Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions santé Pour une gestion plus démocratique de la vaccination contre la Covid-19 en France
Pétition

Pour une gestion plus démocratique de la vaccination contre la Covid-19 en France

Pour une gestion plus démocratique de la vaccination contre la Covid-19 en France Pétition
12.626 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Citoyens français
Destinataire(s) :
Mesdames et Messieurs les députés de l’Assemblée Nationale, Mesdames et Messieurs les Sénateurs
La pétition

Mesdames et Messieurs les élus de l’Assemblé Nationale et du Sénat,


Le dimanche 16 janvier 2022, l’Assemblée nationale a approuvé l’adoption du pass vaccinal qui remplace le pass sanitaire.


Nous ne connaissons pas l'avenir de ce pass vaccinal ni sa date de suppression définitive. 


Le but de cette pétition n’est pas de remettre en cause la légitimité et le bien-fondé de l’adoption d’un tel pass, mais de permettre aux citoyens français, tout en restant dans le cadre des nouvelles restrictions qui résultent de l’application de ce pass, de pouvoir …


-Premièrement, choisir son type de vaccin, que ce soit :


  1. les vaccins à ARN messagers (comme Moderna ou Pfizer) ou les vaccins à vecteurs (comme AstraZeneca, par exemple) dont le but est de produire de la protéine Spike
  2. les vaccins sous-unitaires qui injectent directement un ou plusieurs antigènes de la protéine Spike comme par exemple le vaccin VAT00008 que préparent actuellement les laboratoires français Sanofi Pasteur et britannique GSK
  3. les vaccins inactivés (ou à virus inactivé) ciblant un large panel de protéines virales de la Covid-19 et non une seule protéine Spike (on peut nommer, à titre d’exemple, le vaccin Valneva du laboratoire franco-autrichien qui est en cours d’essai clinique)

-Deuxièmement, avoir accès à un vaccin d’un pays étranger


Les citoyens français doivent pouvoir accéder non seulement aux vaccins produits par les laboratoires européens ou américains (parmi lesquels Pfizer, dont la réputation n’est pas intacte et qui ont déjà été contraints, dans le passé, de payer des amendes pour leurs pratiques commerciales abusives et frauduleuses), mais également aux vaccins développés en Chine, en Russie, en Inde, etc.


Par exemple, le vaccin inactivé chinois BBIBP-CorV est approuvé par l'OMS depuis le 10 mai 2021 (autorisation d'utilisation d'urgence) et est utilisé dans nombreux pays y compris en Hongrie, pays de l’Union Européenne. Cet exemple montre bien qu’il n’y a pas de politique commune vis-à-vis des vaccins contre la Covid-19 dans l’Union Européenne. Pourquoi donc ne pas autoriser ce vaccin en France ?


-Troisièmement, nous demandons d’offrir un libre accès aux informations sur tous les vaccins, sur leurs effets secondaires et sur leurs contre-indications


A cause de manque d’informations, une partie de la population française ignore le fait même de l’existence des contre-indications à la vaccination contre la Covid-19.


Souvenons-nous qu’en 1984, suite à la découverte du virus du sida, le Gouvernement français avait fait un bon choix de se concentrer non sur des mesures coercitives mais sur la campagne d’informations en expliquant à la population les mesures de prévention de ce virus et les voies de sa transmission tout en favorisant la poursuite de la recherche scientifique pour le traitement de cette maladie.


L’affaire du Mediator, tristement connue, peut servir de contre-exemple : la tragédie des victimes aurait pu être évitée si on avait prêté plus d’attention aux premiers signaux d’alarmes lancés par des journalistes d’investigation ainsi que par quelques scientifiques contre les risques de ce médicament.


Dans le contexte actuel, ne serait-il pas raisonnable de rappeler à chaque citoyen la nécessité de renforcer son système immunitaire, tandis que l’Etat poursuivrait la recherche scientifique sur les origines de la Covid-19, son traitement et la possibilité de création d’un premier vaccin de type « classique » contre la Covid-19 ?


-Quatrièmement, nous demandons que chaque citoyen français ait la possibilité de ne pas se faire vacciner ou revacciner en fonction de son âge, de son état de santé, du degré de risque et surtout d’éventuelles contre-indications médicales


Par exemple, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS ainsi que Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’OMS, se prononcent publiquement sur l’inefficacité de la troisième dose du vaccin pour la population jeune ainsi que pour la population en bonne santé.


Sans remettre en cause le pass vaccinal, nous voulons que chaque citoyen français puisse se faire vacciner, en choisissant librement son vaccin, ou non, en pesant tous les atouts et les inconvénients de la vaccination/revaccination et en tenant compte de son âge, de son état de santé, du degré de risque et surtout d’éventuelles contre-indications médicales.


            Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les élus de l’Assemblée Nationale et du Sénat, l’expression de nos salutations les plus respectueuses. 


Auteurs de la pétition : Citoyens français

12.626 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
214 commentaires
Le 21/04/2022 à 16:47:03
Que l on nous laisse libre de faire notre choix ??
64 0
Danielle - Le 21/04/2022 à 16:44:49
CONTRE LES VACCINS
60 1
Claudine - Le 21/04/2022 à 16:42:58
Je suis contre les vaccins ???? du Covid-19 ????????✋????‍♀️
49 1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions santé Pour une gestion plus démocratique de la vaccination contre la Covid-19 en France