Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions santé NON à la dictature vaccinale du président Macron
Pétition

NON à la dictature vaccinale du président Macron

NON à la dictature vaccinale du président Macron Pétition
18.914 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Laurent Tessier
La pétition

L’heure de la dictature sanitaire a sonné !


Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a officiellement lancé la traque et la stigmatisation des non-vaccinés. 


  • Lieux culturels (concerts, spectacles, musées, cinémas, théâtres, festivals)
  • Restaurants et bars
  • Centres commerciaux
  • Hôpitaux et autres instituts médicaux
  • Maisons de retraites
  • Transports longue distance (car, bus, train, avion, bateau)
  • Lieux sportifs (stades, salles de sports)
  • Parcs d’attraction
  • Discothèques

Dans quelques semaines à peine, et au beau milieu de la saison estivale, tous ces lieux ne seront plus accessibles sans Pass sanitaire.


Y a-t-il encore un doute possible sur le fait que les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron ne soient en fait qu’un moyen déguisé d’OBLIGER tous les français à se faire vacciner ?


Qu’en est-il de nos libertés individuelles et de notre libre-arbitre ?


La France : pays des lumières et des droits de l’Homme ?


Liberté, égalité, fraternité ?


Tout cela a été balayé d’un revers de la main par notre Président lors de son discours du 12 juillet dernier.


Serions-nous retombés en un clin d’oeil au temps de la monarchie, de la dictature et, j’ose le mot, de l’apartheid ?


Le président n’est plus en guerre contre le coronavirus, il est désormais en guerre CONTRE LES NON-VACCINÉS. Quitte à balayer les valeurs de la république et à diviser les Français.


Il est, de plus, évident qu’en agissant ainsi il cherche un bouc-émissaire pour ses propres échecs dans la lutte contre le virus. Les non-vaccinés feront des coupables parfaits pour son incapacité à faire les bons choix pour endiguer le virus, et ce depuis le début de l’épidémie.


Il est inadmissible de stigmatiser ainsi une partie de la population pour un choix qui devrait revenir librement à chacun.


Chacun doit pouvoir choisir de faire confiance ou non aux informations qu’on lui donne, et doit pouvoir choisir de passer ou pas à l’action en son âme et conscience.


Au jour d’aujourd’hui, de nombreuses incertitudes planent encore autour de la fiabilité et de l’efficacité des vaccins disponibles, que ce soit concernant les effets secondaires, l’efficacité contre les variants, la durée de protection, la transmission du virus quand on est vacciné…


Peut-on vraiment reprocher à certaines personnes de ne pas vouloir passer à l’acte dans un tel contexte ? N’est-ce pas immoral de les culpabiliser ?!


Tout de même ! Qu’allons-nous devenir si nous ne pouvons choisir ce qui nous semble préférable pour notre propre santé ! Aujourd’hui le vaccin, demain ce sera quoi ?


Mais le Président de la République n’a apparemment que faire de nos libertés fondamentales. Sa préoccupation principale, visiblement, est de trouver des sanctions suffisamment lourdes pour que nous lui obéissions comme des vulgaires moutons de panurge !


C’est intolérable, et nous devons le faire savoir ! 


  • NON à la menace de licenciement !

Les soignants, eux, n’ont déjà plus le choix, ils devront obligatoirement se faire vacciner d’ici le 15 septembre, sous peine de sanctions allant jusqu’à la perte de leur emploi.


Mais, si l’on suit la logique, cela sera certainement aussi bientôt le cas pour tous les employés des autres lieux pour lesquels le Pass sanitaire va devenir obligatoire. Autant dire quasiment partout…


Des personnes, des citoyens comme les autres, comme vous, comme moi, dont le seul tort aura été de vouloir user de leur liberté de choisir, PERDRONT LEUR EMPLOI !


  • NON aux tests PCR payants !

Les tests PCR, seule alternative pour ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner, de pouvoir accéder aux mêmes lieux et services que les vaccinés, deviendront PAYANTS à l’automne.


Sans parler des problématiques de logistique et de disponibilités des tests pour se faire tester au moment où on en a besoin !


En résumé, si l’on ne se vaccine pas, on ne pourra ni se socialiser, ni se déplacer, ni même rendre visite à ses proches dans des instituts médicaux sans passer par un vrai parcours du combattant. Et vous avez intérêt à ne pas faire vos courses dans les grands centres commerciaux ! Leur accès vous sera purement et simplement interdit ! 


  • NON au partage des données concernant la vaccination !

Et la stigmatisation ne s’arrête pas là, depuis le 7 juillet, les citoyens refusant le vaccin, pourront désormais être “fichés” par l’assurance maladie, qui sera autorisée à transmettre cette information aux médecins (1). 


Et la protection des données personnelles là-dedans ?


C’est aberrant !


Tout cela est inadmissible !


Les choix d’Emmanuel Macron en matière de lutte contre le coronavirus ont souvent porté à polémique, et à juste titre, mais là c’est le pompon !


Et c’est pour cela que nous exigeons aujourd’hui du président Emmanuel Macron :


  • qu’il reconnaisse que les dernières mesures annoncées sont une véritable atteinte aux libertés individuelles, aux valeurs de la républiques et aux droits de l’homme
  • qu’il maintienne la gratuité des tests PCR, et demande l’ouverture de plus de lieux de dépistage afin que la nécessité d’un test ne devienne pas un frein pour les non vaccinés dans le maintien de leur vie sociale
  • qu’il ne menace aucun emploi sur le critère de la vaccination
  • qu’il respecte enfin la liberté de chacun de disposer comme il le souhaite de son corps et de santé

M. Fabius, vous qui êtes le président du Conseil constitutionnel dont le rôle est de contrôler que la loi respecte les droits et libertés fondamentales inscrites dans la Constitution, nous faisons appel à vous, en dernier recours, pour remplir votre rôle tel qu’il est défini et ramener la France, et ses lois, dans le droit chemin.

Laurent Tessier


  1. https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/07/covid-19-en-france-l-assurance-maladie-pourra-transmettre-les-noms-des-non-vaccines-aux-medecins-traitants_6087345_3244.html
18.914 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
3.381 commentaires
Sigrid - Le 21/07/2021 à 07:47:53
La France était un pays de libertés qui bascule dans un autoritarisme déplorable que laisserons nous aux générations futures si personne ne bouge
19 0
Nathalie - Le 21/07/2021 à 07:49:38
Ergothérapeute… dans 57 jours, je suis sans salaire avec au bout de deux mois, le risque d’être licenciée…
14 0
Marie - Le 21/07/2021 à 15:55:53
Je ne suis pas née sous le signe du mouton !
La grippe "lambda " évoluait chaque année... on n'a jamais parlé de variant . Le Covid ne déroge pas à la règle! On nous rebat les oreilles avec le nombre de contaminations mais COMBIEN DE PERSONNES MALADES ? nécessitant des soins lourds
11 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions santé NON à la dictature vaccinale du président Macron