Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Droit au débat pour une nouvelle cosmologie

Pétition : Droit au débat pour une nouvelle cosmologie Mise à jour de la pétition

Droit au débat pour une nouvelle cosmologie

17.396 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Fortier Stéphane
03/08/2020

Message de Jean-Pierre Petit 1er août 2020

On pourra constater, par exemple dans le numéro de Juillet 2020 de la revue Science et Vie, que ces médias font de leur mieux pour imputer les différentes composantes du modèle Janus à d’autres auteurs. C’est « cachez ce modèle Janus que je ne saurais voir ».

- Le thèse d’une vitesse de la lumière variable, que j’avais introduite dès 1988 est ainsi attribuée au Portugais Joao Magueijo, alors que dans son semblant de modèle il ne fait varier que cette vitesse, ce qui entraîne de nombreuses contradictions observationnelles. Dans le modèle Janus : des variations conjointes de toute les « constantes » de la physique, qui laissent les équations invariantes, donc assurent une non-contradiction avec les observations

- On retrouve le thèse de « deux univers dotés de flèches du temps opposées », mais ce concept est alors attribué à l’anglais Julian Barbour alors qu’en toute rigueur l’idée initiale est d’Andréi Sakharov. Barbour ne développe d’ailleurs que des aspects thermodynamiques. Il n’y a pas de véritable modèle.

- Science et Vie, pour les masses négatives, envoie vers les articles du Français Gabriel Chardin et de l’Anglais Farnes. Chardin n’a pas de véritable modèle. Il agite seulement l’idée que l’antimatière créée en laboratoire pourrait « tomber vers le haut » , et cela sans réel support théorique. Le modèle de Farnes implique un processus continu de création de asse négative, non décrit. Il n’y a donc pas de modèle Chardin et de modèle Farnes.

Ouvrez le numéro. Pratiquement tous les titres des articles sont au conditionnel :

- Pourrait … serait … expliquerait … pousserait…aurait …
Le Français Jean-Pierre Luminet publie en septembre 2020 un ouvrage aux éditions Odile Jacob, intitulé « L’Ecume de l’Espace-Temps ». Il a évoqué son contenu dans une longue série de vidéos. Là encore il ne s’agit que d’une science au conditionnel. Pourquoi ne présente-t-il pas Janus dans ses pages. Sa réponse «parce que ce modèle n’a pas créé d’écho au sein de la communauté scientifique ».

Autre ouvrage, de David Elbaz, toujours chez Odile Jacob « A la recherche de l’univers invisible ».

Je vais présenter à cette même maison d’édition un projet d’ouvrage intitulé « A la découverte de l’univers invisible ».
Je pense que la réponse sera là encore le silence.
Le modèle Janus est le seul qui prétendent constituer un véritable modèle, le seul qui confère, grâce à la théorie de groupes dynamiques de Souriau, une identité aux composants invisibles à l’œuvre dans l’univers.

Il s’agit d’antiprotons, d’antineutrons, d’anti-électrons de masse négative. Le modèle est par ailleurs conforté par de nombreuses confirmations observationnelles. Il fournit une évolution chiffrée de l’accélération de l’expansion cosmique, sans besoin de faire recours à une « énergie noire » de nature non précisée.

Le modèle résout le problème : cette énergie négative est simplement celle de la masse négative, majoritaire. L’invisibilité ? Les masses négatives émettent des photons d’énergie négative, qui échappent à nos moyens de détection. Le modèle est le seul qui rende compte de la présence d’une structure répulsive (le Great Repeller) à 600 millions d’années lumière de notre galaxies. Il est le seul qui fournisse une explication cohérente de la structure spirale des galaxies, etc.
Le modèle Janus est également le seul qui fournisse une prédiction argumentée concernant la « pesée de l’antimatière de laboratoire »(sous cet angla il est donc « falsifiable » au sens de Popper). Il prédit que celle-ci, de masse masse positive, se comportera comme la matière ordinaire. L’antimatière de masse négative se trouve … entre les galaxies et dans les conglomérats qui constituent les points d’ancrage de la structure à grande échelle de l’univers (le Great Repeller étant l’un d’entre eux).

Ce modèle repose entièrement sur un ensemble de deux équations de champ qui ne sont rien d’autre qu’un extension du modèle d’Einstein à travers une introduction de masse négative dans le modèle, ce qui est impossible si celui-ci ne comporte qu’une seule équation (il y a alors violation du principe d’action-réaction à travers le phénomène « runaway »).

Ainsi la ligne conductrice de Janus est simplement : « comment introduire des masses négatives en conservant le principe d’action-réaction ? ».

Avant mars 2019 ce système souffrait d’un reste d’incohérence mathématique (impossibilité de décrire la géométrie à l’intérieur des masses ) , signalé fort à propos par l’académicien Thibault Damour en janvier 2019.

Une légère retouche des seconds membres des équations, publiée en mars 2019 dans une revue à comité de lecture a répondu à cette objection. L’ensemble est donc maintenant mathématiquement cohérent.

Début 2020 un internaute a écrit à E. Ullmo, directeur de l’IHES, mathématicien et géomètre, en lui demandant pourquoi il n’était pas possible de présenter ce modèle dans son institut. Celui-ci lui a immédiatement répondu que le Conseil Scientifique de l’IHES n’avais pas jugé bon de solliciter cette présentation.
L’internaute a alors évoqué la vingtaine de confirmations observationelles du modèle. Réponse immédiate « un membre de l’IHES a montré que le modèle Janus était mathématiquement incohérent ».

L’internaute insiste, évoque ma vidéo Janus 28 où les tenants et aboutissants de cette question sont très bien décrits :
https://www.youtube.com/watch?v=CKWqh75ErNI&feature=youtu.be
L’ensemble des calculs est également accessible dans ma lettre ouverte de septembre 2019 : http://www.jp-petit.org/papers/cosmo/2019-to-Damour-2.pdf
Et là, pas de réponse, ce silence rejoignant celui de l’académie des sciences.
Des citoyens ont donc créé l’association Janus Universe :
http://www.janusuniverse.com
Cette association prend ses marques. Son but est d’obtenir des réponses précises, scentifiquement argumentée, d’institutions come l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques et de l’Académie des Sciences.
Il se dotera d’un Conseil Scientifique dont la fonction ne sera pas de fournir des expertises, mais de mettre en forme, scientifiquement et mathématiquement, des questions qui sera alors adressées aux experts français.
Le premier point consistera à reformuler la question adressée par l’internaute :
- La version de mars 2019 du modèle Janus, publiée dans une revue à comité de lecture lève-t-elle l’objection soulevée par T.Damour deux mois plus tôt ?
Une question pour laquelle la réponse ne peut être que « OUI » ou « NON ».
En parallèle l’association formulera en direction de l’Académie des Sciences une demande d’expertise, également scientifiquement argumentée.
Il faut briser ce silence et exiger des réponses claires.
Si le modèle Janus ne tient pas la route cela devra être prouvé. Et si c’est le cas, nous en ferons largement écho.
Mais si ce modèle tient la toute alors il représente une chance de la France de se positionner en tête d’une véritable révolution scientifique, touchant la cosmologie, l’astrophysique, mais également la physique théorique et la mécanique quantique (à travers l’existence d’états d’énergie négative, déjà prouvée par les travaux de la mathématicienne Nathalie Debergh).

17.396 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Stephane - Le 06/11/2020 à 21:39:59
Va t'on revivre la dualité Einstein-Bohr et attendre un protocole tel celui de John Bell qui appliqué par Alain Aspect réussira à clore le débat! en faveur de Bohr...



j'espère que NON!



JP PETIT mérite d'être reconnu comme un nouveau pilier de la science!



Non pas en conflit avec ses pairs mais comme le précurseur d'un nouveau paradigme.



Mais enfin PROUVEZ QU'IL SE TROMPE serait la moindre des politesses!



Par votre silence vous prouvez votre médiocrité qui plus est passive.



si tel est le cas je plains votre réputation



Merci monsieur PETIT vous n'êtes pas seul!
1
— 1 réponse de l'auteur
Antony - Le 14/02/2021 à 02:18:59
Il n'y a pas de science sans conscience
0
— 1 réponse de l'auteur
David - Le 15/06/2021 à 14:36:19
Courage à vous

Nous resterons ad vitam les témoins de votre découverte

Bonne continuation
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités