 exigent cette bithérapie pour sauver des vies :
    • La bithérapie est l’un des traitements capables de guérir des malades de la Covid 19
    • L’avoir interdite et, pire, continuer dans cette voie, relève de la non-assistance à personne en danger.

 

  • 50 signataires sur 100 invoquent le respect des libertés pour obtenir la suppression de l’interdiction :
    • Liberté de choix du traitement par le patient
    • Liberté de prescrire dans le respect du serment d’Hippocrate pour le médecin

 

Voilà quelques exemples de ces écrits, à raison de deux par thème : la préférence a été accordée à des commentaires courts qui ont ainsi pu être reproduits intégralement. D’autres commentaires, parfois longs et bien documentés, seront ajoutés dans le dossier communiqué à la Presse.

 

  • La logique des décisions sanitaires

 Pourquoi n'y a-t-il aucun traitement fiable à part un vaccin dont on ne connait pas encore les effets, alors qu'un médicament serait mieux ? Outre la chloroquine, pourquoi n'a t-on pas poussé les recherches sur l'Artemesia, cette plante originaire de Madagascar qui semblait très prometteuse? Cette situation interroge ...

Si l'on veut savoir si l'hydroxychloroquine peut être utile pour la COVID rien de plus simple. Il y a des malades de lupus ou d'arthrite qui en prennent pour se soigner. Qu'attend-on pour analyser les dossiers sécu de ces malades pour déterminer s'il ont été plus ou moins touchés par la COVID que ceux qui ne l'utilisent pas ? Juste un tout petit programme informatique. S'il n'a pas été fait c'est de l'incompétence et s'il a été fait pourquoi ne nous donne-t-on pas le résultat ? Donc je signe cette pétition pour faire avancer le débat.

 

  • L’interdiction de cette bithérapie 

 J'ai prie connaissances de plusieurs études et surtout celle qui prouvent en EHPAD d'un patient sur 2 ne décède pas. Alors je ne comprends pas pourquoi donner du rivotril qui tue 100% et pas le protocole du Pr Raoult.

Je ne comprends pas cet entêtement du Gouvernement !! L'efficacité de l'Hydroxychloroquine a été prouvée et la revue «The Lancet» a admis son erreur en disant le contraire . Mais le Gouvernement n'en tient pas compte ..C'est vraiment malhonnête ! Il faut laisser le gens se soigner comme il le veulent .La dictature du Gouvernement , malhonnête , commence à être très lourde à porter et vraiment incompréhensible et illogique !!!

 

  • La bithérapie guérit dans 2 cas du 3 selon les études scientifiques internationales

L’argumentation est solide . Les choix de politique de Santé doivent tout d’abord être dictés par l’état des connaissances scientifiques -  ce n’est absolument pas le cas. Le Ministre de la Santé prétend s’appuyer sur la science ? Qu’il détaille publiquement son analyse exhaustive de l’ensemble des études portant sur le traitement de la COVID 19 en général, et plus particulièrement sur l’HCR.

Effectivement, des études scientifiques mondiales ont démontré l'efficacité de ce traitement. En outre, aujourd'hui, cette molécule est interdite sans donner la preuve de sa toxicité. Donc, ces autorités mentent sciemment.

 

  • La bithérapie a guéri des malades français avant son interdiction

 
Je confirme avoir observé des effets clinique positifs de l'association PLAQUENIL/ZITHROMAX/Zinc/HBPM sur une série de plus de 50 malades de la Covid en Ehpad

Je suis étonnée du fait que l'on insiste tant sur la mise en place du traitement à l'hydroxychloroquine au début de la Covid, je l'avoue... Le soie même de mon arrivée aux urgences, en mars, j'ai été intubée, placée sous respirateur, et suis tombée dans un comas qui a duré 4 jours. Ce médicament m'a été administré. Je suis restée 7 jours au service de réanimation puis 5 jours sous oxygène. Enfin je suis rentrée chez moi. C'est bien cette prescription qui m'a sauvée la vie ! Est-ce que vous niez encore l'efficacité de ce traitement, monsieur le président ? Si c'est le cas, au mieux vous êtes de mauvaise foi, ai pire vous avez vendu votre âme au diable. Sur le dos de nos existences ? Ce n'est pas joli, joli, n'est-ce pas ?

 

  • L’hydroxychloroquine existe depuis très longtemps

Quand on se dit en guerre, on utilise tous les moyens possibles et l’hydroxychloroquine en vente libre depuis 65 ans est sans danger et efficace dans la plupart des pays.

Je signe pour savoir pourquoi un médicament qui existe depuis 70 ans est déclaré dangereux et inefficace. Alors s'il est inefficace pourquoi l'interdire.

  • L’hydroxychloroquine a été utilisée sans effets secondaires notables

J'ai utilisé du plaquenil pendant 10 ans, sous contrôle médical, alors la soi disant dangerosité...

Préparateur en pharmacie retraité, j’ai délivré pendant plus d’un quart de siècle de la Nivaquine avec ou sans ordonnance et sans jamais eu avoir connaissance de quelconque problème .j’ai moi-même utilisé ce médicament pour me prémunir contre le paludisme lors de voyages dans des zones à risque ,avec succès ,et sans effets secondaires .

 

  • L’hydroxychloroquine ne coûte pas cher
    • 10 centimes le comprimé
    • Et si on compare le prix de l?hydroxychloroquine avec le prix d'autres médicaments, là on a vite compris !....
  • La bithérapie est l’un des traitements capables de guérir des malades de la Covid 19
    • perce qu'en Afrique, on soigne avec succès avec cette molécule. Parce que dans un protocole complet (zinc, vitamines, antibiotiques ...), l'hydroxychloroquine associée est mentionnée comme Moi, je souhaite  avoir un tel protocole, en cas de signes graves.
    • Savez-vous comment on soigne en Afrique ? Et cela marche en respectant le protocole et en ajoutant les traitements utilisé pour lutter contre le paludisme. J'ai un ami qui est sorti de clinique 3 jours après y être rentré....au Niger ! Vous n'arrivez pas à la cheville de l'intelligence africaine !

 

  • L’avoir interdite et, pire, continuer dans cette voie, relève de la non-assistance à personne en danger.

 

  • De toute évidence - Véran que proposez-vous à par le Doliprane, Ceux qui ont utilisé l'hydroxychloroquine ont  sauvés des vies et les chiffres sont là. Alors -  si vous avez mieux que ce traitement, il faut le dire. De plus interdire ce traitement ne laisse plus le choix au praticien et au malade de choisir en connaissance de cause le traitement le plus adéquats. M. Véran , levé immédiatement cette interdiction, il en va de l'assistance aux personnes en danger.

 

  • Combien de morts avec l'hydroxychloroquine , combien sans l?hydroxychloroquine ??? Pouvez-vous vous regarder dans un miroir sans penser à tous ces décès sans véritables soins ou vains,
  • Liberté de choix du traitement par le patient

Je demande également que l'accès àu protocole du professeur Raoult soit possible à tout patient qui en fait la demande. Les médecins doivent pouvoir prescrire librement le traitement de leur choix. L'Etat n'a pas de droit de regard sur ce que prescrivent les médecins ! Ce à quoi nous assistons, depuis le début de cette crise sanitaire est inédit, choquant et révoltant. Nous voulons pouvoir prendre de l'Hydrochloroquine contre le Covid 19. Nous voulons éviter les vaccins. Et nous sommes persuadés que le traitement du professeur Raoult, pris des les premiers signes de la maladie, est efficace ! Merci de respecter la volonté des citoyens.

J'ai toute confiance en ce traitement et je veux pouvoir en bénéficier si mon état le nécessite. Je suis seul responsable de ma santé, et vous prie de bien vouloir me laisser m'en occuper comme je le souhaite.

 

  • Liberté de prescrire dans le respect du serment d’Hippocrate pour le médecin

Les politiques n'ont pas à dire aux médecins ce qu'ils peuvent prescrire où non. Le politicien même médecin de métier a fait un choix. Il n'est plus médecin mais politicien .  Pareil pour les médecins de plateau
Comment peut on croire qu'un médicament prescrit depuis 70 ans devienne subitement dangereux. Le ministre ne démontre ni la dangerosité, ni l'inefficacité du médicament dans la prise en charge du covid. Il reste à l'heure actuelle le seul traitement. Le ministre propose-t'il un autre traitement ? Non. Le vaccin, le confinement ? Soyons sérieux et laissons les médecins, qui sont des professionnels, qui connaissent leurs patients, faire leur travail et prescrirent en leur âme et conscience. Et laissons les malades choisir les moyens de leur guérison.

 

Monsieur Le Ministre, faîtes triompher la Raison :autoriser la bithérapie azythromycine – hydroxychloroquine causera moins de dégâts que continuer à l’interdire.

89.929 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Elisabeth - Le 28/01/2021 à 01:17:35
Je me joins aux commentaires des participants à cette pétition, sans trop savoir si l'intéressé (Olivier Véran) aura la condescendance ou le temps de le lire : Monsieur Véran, vous devez savoir que la majorité de la population est très remontée contre votre décision d'interdire le protocole du Pr Raoult, alors qu'il est évident que ce traitement a fait ses preuves. Cet éminent infectiologue est un expert, un vrai, qui de surcroit est dénué de tout intérêt financier. Il a une éthique que tout médecin doit se rappeler par le serment d'Hippocrate. De nombreuses personnes atteintes du Covid ont été pris en charge dès le début des symptômes et cela leur a évité l'hospitalisation. Il fallait faire tomber la charge virale, et c'est ce que le Pr Raoult a fait. La tempête inflammatoire a été évitée. Ce sont donc des personnes qui n'ont pas engorgé les hôpitaux. Vous avez laissé des gens mourir, c'est un scandale. Vous avez très bien qu'il y a aussi d'autres traitements qui ont fait leur preuve. D'autres pays l'ont fait. Vous avez interdit aux médecins de ville de soigner les gens, cela aurait pu éviter de les envoyer finir leur vie à l'hôpital, c'est un autre scandale. Ça ne s'est jamais vu ! La population n'est pas dupe sur vos intentions ou votre incompétence totale. Vous faites partie d'un système de santé qui vacille et qui privilégie les conflits d'intérêts. Vous n'avez pas tenu compte du collectif de médecins qui manifestaient leur désapprobation totale de ne pouvoir soigner les gens. C'est inadmissible. Quand on interdit à un médecin de soigner, c'est un crime et au minimum une non assistance à personne en danger. Vous n'êtes plus dans votre rôle de protection de la santé, c'est honteux et inacceptable. La France et les Français qui aiment leur pays ne vous remercient pas. Mais certainement que ça vous passe au-dessus et que vous vous en fichez. Les familles en deuil se souviendront de vous. Et retenez ceci : vous êtes le représentant de leur drame.
48
— 1 réponse de l'auteur
Siouray - Le 28/01/2021 à 11:20:39
Il est temps que les politiques de santé publique ne soient plus dictées par des laboratoires, des scientifiques et politiques sur lesquels ils pèsent des conflits d'intérêt
24
— 1 réponse de l'auteur
Jacqueline - Le 28/01/2021 à 14:41:46
Derrière tout ça... le business.. notre santé est leur dernier souci
24
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités