Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions santé Dépression chez les adolescents : pour une meilleure sensibilisation à la santé mentale et aux risques suicidaires
Pétition

Dépression chez les adolescents : pour une meilleure sensibilisation à la santé mentale et aux risques suicidaires

Dépression chez les adolescents : pour une meilleure sensibilisation à la santé mentale et aux risques suicidaires Pétition
20.829 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Nathan Lledos
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
La pétition

Bonjour,


Nous entendons tous parler de dépression. Nous connaissons tous quelqu’un en dépression, mais est-ce que nous savons vraiment ce qu’il en est ? Connaissons-nous réellement la dépression ? Je ne pense pas. 

Nous sommes tous confrontés dans notre vie à des moments plus compliqués que d’autres cependant la plupart du temps, nous arrivons à remonter la pente et à trouver une solution.
 Néanmoins, parfois, nous n’y arrivons pas. C’est là que peut survenir la dépression. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas psychologue. Je ne suis qu’un adolescent de 17 ans qui est atteint par cette maladie. 

Depuis plus d’un an, je lutte contre cela du mieux que je peux.
 J’ai été hospitalisé deux fois en hôpital psychiatrique et j’ai commis plusieurs gestes suicidaires et tentatives de suicide. En octobre un ami proche que j’avais rencontré durant mon deuxième séjour à l’hôpital a mis fin à ses jours. Donc, non, je n’ai peut-être aucune assise scientifique lorsqu’il est question de la dépression, mais je sais ce que c’est de vivre cette maladie au quotidien. 


Je ne suis d’ailleurs pas le seul.
 En mai 2020 selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) 22 % des jeunes entre 15 et 24 ans déclaraient avoir des symptômes évocateurs d’un état dépressif. C’est presque un quart des jeunes de cette tranche d’âge qui est concernée. Une augmentation en grande partie due à la pandémie de Covid-19 et aux conséquences de cette crise (confinements, gestes barrières, etc.). Cependant malgré ces chiffres qui à mes yeux semblent alarmants, quelles sont les mesures concrètes à cela ? 

Jamais en cours de SVT je n’ai étudié les troubles dépressifs, pourtant nous avons des cours sur le fonctionnement du cerveau et des synapses, alors pourquoi ne pas évoquer les troubles liés à un dysfonctionnement de la transmission d’hormones comme la sérotonine ?
 Pourquoi ne pas commencer par cela. 

Ensuite pourquoi pas une meilleure formation destinée aux professeurs afin de mieux appréhender la maladie et savoir comment accompagner un élève souffrant de dépression.
 Pourquoi pas aussi faire des campagnes de publicités un peu comme celles que nous pouvons voir pour la Covid-19. Mettre en place la prise de parole via des intervenants comme par exemple de professionnels du psychique (psychiatre, psychologue, infirmiers en psychiatrie…). Réduire les temps d’attente pour voir un psychologue ou un psychiatre via un CMP (les délais, souvent, peuvent être très longs.). Une prise en charge immédiate pour les personnes en ayant le plus besoin. 

Une meilleure information concernant la dépression en général.
 Voilà ce que je demande dans cette pétition, pour réduire le nombre de personnes concernées par cette maladie. Pour réduire le nombre de personnes endeuillées par la mort d’un proche qui a mis fin à ses jours parce que la société ne l’a pas suffisamment compris et aidé. 

Pour que nous, les jeunes, le futur de notre société, nous n’ayons plus à être traumatisés par la dépression et ses conséquences.
 Pour qu’enfin, nous soyons compris et écoutés. 



Informations supplémentaires :



https://institutducerveau-icm.org/fr/actualite/une-nouvelle-etude-sur-le-role-joue-par-la-serotonine-dans-la-prise-de-decision/#:~:text=La%20s%C3%A9rotonine%20est%20un%20neuromodulateur,encore%20peu%20d%C3%A9crites%20pour%20certaines.


https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/depression

Sources


 


 

20.829 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
171 commentaires
Nicolas - Le 15/03/2022 à 17:22:55
Votre pétition me va droit au cœur. Effectivement que l on n en parle pas entre personnes atteintes car cette maladie est largement incomprise et taboue encore plus lorqu'il s'agit d'un suicide. J ai perdu ma sœur comme ça, sans avoir été là et ne sachant pas tout del histoire car j'étais dans un autre pays lointain pour travailler. Je ne savais pas son état réel car on a voulu me le cacher. Et j ai reçu la nouvelle comme une massue sur la tête. Ça fait depuis 2004 et je n oublie pas. Car en effet, il y a la génétique qui se mêle la dedans et j ai eu des symptômes de dépression plusieurs fois déjà. J ai réussit à prendre rdv avec cette fois ci un psychiatre, car ce sont des blocages chimiques dans le cerveau. La sérotonine, mais pas seulement. Il'y a en plus de très bonnes plantes antidepressive comme le safran, le millepertuis, la rhodiola, et d autres encore. A savoir que les inhibiteurs de la recapture de la serotonine ont parfois l effet contraire recherché, ils donnent des idées suicidaires. Depuis j ai arrêté de travailler pour me remettre en ordre après ce burn out car en plus le manque de sommeil du à des horaires de malade, trop tôt le matin, pendant toute l année 6 h du matin, réveil à 5 h. Impossibilité de se reposer. Harcèlement au travail. Eh bien cela a fait trop pour moi. J ai tout arrêté et tout changé et j ai pensé à moi. Travailler pour la gloire ça n à plus aucun sens maintenant. Etant jeune on ne sais pas ce qu'on a quand on est pas bien et il serait très avenant de passer des visites médicales devant des psychothérapeutes pendant la scolarité. L a souffrance à un mot. "j ai mal, aidez moi" mais au lieu d'aider, on a tendance à enfoncer la personne faible. Pour ma part je vais mieux mais la famille n a jamais rien compris et ce n est pas de là que j ai trouvé de l aide car ils n'ont jamais rien compris à ce que c est un état depressif profond et grave. Ils n auraient jamais compris mon deuxième choix de vie car j ai du me sauver et fuir des personnes de ma famille très toxiques. Pour retrouver l'harmonie et le sens de la vie. Il va sans dire que je n ai rien demandé à personne pour être aidé. Je me suis servi de mes ressources de mon travail et d un médecin pour un suivi avec les bonnes molécules.
Pour conclure, très belle initiative de mettre ces sujets brûlants au jour. Car ils restent tabous et largement incompris. Car non expliqués pendant la scolarité. Il y a plusieurs types de dépression en plus et beaucoup de dénit.Qui sait ce qu est un dénit de grossesse ?? Pas grand monde. C est très perturbant pour la personne, et ça existe pourtant. Merci
41 1
Geraldine - Le 15/03/2022 à 08:26:56
Cela fait tellement de dégâts qu’il est temps que les autorités compétentes agissent
35 3
Valerie - Le 15/03/2022 à 17:11:05
Il faut absolument prendre soin des adolescents
31 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions santé Dépression chez les adolescents : pour une meilleure sensibilisation à la santé mentale et aux risques suicidaires